Aguilar SL 212
+
Aguilar SL 212

SL 212, Baffle basse de la marque Aguilar appartenant à la série SL.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
Two Pages 29/08/2019

Aguilar SL 212 : l'avis de Two Pages

« Baaaam ! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Faire le choix d'un cab 2x12 alors que j'avais toujours joué, enfin depuis 20, sur un 4x10 d'abord Fender puis Orange, ne fut pas évident.

Je joue principalement avec une Jazzbass 4c, une Sadowsky 5c, des Precisions 4c.
Musicalement : du rock, soul, hip-hop, électro et bien plus, sauf du metal.

J'ai du faire un choix, le choix de la raison ; le poids d'une tête lampe Orange et un cabinet 4x10 n'était juste plus envisageable après presque 30 ans de concerts et un dos qui n'en pouvait plus, et surtout une carrière à moitié ratée car étant incapable de me payer un roadie pour porter le matos, je plaisante.

Je souhaitais conserver un temps soit peu la signature sonore d'une tête à lampe mais avec un poids plume, je choisi donc après 6 mois de tests et essais divers un Aguilar Tone Hammer 700, le parfait compris, enfin compromis pas vraiment tellement elle répond à ce que je recherche comme sonorité.

Il fallu donc s'attaquer a ce qui m'amène ici un nouveau cabinet !
Cahier des charges :

1. Poids plume.
2. Capable de générer des décibels.
3. Signature sonore ; basse précise, médium riche, polyvalent.
4. prix 1000/1200 euro

Résoudre l'équation poids/puissance ? Neodymium ?

Je me suis rapidement intéressé aux divers modèles 2x12, trouvant les 1x12 et 2x10 un peu insuffisant en puissance, les 1x15 souvent un peu baveux, les 4x10 toujours trop lourds même en neodymium.

J'aurais aimé essayer un chillbass, un bareface, mais c'est introuvable pour un essai par chez moi, j'ai eu un réel coup de cœur pour le SL212 :
La première émotion fût un plaisir fou à jouer avec, de ces plaisirs ou vous avez l'impression de mieux jouer l'espace de quelques heures, et ça me l'avais pas fait avec le Ampeg, le Genzler, Markbass que j'avais essayer précédemment.

Décrire une émotion est difficile; l'effet physique bien sur, l'adrénaline, la chair de poule, la tête que dodeline.

Plus terre à terre, le son dans sa technicité :
Je trouve les basses précises même en corde de si, il a du punch, les médiums sont présents et relèvent le son comme le poivre une sauce, c'est naturel, organique.
On peut jouer vraiment de tout avec.

Les poignées encastrées font parfaitement leur job, le cab est vraiment léger, le réglage du tweeter est très efficace, la construction est parfait, j'ai acheté le miens d'occasion et la housse fournie avec est carrément luxueuse.

J'avoue avoir vite oublié mon matériel précédent.