Rickenbacker 620
+
TheGrandWazoo 02/02/2015

Rickenbacker 620 : l'avis de TheGrandWazoo

« Le pied ! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
J'utilise la Rickenbaker 620 avec un ampli lampe ibanez TSA30H (très bon petit ampli que je recommande au passage), je joue principalement du rock.
La lutherie est excellente: érable massif, manche traversant. Tout respire la qualité. Après un léger temps d'adaptation de par sa finesse et sa faible longueur, le manche se révèle très confortable et agréable. A noter: j'ai tout de même dû faire régler l'action, car elle était un peu haute à mon goût. Elle est équipée de DEUX tuss roads qui permettent un réglage très précis (très apprécié par mon luthier d'ailleurs.)
La guitare tient très bien l'accord, servie par de très bonnes mécaniques à bain d'huile. On est saisi par l'homogénéité du son en passant d'une corde à l'autre. Tout est superbement équilibré.
Dans les reproches j'ai pu noter une légère fausseté de 1/10 de ton à peu près sur la deuxième case, (entre le SOL à vide et le LA surtout) que nous avons plus ou moins résolu avec mon luthier en limant très légèrement les encoches du sillet de tête. Cependant cette fausseté s'explique certainement par l’extrême sensibilité de cette guitare aux changements de position (assis, debout, manche près du corps ou vers l'extérieur). D'ailleurs, pas besoin de vibrato ! Du coup une légère torsion du manche en appuyant sur le corps s'avère très efficace. On obtient même un trémolo en secouant le manche, et ce bien plus sur toutes les autres guitares que j'ai pu essayer (je possède notamment une Gibson SG, une strat, une Gretch bon marché. Finalement ce n'est pas un défaut pour peu que l'on sache avoir une position à peu près stable, c'est une grande qualité qui fait de cette guitare une excroissance de son propre corps, sensible à toutes les nuances et prête à réagir à toutes les intentions.
à noter également: le réglage des pontets est un calvaire avec une clé standard (livrée avec le guitare) et ce à cause de la proximité du chevalet (magnifique R, oui, certes, mais bon...) y'a peut être une astuce mais je n'ai pas encore trouvé (et mon luthier non plus)

Maintenant: le SON ! J'en suis ravi. Elle peut être agressive, mordante, grâce au micro chevalet, et ronde, douce avec le micro manche. L'éloignement des deux micros joue certainement sur ces contrastes. Les deux micros simple Hi gain sont un pur bonheur. Quelle patate ! L'homogénéité dont je parlais ci dessus prend toute sa dimension une fois la Ric branchée. le son est plein, les aigus sont limpides et nets mais pas agressifs. (je vous dis pas: son clair avec micro manche, une bonne petite réverb... un accord égrainé sur la quatre cordes aigus vers la douzième case et vous partez dans les nuages. Je n'ai jamais entendu ça.) Quant au sustain, il est simplement: énorme ! Le joli "grain" de l'attaque n'est pas en reste non plus.
Les réglages (deux volumes, deux tonalités, un bouton en plus qui fait office de sorte d'équaliser permettant d'affiner encore plus le son) sont très efficaces donnant la possibilité d'un grand panel de sonorités. C'est bien la première fois que je me sers des potards de tonalité... Si l'on prend en plus en considération le contraste des deux micros, la position intermédiaire (deux micros ensemble) devient très intéressante.
à noter: la possibilité d'y brancher un jack stéréo sur une deuxième sortie jack spécifique de la guitare. je ne l'ai pas utilisée mais sauf erreur de ma part, j'ai cru comprendre que l'on pouvait faire sortir chaque micro indépendamment sur deux amplis différents...

Pour finir: le look est original, et j'adore sa ligne ! Mais cela est très subjectif. Attention: la guitare est assez petite. Le manche compte une frette de moins et paraît assez "enfoncé" dans la caisse, le contraire d'une SG en fait. ça m'a pas mal dérouté au tout début (le premier jour, quoi...) Compte tenu de cela, je me demande si cela conviendrait à un guitariste de grand gabarit (ce qui n'est pas mon cas)
En bref:
- lutherie impeccable, composants de qualité
- homogénéité du son
- sustain dément
- jouabilité fabuleuse (uniquement pour des guitaristes avertis, cette guitare n'est pas à mettre dans toutes les mains...)
- micros très bons, précis et puissants
- la personnalité
- le look

Les moins: action un peu haute à l'origine sur mon modèle, sensibilité importante aux changements de positions, voire très légère fausseté dans les toutes premières cases (mais il faut l'apprivoiser cette gratte, croyez moi), mauvaise accessibilité des pontets. Par ailleurs, c'est une guitare assez rare et faut galérer pour s'en procurer ou la réserver mais ça peut prendre un moment.

En son clair: le paradis, en overdrive: on a envie de croquer dedans, en disto (j'utilise une sans amp premier modèle et une proco rat): ça déchire.

Bon, cette critique est dithyrambique (merci le menu orthographique contextuel !) mais je prétends à une certaine objectivité: j'ai fait tester cette guitare à un ami très bon guitariste et plutôt expert qui partage mon avis et qui a été conquis (et cherche désormais une rickenbaker mais modèle demi caisse). Mon luthier, d'ordinaire peu bavard et très circonspect m'a juste dit: "Elle est sympa cette gratte... et le sustain, waou..."

Je suis un guitariste heureux.

Mise à jour quelques mois plus tard (juin 2015): toujours le bonheur, je me suis fait totalement au manche, et je ne peux plus me passer de cette guitare. Pleinement satisfait en concert également; je me suis offert une tête vox nightrain. Le mariage des deux est parfait. Grande histoire d'amour entre une rick et un vox...