Empirical Labs Distressor EL8
+
Empirical Labs Distressor EL8

Distressor EL8, Compresseur de studio de la marque Empirical Labs.

jctroyes 20/06/2016

Empirical Labs Distressor EL8 : l'avis de jctroyes

« Énorme, Solide mais pas si coloré que l'on pense !! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Pour ce compresseur il y a clairement 2 façons d'approcher les réglages :
1 : Je garde les réglages du manuel sous le coude pour émuler ceci ou cela...
2 : Je règle a l'écoute sans me poser plus de questions.

Choix 1 ou 2 peu importe... l'approche d'Emperical Lab est hyper maîtrisé et le résultat sonore est époustouflant(et quel silence aussi). C'est une machine qui dés les premières secondes nous pousse à l'écouter. Et on prend plein les oreilles...

Mais "LA" question que tout le monde se pose c'est : Arrive t'on au même résultat que les "VRAIS" (La2a, 1176 et...).Clairement le constructeur nous promet de belles choses mais en réalité...qu'en est-il ?
La logique veut que non... Remplacer transformateurs, circuits câblés en l'air et alimentés avec de grosses tensions, de belles résistances... mais je dois bien reconnaître mon étonnement des les premières secondes. Voila ce que j'ai fais:

Pour beaucoup de professionnel les rencontres avec un LA2a,1176,33609... sont des expériences marquante et que l'on oublie pas. Testons donc le réglage LA2A si difficile a reproduire (et pourtant si simple)

Le LA2a à une sorte de légère résonance dans les environs de 600hz (ou 800hz)cette coloration est assez unique et fait chanter magnifiquement certains instruments et voix (sur les modèles estampillés LA2a). Par exemple un Antony DeMaria ne possède pas cette coloration mais à un médium (2500Hz) plus intéressant. Après que l'on est un LA2a ou Antony ADL1000 (et bien d'autre) on se trompe pas dans l'idée de la signature de la compression.

N'ayant pas de LA2a sous la main (snif) je compare donc à mes plugs Universal Audio et Waves (qui sont très différent). Comme souvent le comparatif avec les plugs est difficile il est parfois impératif de régler à l'oreille car les réglages (même avec des signaux de teste) sont difficile à calibrer. Après quelques minutes d'essais je me décide pour des positions respective et je me lance dans une écoute ABC.

Premiers sensations :
Le distressor arbore fièrement de belles transitoires préservées alors que les plugins sont plus dans un effet de distorsion et/ou un rien floux. C'est d’ailleurs un effet que j'ai souvent remarqué dans les émulations les taux de distorsions sont souvent un peu exagéré et la réponse dynamique/fréquence presque grossière. Le Waves est plus dynamique et l'Universal audio plus coloré dans le grave (avec moins de dynamique).Mais bon c'est pas moche mais tellement différent.
Pour le Distressor l'équilibre en fréquence et dynamique est superbe. Les basses bien maîtrisées et j'aime la possibilité (ou pas) d'avoir une coloration qui calme le haut du spectre trop nerveux. Le son est très musicale et j'aime ce que j'entend !
Mais au fait... j'entend un la2A ??
Étrangement, le mouvement des leads ma prerturbé (vous allez comprendre).
Le vrai La2a est une machine qui possède un magnifique vu mètre et cette danse visuel à un impacte fort sur le choix (rarement bien émulé). Je pense que pour une compression équivalente (a l'écoute) le Distressor enlève plus de dB(si on tient compte du visuel affiché) pour faire simple j'ai eu le sentiment de devoir plus compressé... Mais c'est la que le teste montre un défaut, j'ai tendance à vouloir m'approcher du son de l'un ou de l'autre des plugins. Car je cherche un référentiel !! et finalement à avoir le même son !!
Après se constat d’échec dans ma procédure de teste je me suis recentré sur les caractéristiques clef du La2A et finalement j'ai obtenue un son très proche de ce que j'attend d'une telle machine. (leveling et transparence sur l'enveloppe sonore)

Et Pour le 1176 ??

Pour le teste du 1176 j'ai donc fait de même. Mais là ! et très rapidement !! j'ai trouvé "LE son 1176". Je dois dire que le Distressor est beaucoup plus proche d'un 1176 que du la2A. Tous les plugins 1176 peuvent retourner à leur copie. On a enfin ici une vrai impact sonore sans perdre un instant l'essence du son.Sans est même dingue. Quelle claque. Je suis même pas certain qu'un 1176 pourrai autant tenir la compression. En tout cas tous les plugins que j'avais se sont ridiculisé (pourtant j'aime celui de la UAD)

CONCLUSION

En finalité j'ai préféré oublié les indications du constructeur. MAIS le teste ma permis de prendre en main la machine et l'entrevoir autrement que sous la forme de RATIO et taux de distorsion. J'ai du coup cartographié des zones de réglages Et je pense que c'est la ou veut nous emmener ce constructeur.

Je suis pas certain d'avoir ici un LA2a sous les doigts mais plutôt une superbe machine pouvant avoir un suivit d'enveloppe dynamique très musicale comme une réponse crête fabuleuse voir explosive.

J'oserai dire plus polyvalent qu'un 1176 ?? OUI !! et également proche d'un comportement LA2a ou aussi DBX.

Franchement pas pour un bus de mix. Non pas qui ne le ferait pas bien mais surtout il serait comme un lion en cage. Fidèle à sa réputation si on devait en avoir qu'un... ce serait lui.