Arturia KeyLab Essential 61
+
Arturia KeyLab Essential 61

KeyLab Essential 61, Clavier maître MIDI 61 touches de la marque Arturia appartenant à la série KeyLab Essential.

Domenech Gabriel 07/12/2018

Arturia KeyLab Essential 61 : l'avis de Domenech Gabriel

"Il fait tout presque comme un grand ! ! !"
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
J'ai fait l'acquisition de ce clavier maître pour une utilisation nomade qui me permettra de coucher rapidement des idées de compos sur une Stan installé sur un PC portable.

Il est plus léger que son grand frère MKII, mais c'est ce que je voulais.
Côté ergonomie, il n'y a rien à dire, la sérigraphie de la version blanche me paraît un peu plus visible que la version noire. Les touches qui s'allument et les pads que l'on peut changer de couleur, tout va bien à ce niveau. Le mapping demande un peu de pratique, mais reste assez simple, comme tous les claviers maîtres. Avec Arturia, c'est un bouton=1 fonction. C'est donc simplissime d'utilisation (A nuancer quand même en mode DAW).
Pas de support CV, donc pas de pilotage de synthé hardware, (sauf en Midi évidemment).

La qualité de jeu du clavier est bonne. Il ne fait pas chip et est très agréable au toucher, la touche est lisse, avec de "vrais" grandes touches. Bien évidemment, pour ce prix, ce n'est pas le toucher lourd d'un piano traditionnel, mais il est dynamique, sensible à la vélocité, sans aftertouch cependant. Il n'est pas trop bruyant. Les 8 pads sont eux aussi sensibles à la vélocité, assez gros et espacés pour un jeu facilité. Le tout parait robuste et précis (sauf les faders qui semblent un peu capricieux avec mon DAW, mais c'est peut-être un problème de configuration).

Ce que j'apprécie le plus avec ce clavier, hormis sa qualité remarquable pour ce prix, c'est le bundle fourni avec Analog_Lab_3 (complet avec les 6500 sons), l'UVI Grand Piano D et Midi Control Center, c'est sa compatibilité avec les protocoles Mackie_Control_Universal MCU et surtout HUI qui le rend compatible avec quasiment toutes les STAN.
En plus en ce moment, le Bundle est complété par le Stage-73 V et le Mini_V3. Tout cela s'interface à merveille avec le clavier. Il y a même une touche dédiée pour piloter intégralement Analog_Lab_3.

Ce que j'apprécie le moins, c'est déjà que tous les softs sont en anglais, le site Web aussi est en anglais. Après, c'est tout le système de protection et d'enregistrement des logiciels qui est lourdingue. Pour enregistrer le clavier ça va encore, il faut ouvrir un compte chez le constructeur. Mais après, il faut installer un soft (Arturia_Software_Center) pour télécharger les softs et le Bundle d'instruments, puis pour avoir le UVI Grand Piano D, il faut créer un compte chez UVI, télécharger la banque de son. Mais ça ne suffit pas, ensuite, il faut installer UVI_Workstation, installer une clé virtuelle ILOK. Là aussi il faut créer un autre compte, pas le même que UVI, et activer la banque son du Grand Piano D. Franchement, c'est saoulant à souhait. Pour ma part, je n'ai pas installé Ableton, car je n'aime pas le workflow de ce DAW qui n'est en version Lite, de toute façon. Après, il y a le Mode DAW. Déjà avec SamProX3 que j'utilise dans mon studio fixe, je n'ai pas réussi à lui faire piloter quoi que ce soit, juste m'en servir pour saisir les notes en entrée Midi, pour le reste, fader, potards, pads, rien du tout. Ceci dit, il n'est pas dans la liste des DAW supportés pas Arturia. Sur mon portable, il ne m'a fallu que 2 minutes pour lui faire piloter FL12, Mais pour Reaper5, ce n'est pas gagné. Cela fonctionne de façon très aléatoire. Je n'ai pas réussi à encore tout implémenter. Puis il faut bien lire la FAQ disponible sur le site de Arturia. Il y a des tableaux qui donnent les différents protocoles à utiliser et aussi les fonctions qui ne sont pas implémentées pour chaque DAW supporté. Les guides de configuration proposés dans le support technique sont pour des versions MAC. Les paramètres sont sensiblement différents sur PC, notamment car Windows 10 n'est pas capable de communiquer simultanément depuis plusieurs sources avec les mêmes ports Midi.

J'aurai pu lui donner 5 étoiles, mais que dire alors de son grand frère le MKII ?
J'ai été quand même gentil car rien que pour la galère d'installer et de créer tous ces comptes, j'aurai pu ne lui mettre que 3 étoiles, mais la concurrence fait la même chose alors...