• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
SUMER 05/06/2006

Studer 961 : l'avis de SUMER

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
C'est entre autres la console mythique Radio France, pour les prises de son extérieures. Ses points forts sont avant-tout son origine : "suisse", une qualité de fabrication à toute épreuve, une maintenance facile (analogique oblige) et un son qui fait du bien aux oreilles.

UTILISATION

La 961 est modulaire et rackable, et peut accueillir jusqu'à 10 tranches input et 2 sous-groupes (ou 8 et 4 sous-groupes).
La connectique est professionnelle avec des entrées XLR, des inserts sur jack bantam et des sorties sur DB25.

SONORITÉS

L'égaliseur semi-paramétrique est très fin et musical. Sa vocation est plus de corriger que de transformer. Vive l'égalisation analogique intuitive et qui sonne en 2 tours de potentiomètre. La section de traitement dynamique sur les sous-groupes (compresseur et limiteur) est totalement transparente. Le souffle habite très loin chez Studer, au fond de la vallée.

AVIS GLOBAL

Ses points forts :
Des performances audio encore aujourd'hui, de haute volée.
Un son très précis et doux à la fois (moins aiguisé que Apogee, moins clinique que Earhtworks, moins brillant que Millennia, moins artificiel que Avalon, plus plein que EAA, moins pop que Amek, à vous de continuer la liste)
Une compacité qui permet de l'emmener n'importe où.

ses points faibles :
Seulement 8 tranches et 4 sous-groupes pour la 961 (14/4 pour la 962)
Un prix de vente assez élevé, même d'occasion
Un look pas assez vintage, mais déjà vieillissant