Ibanez JTKB200
+
Ibanez JTKB200

JTKB200, Basse électrique 4 cordes de la marque Ibanez appartenant à la série Jet King Bass.

Comparateur de prix
Petites annonces
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Ibanez JTKB200

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :5.0( 5/5 sur 2 avis )
 2 avis100 %
Cible : Tout public Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
tcneko16/01/2016

L'avis de tcneko"Bonne basse pour le blues et le rock"

Ibanez JTKB200
j'ai craqué d'abord pour le look 70 de cette basse ... mais pas que ça !
Je l'ai d'abord testé non branchée et le son et le bon sustain obtenu m'ont donné une première bonne impression.
Je joue du blues et du rock et j'apprécie la qualité de la lutherie et le son bien rond qu'elle donne (montée avec un jeu de cordes 45/105 filées plats).
Je n'ai ni grande main ni grand bras et je trouve le manche accessible tant en bas qu'en haut.
Le poids est raisonnable pour un corps massif ce qui est important au bout de 2 heures de jeu.
J'ai un ampli TC Electronic BG250-112 mais je l'ai aussi essayé sur divers amplis de studio - notamment Makbass - ; je joue sans effets et j'apprécie le son rond et chaleureux que j'obtiens.
noord13/04/2008

L'avis de noord

Ibanez JTKB200
Petit préambule: cet avis ce réfère à mon expérience avec la basse Ibanez JTKB200 que je viens d'acquérir il y a deux jours. J'ai joué avec quelques heures dans ma chambre et le lendemain une répète de six heures. Cet avis est donc réalisé "à chaud". Le temps confirmera ou infirmera...

L'Ibanez Jet King JTKB200 est fabriqué en Chine. Elle dispose d'un manche en érable trois parties avec une touche en palissandre munie de 22 frettes assez plates et larges, genre vieilles Rickenbacker. Le corps est en accajou, également en trois parties collées longitudinalement. Le manche est vissé au corps par quatre vis. Les mécaniques sont de type bain d'huile (genre Ibanez SR). Elles sont légères, plutôt petites et précises. Le sillet est en plastique. Plutôt bien fini. Le chevalet est, dans sa conception, semblable à celui de l'Ibanez ATK, à la différence près que les cordes ne peuvent pas ici être passées à travers le corps. Les pontets sont bien arrêtés transversalement par des sillets dans lesquelles les vis de réglage de la hauteur des pontets viennent s'insérer. Le sillet et le chevalet sont bien construits et n'engendrent pas de bourdonnement indésirable.
La prise jack se situe sur la tranche de l'instrument, sous les potars, ce qui est très courant chez Ibanez. La prise est bien encastrée et très robuste.
Au niveau micros, la Jet King dispose de deux humbuckers "soap bar" avec capots chromés. L'électronique est entièrement passive: un réglage de volume pour chaque micros et une tonalité générale. Sur ma basse, le potar du micro manche est muni d'un cran d'arrêt au milieu de sa course, ce que je trouve plutôt étrange !
La finition générale de l'instrument est très bonne. Le verni du corps est très brillant (avec finition sunburst sur ma basse, comme sur la photo ci-dessus), celui du manche est mat et permet à la main gauche de facilement naviguer d'une position à l'autre. Quelques minuscules détails de finition nous rappelle que cette basse est vraiment pas chère et que la perfection ne peut pas être proposée pour ce prix. Je m'explique:
petite écaille de peinture sur une des vis du raccord corps/manche, boutons de potar qu'on peut retirer sans grand effort, vis de fixation des plaques de protection pas toujours vissées très droite... Ouais je sais... je chicane ! Mais rien qui ne vient gâcher le très bon travail général de lutherie.
Comme d'habitude chez Ibanez, on a dès le premier contact l'impression d'en avoir pour son argent (acheté sur Internet pour 299Eur, presque une blague !!!...). Bonne note donc.

UTILISATION

Sur le manche, le côté de la touche est décoré avec un filet blanc (genre Rickenbacker) ce qui accentue la "touch vintage". Le manche est assez gros et va plutôt dans la lignée Fender Precision que dans celle des Ibanez SR. En fait, le manche est très semblable à celui de l'Ibanez ATK (que je possède également). Seules les frettes sont différentes: jumbo rondes sur l'ATK et jumbo plattes sur le Jet King. A part ca, la tenue en main est très semblable. C'est le genre de profil qui me plaît. Ca donne un sentiment costaud et rassurant sans pour autant être fatigant à jouer. Pour moi, très agréable donc. L'accès aux aigus est plus aisé que sur une Fender Precison et ne pose vraiment pas de problème particulier (le talon corps/manche est arrondi).
Le corps de la basse est nettement plus petit que celui des Fender et l'Ibanez est aussi plus légère que ces instruments (c'est pas un poids-plume non plus hein!...). Jouée deboud avec une sangle, la Jet King est bien équilibrée et ne pique pas du nez. Grâce à la forme du corps, elle est très agréable à jouer assis et tient bien sur le genou. Petit reproche: l'arrière du corps ne dispose d'aucune découpe qui aurait permi un meilleur maintien sur le ventre ou la cage thoracique. Donc au bout de deux/trois heures de répète, on commence a bien sentir l'arrête du corps sur le sternum (je la joue sanglée assez haute). A part ca, c'est un vrai plaisir de la jouer ! En plus, elle m'est arrivée bien réglée d'origine avec les cordes assez basses (2,5mm entre la 12ème frettes et la corde de Mi, jeu de cordes 45/105). Cela rend le jeu rapide mais, parfois, les cordes frises étant donné que j'attaque les cordes assez fort. Sur toutes les basses que j'ai eu, j'ai toujours dû remonter les cordes d'un demi millimètre au minimum. Donc ce défaut ne vient pas de la basse elle-même (j'ai vérifié le manche également et il est parfaitement réglé).
Pour ce qui est des réglages sonores, c'est pas bien compliqué vu que la basse a une électronique passive. Son grave avec le micro manche, son médium avec le micro chevalet et son équilibré avec les deux micros. Le réglage de tonalité permet de couper les aigus si on le désire. Pour celui qui a déjà manipuler les potars d'une Jazz Bass, la jet King ne sera pas un gros dépaysement.
Bon, bon... plutôt très bien tout ca !

