KRK KNS 8400
+
KRK KNS 8400

KNS 8400, Casque studio de la marque KRK appartenant à la série KNS.

mathieujm 24/11/2013

KRK KNS 8400 : l'avis de mathieujm

« Parfait à ce prix »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Après 2 mois d'utilisation, l'enregistrement d'une dizaines de concerts,pas mal de mixages et masterings, je suis pleinement satisfait.
Son seul défaut (et qualité...) : il est vraiment fermé et isolant. Je pourrais être intéressé en complément par un bon casque ouvert.
Le rapport Q/P est selon moi assez incroyable.
Bon il arrive plein de casques en ce moment (le Focal pro par ex.) qui se révèleront peut-être supérieurs, mais à des prix qui sont aussi très supérieurs

UTILISATION ET ERGONOMIE

J'utilise ce casque depuis 2 mois pour de la prise de son, mixage, mastering de musique classique.
Je peux le comparer à mes casques fermés précédents : Sony 7506, Beyer DT770 80o, ATH-M50.
C'est pour moi le plus confortable des 4 du fait de ses grandes oreillettes ovales avec mousses à mémoire de forme très souples (les oreillettes rondes du 770 étaient trop grandes et appuyaient sur les os de la joue, les mousses du M50 étaient trop dures). J'aimais bien le confort du 7506 mais le 8400 est beaucoup plus léger. Le Beyer était le plus lourd et je ne le gardais pas bien longtemps (ainsi que le AT)
Pour la tenue sur la tête, le 8400 est inférieur (pour moi !) au Sony et au AT.
Comme tous les casques fermés, il serre un peu la tête, mais si on prend soin d'agrandir suffisamment l'arceau (très large !) le confort est parfais du fait que la pression est bien répartie du fait des mousses.

SOLIDITÉ

Il fait un peu plastique, mais en fait c'est du costaud (bon je ne me suis pas encore assis dessus).
Les oreillettes pivotent ce qui permet de le ranger à plat (très faible épaisseur) dans sa jolie housse et de le loger très facilement dans un sac à dos.
Le câble se déconnecte et se verrouille sur l'écouteur gauche. On peut intercaler un mini câble avec un contrôle de volume qui marche très bien.
Question rodage, je suis encore très partagé sur le sujet : il est certain que j'ai eu le sentiment d'une évolution du son pendant les quelques premiers jours, mais je ne saurais pas affirmer si ça vient du rodage du casque... ou de mes oreilles. Le changement de casque remet en cause toutes les compensations automatiques que notre cerveau met en place pour compenser les défauts d'un casque. Ça prend un certain temps de changer. C'est pour ça que je suis circonspect sur les comparaisons de casques... C'est un autre sujet.

QUALITÉ AUDIO

Concernant le son, il est intéressant de comparer les impressions laissées par mes différents casques à l'écoute de musique classique et en comparaison à l'étalon que constitue l'écoute directe des musiciens enregistrés.
D'abord les défauts de mes anciens casques :
- le 7506 : très présent, agressif dans le haut médium/aigu, pas de bas médium. A l'époque j'attribuais ma difficulté à avoir un son de violon réaliste à mes micros. C'était le casque qu'il fallait incriminer.
- Le DT770 (80o) là il y avait du médium... et du grave... et de l'aigu, mais curieusement les instruments ayant une riche texture dans le haut médium et l'aigu étaient très déformés. Le grave était envahissant. Ce dernier point est beaucoup moins sensible sur la version 250o.
Le M50 n'a fait qu'accentuer les défauts du DT770 : grave omniprésent, bas médium très flatteur (par exemple sur le violoncelle), aigu très présent... mais haut médium absent. Le clavecin était devenu méconnaissable. Le manque de précision de ce casque (par ailleurs assez agréable à l'écoute) dans le haut medium l'a rendu inutilisable pour effectuer des jugements sérieux.
Mon jugement sur les DT770 et M50 s'appuie sur 1 an de pratique intensive de chacun, et beaucoup plus pour le Sony.
Maintenant le 8400.
L'accroche de KRK d'un casque permettant de se substituer dans une certaine mesure à des enceintes de monitoring a fait mouche. Je me suis décidé après l'écoute de ces tests
http://www.sonicsense.com/blog/closed-back-headphones/closed-back-headphones-comparison
dont on peut discuter la validité, mais qui montraient quand même que le casque qui se rapprochait le plus de l'original était le KRK, en particulier dans le médium aigu.
Je n'ai pas été déçu. La principale caractéristique sonore qui m'a sauté aux oreilles, c'est que pour la première fois je n'avais plus ces aigus exagérés au détriment du haut médium et qui déformaient tant tous les instruments que j'aime. Le clavecin retrouve une texture très réaliste, je retrouve la présence "normale" de tous les instruments de l'orchestre.
Coté graves, il y en a... quand et comme il faut. Une contrebasse acoustique sonne superbement réaliste.
Tous les styles de musiques paraissent très réalistes. Le jazz est un vrais plaisir.