Anasounds High Voltage
+
Anasounds High Voltage

High Voltage, Distorsion Guitare de la marque Anasounds.

Larenion 11/03/2019

Anasounds High Voltage : l'avis de Larenion

« Du gros son ! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
J'utilise cette pédale d'overdrive depuis un an et demi.

Avant le concert de louanges sur le son plus bas, je dois dire que malheureusement la perfection n'est pas de ce monde ...


Gestion du volume sonore - POLYVALENCE :

Pour moi, pas possible d’utiliser cet OD comme une pédale plus classique : OCD, Blues Driver, ODR-1, Tube Screamer ... Ces overdrives permettent de passer du clean au crunch bien couillu en gardant le volume de guitare complètement ouvert.

Avec la High Voltage :
@ Si vous calez le bouton OUT pour que le surplus de décibels entre pédale ON et OFF soit normal, vous n’aurez pas suffisamment de gain pour cruncher franchement ...

@ Pédale ON : si vous la calez pour avoir un beau crunch bien serré, quand vous passerez en OFF, le niveau sonore de votre clean va s’effondrer d’environ 6dB.
Un clean tout rikiki et pas assez fort.

Bilan : la polyvalence de la High Voltage en prend donc un bon coup.


COMMENT ÇA SE JOUE ? :
Plus qu’aucune autre pédale, la High Voltage n’est pas une OD qui se joue en ON/OFF au footswitch pour passer du clean au gros crunch.
Si c’est comme ça que vous voulez l’utiliser (comme moi au début) vous serez probablement déçu.

L’extrême sensibilité de la HV au volume de la guitare ET au toucher de corde font qu’il faut passer du presque clean au crunch en jouant au bouton de volume et en maîtrisant l’attaque à la main droite. En cela, je dirais que ce n’est pas une pédale « pour débutant ».
ps : je ne prends personne de haut (pas les moyens!) , nous avons tous commencé et évolué dans notre pratique :-).

Bilan, moi je mets le préamplificateur de l’ampli à la limite du crunch (mais clean), et les réglages de la High Voltage comme suit suivant la guitare : volume entre 1h et 3h, gain au moins à 3h, Tone entre 12h et 2h (je réduis un peu le tone à la guitare).
Ensuite, tout se passe au volume de la guitare et à l’attaque au médiator :-)



LE SON :

Alors là mes amis, c'est la grosse claque !

Une clarté et une dynamique de son incroyable. Pour la sensibilité au toucher, c’est mieux que tout ce qui est passé sur mon pedalboard : Lightspeed, Fire Mist, Tumnus, OCD, BD2, TS, Chupacabra, Fender Pugilist et Santa Ana ...

On reconnait la guitare branchée dedans, mais c'est vrai que quel que soit la guitare ou l'ampli, il y a une teinte Marshall -> donc ce n'est pas la pédale la plus transparente que je connaisse. Mais franchement, le son est tellement bon qu'on s'en fiche et qu'on en redemande.

Le potard OUT (de volume) amène plus d'overdrive que le potard GAIN. Disons plutôt que ce n'est pas le même gain.

Le OUT donne du "thump ou Oomph" et du grondant au son : une attaque brutale, un coup de poing au foie quoi !
Le GAIN lui, ajoute le côté crémeux et de la rage au son.

L'overdrive est d'un naturel ... on entend que ça sollicite vraiment les lampes de l'ampli, pas un truc synthétique collé dessus où on entendrait les diodes clipper (comme sur la Boss BD2).


En mode boost avec peu de pré-amp à l'ampli et GAIN+OUT sous les 11h, en potardant le TONE, on obtient un son hyper ouvert et très dynamique.
C'est beau, très beau !

Perçage de mix : entre le TONE et le réglage interne de voicing, croyez-moi, vous percerez n'importe quel mix et tout type de tympan !

Le switch BASS donne carrément accès à 2 pédales au caractère différent. Dans les deux cas le son est superbe.

Voilà, si vous avez l'occasion de jouer fort, ACHETEZ et LACHEZ-VOUS !!!
Si vous ne voulez pas déranger Madame ou le voisinage, il faut trouver une autre pédale.