SONORITÉS

Testée "unplugged", la Jet King sonne assez moderne, bizarrement ! En fait, le son accoustique est, encore une fois, très proche de celui de l'ATK (un peu plus de brillant sur l'ATK à cause des frettes rondes). Dans leur facon de résonner, j'ai trouvé ces deux basses vraiment comparables. Ca sonne dur avec un gros sustain. La vibration des cordes se propage bien dans tous le corps. Le son est riche et plein. Pas facile de décrire ce genre d'impression... Très massif en tout cas !
Pour avoir déjà essayé une Rickenbacker 4001 et une Epiphone Thunderbird, je trouve que la Jet King sonne foncièrement plus moderne. Essayez de slapper unplugged sur une Rickebacker 4001 ou une Thunderbird et vous aurez immédiatement ce misérable son "planche à pizza" !... Sur la Jet King, pas du tout. Le son slappé unplugged est carrément bien ! Vous me direz alors que la Rickenbacker et la Thunderbird ne sont de toutes facons pas faites pour slapper et je vous dirais que vous avez raison, mais le "slappé unplugged" permet de bien se faire une idée de la résonnance "à sec" de l'instrument.
Une fois branchée (direct sur un ampli de sono QSC RMX1450 avec baffle TecAmp 410 qui ne colorent quasiment pas le son), la Jet King donne alors une sonorité "à l'ancienne". Très différent de celui de l'ATK (mon dieu enfin, je commencais à avoir peur !!!). C'est le son typique des humbuckers passifs: gras avec des bas-médiums lourds et précis, du "crisp" dans les haut-médiums et des extrêmes (graves et aigus) relativement peu marqués (pour moi, l'opposé du son Jazz Bass). Dans sa couleur général, le son ressemble à celui d'une Thunderbird (plutôt la Gibson que l'Epiphone). Très gros et long sustain. Un bon gros son tout en grave et bas-médium, très bien défini je trouve. Le son n'est jamais aggressif comme sur une ATK. D'ailleurs, l'électronique de l'ATK, c'est du caca... On devrait l'appeler ATKK... Bon, bref, je continue...
Le niveau de sortie de la Jet King est élevé mais encore loin de celui d'une basse active. Grâce aux humbuckers et à l'électronique passive, le signal est totalement dépourvu de bruit de fond, ce qui fait toujours très plaisir pour s'enregistrer ou lorsqu'on joue très fort. Electronique passive, ca veut aussi dire que le son est "pur", direct sorti des micros et on peut donc en faire ce que l'on veut car le signal est vraiment très propre. Pour ma part, j'ai utilisé la Jet king avec un preamp EBS Valvedrive branché sur la config QSC+TecAmp, sans compresseur. Et ben ca sonne très très bon ! Le son se marie bien avec celui de mon gratteux. Bref, ca rempli chaleureusement et grassement l'espace des graves, c'est pas baveux, c'est très dynamique, c'est précis et rond...
Et comme disait l'autre moustachu à pipe: la bandaison, papa, ca ne se commande pas...

Au niveau versatilité, j'imagine bien les sons suivants:
Raggae roots aux doigts (rond et sourd) avec le micro manche et la tonalité fermée (Bob Marley, Peter tosh...).
Groovy Funky aux doigts avec le micro chevalet et la tonalité à moitié fermée (Chic, Earth Wind and Fire...).
Pop et Rock Indie aux doigts avec les deux micros, la tonalité ouverte et une très lègère overdrive (Soundgarden, Beattles...).
Metal/Hardcore au médiator avec les deux micros ouverts, la tonalité ouverte et un preamp pour un peu saturé le son et rendre les aigus aggressifs (From ashes rise, Fantômas...).

Avec la Jet King, il vous sera impossible d'obtenir les sons suivants:
Son slappé à la Marcus Miller ou à la Level 42.
Médiator cristallin à la Tool ou à la Guns 'n Roses.
Son métal très lourd et très creusé facon Pantera ou Korn.

Voili-voilà... La Jet King sonne ! Elle sort un peu des sentiers battus par Fender et Music Man. Elle est même un peu à part dans la famille Ibanez, marque que je connais bien. La Jet King a les gènes sonores de la Rickenbacker 4001, de la Gibson Thunderbird et de la Hofner Beattle-Bass.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis deux jours et je l'ai déjà essayée dans ma chambre, en répète et en enregistrement et j'en suis très satisfait. Les membres de mon groupe aussi !
Les particularités que j'aime le plus sont la conception et la finition générales et la configuration des micros avec électronique passive.
Pour 300 EUR, le rapport qualité/prix est carrément imbattable ! Pour quelqu'un qui cherche une basse dans cet esprit, je conseille vivement la Jet King par rapport à l'Epiphone Thunderbird.
Vraiment une bonne basse, de fabrication et finition moderne avec un son "à l'ancienne" et une gueule d'amour !!!