jctroyes 26/09/2016

ADL 1000 : l'avis de jctroyes

« 30 ans d'une solide réputation »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Le La2A ! Un concept à la fois simple (visuellement aussi) et une sonorité, un comportement, extrêmement éprouvé et depuis des années. On ne compte plus le nombre d'émulations plugins et de machine hardware s'en inspirant ou le copiant : tel Universal Audio (arrêt de production), WarAudio, IGS... ou bien encore Antony De Maria.

La question est : pourquoi Antony De maria ? Plus qu'un Universal Audio, IGS Audio ou WarmAudio. Ou encore, pourquoi ne pas se contenter d'un plugins ?

Déja Antony De Maria n'est pas n'importe quel fabricant sur le marché audio pro. Voila bientôt 30ans que la réédition du LA2A version Antony... est sur le marché. Dans les années 1980 le Cl1000 était vraiment le remplaçant quasi officiel du Teletronic LA2a. Même si la sonorité est légèrement différente (plus ouverte sur le CL1000) le Cl1000 est devenu une référence au point ou l'on dit que les studios voulant travailler avec les Labels Californien devaient impérativement avoir (entre autre et au moins)un Antony De Maria... Le prix à l'époque était d’ailleurs bien moins accessible qu'il ne l'est aujourd'hui.

J'ai écouté la concurrence attentivement seul IGS Audio à attiré mon attention et l'Universal Audio n'existant plus (et beaucoup trop chère), seul le Antony De Maria proposait le son, le concept et la fabrication (et conception) à la main au USA. Mais aussi j'en rêvé depuis bien 15ans...

Et les plugins ? Comme beaucoup d'entre vous j'ai déja la version WavesAUdio et Universal AUdio. Du coup pourquoi dépensé si chère comparativement au plugins ?

Déja pour un aspect que l'on oublie souvent : La prise en main !!

"Toucher" le son, se déplacer vers la machine et la régler, la noter,la choisir, implique déjà une autre écoute un autre comportement.
Regardez comment on ouvre et manipule les réglages d'un Plug (LA2A)... Faite le teste vous allez voir... Dans le logiciel tout est rapide est fait pour (ce n'est d'ailleur pas forcément un défaut)...
ICI... devant cette machine on doit prendre le temps et croyez moi ca change votre façon de faire du son.
De plus les plugins se comportent pas de la même façon que l'ADL 1000. Sur l'Antony de Maria on doit absolument utilisé ses deux mains et le Vu mètre nous affiche VRAIMENT le comportement du compresseur. Par conséquent le résultat sonore est plus précis donc aussi plus musical.

Deuxième chose : La dynamique !

Pour l'instant il y a rien à faire... le son obtenu avec le Hardware ,ici le ADL1000, est encore sans comparaison. L’enrichissement harmonique est vivant. La piste ressort vraiment plus belle. Ca va surement venir... mais on y est pas pour les plugins...

Troisième chose : Analogique ! OUI... A NA LO GIQUE !!!

Pour ceux qui enregistre toujours FLAT (chose que je peu tout à fait comprendre) cet aspect va leur échapper.
Mais pour moi il n'y a pas plus important que de traiter du son analogique (pure si on veut) avant de le convertir pour la première fois (et parfois dernière) en numérique.

Je fais toujours un EQ et/ou compression à la prise. Donc, en analogique !!
Le résultat sonore sur le projet entier est pour moi sans comparaison.

Conclusion ??!!

Pour faire un point plus général. Evidemment le La2A s'impose vite en studio comme un incontournable de la voix ou la basse. La compression est à la fois invisible (pas de pompage) mais d'une sonorité incroyable. La piste sort du mix facilement (merci la disto harmonique). Même un bon plug LA2A à côté du ADL1000 n'arrive pas nous faire travailler mieux.

Moi je veux travailler simplement et mieux
Donc Incontournable