Gibson J-45 Standard 2019
+
Gibson J-45 Standard 2019

J-45 Standard 2019, Guitare Folk / Western électro-acoustique de la marque Gibson appartenant à la série J-45.

Larenion 01/02/2020

Gibson J-45 Standard 2019 : l'avis de Larenion

« Enfin la Gibson dont je rêvais  »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
J’y suis revenu ... et avec bonheur :-)
J’avais goûté au plaisir de posséder et jouer une J45 en 2011. Je l’avais vendue à contre cœur pour accéder à une guitare de luthier. Je ne regrette pas mon choix de l’époque, ma Atkin est juste exceptionnelle.
Mais le son et la douceur de ma J45 pour m’accompagner au chant me manquait.


C’EST COMME AVANT :
J’ai retrouvé avec plaisir (donc) le son caractéristique de le J45 : c’est crisp and clear. Le grave présent ne masque pas les hauts médiums chaleureux qui font la signature sonore typique de ce modèle. Les aigus sont brillants avec un « zing » métallique quand on rapproche le médiator du chevalet. Le sillet de chevalet en Tusq n’est pas étranger à ce (beau) comportement.
Une attaque gentillette sur les cordes : le son déboule avec une voix ferme, un grave velouté et rebondis.
Le son compresse légèrement si on rentre dedans. Ça ne sonne pas comme un piano, et c’est tout l’intérêt pour pouvoir s’accompagner au chant sans s’égosiller !

Au niveau projection, c’est un bon cran au-dessus de la 2010 que j’avais à l’époque , et c’est exactement ce que je cherchais..
Plus vibrante et bonne projection : le finger-picking avec la pulpe de doigts devient enfin audible devant un auditoire.
Après, pour ceux qui ne le sauraient pas, on n’achète pas une J45 « moderne » pour sa projection hors du commun. Si c’est ça que vous cherchez, achetez une Collings , une Furch ou une Blueridge.

Le son est encore un peu « vert », mais le potentiel est bien là. Ça va se faire après 2 ou 3 ans de jeu assidu.



QUOI DE NEUF avec ce millésime 2019 ?
D’abord, une guitare ça s’ESSAYE. Je ne fais confiance à aucune Marque et à aucun luthier pour acheter les yeux fermés sur des specs ou la réputation ; et en particulier pas à Gibson...

Ça faisait 4 ans que j’essayais régulièrement des Gibson J45 (dont 2 modèles dit Vintage) dans l’espoir de tomber sur la bonne.
Ce qui m’a poussé à aller essayer ce millésime 2019, c’est que Gibson annonce des barrages scalopés / affinés. Ils annoncent aussi « manuellement » : Traditional hand-scalloped X-bracing ...
Marketing, quand tu nous tiens. Ils se croient chez Dana Bourgeois ?!
En 2012, la Martin D18 standard adoptait elle aussi des barrages scallopés avec un effet bœuf sur le son :-)
J’espérais donc secrètement que ce travail sur les barrages changerait la donne par rapport aux standards des années 2010 en terme de vibrations et de projection.

Bingo ; sur ma J45, les vibrations me chatouillent les « ribs ». Aux premiers coups de médiator, avant même que mon cerveau n’analyse le son, mes sens étaient comme accaparées par les vibrations qui parcouraient toute la guitare. Le son lui est raisonnant/direct et m’a tout de suite collé un gros sourire. ....puis tiré un gros soupir à mesure que j’arrivais à la fin de mon essai :
« C’est pour aujourd’hui ; il va falloir passer à la caisse ! »



FINITION / ÉQUIPEMENT :
Il y a du bon et du moins bon.

Pas super :
- Il manque du vernis noir à l’endroit où la touche en palissandre rejoint la rosace. C’est blanchâtre. Ça manque aussi de polissage à cet endroit. Je n’ai encore jamais vu une telle négligence sur une MARTIN, une Taylor ou une gratte de luthier. Chez Gibson, malgré les 2350 euros demandés, c’est manifestement possible...
Ça m’a fait hésiter avant de me décider : possible d’en trouver une qui sonne aussi bien ailleurs ? Mais une guitare qui vous parle, le coup de cœur, c’est rare et ça compte. C’est celle là que je voulais.

- Le piezzo. Pour les amoureux du ´´beau son’´ comme moi, c’est de la cro..e.
J’aurais préféré une remise de 200 euros sur la gratte. Quand j’aurai 500 euros « à ne rien faire », je l’emmènerai chez le luthier pour faire installer un bon système à la place.

- Le case est beau, Made In Canada, mais quelques imperfections de finition et une boucle de verrouillage en moins par rapport à avant. La moumoute intérieure noire est moins flatteuse que le bleu pétrole ou le rose flashy des productions précédentes.

- Le look des mécaniques Grover. Je ne suis pas fan. Je préfère le look de mécaniques ouvertes.

- Les chevilles en tusq qui ressemble à du plastique sur une guitare à plus de 2kE, beurk. Le Tusq, c’est bien pour le son, mais ils pourraient travailler le look et la finition.



Bien :
- Sillet de tête bien ajusté en hauteur. Pas la peine d’y retoucher.
Le sillet de chevalet lui (en Tusq aussi), doit être ajusté. C’est normal pour TOUTES les guitares neuves de grande série, car ça dépend aussi de votre toucher de cordes.

- Le frettage est bien réalisé et permet un réglage d’action TRES bas. Guitare très douce et facile à jouer : bravo GIBSON :-)
Le profil du manche ? Délicieux ; la bonne taille et bonne glisse !

- L’odeur envoûtante : un mélange de bois fraîchement sorti de la scierie (ce n’est pas si courant que ça) et de caramel.

- Sunburst magnifique et très classe, mais plus sombre que celui de ma 2010 ; snif. La goute jaune-orangée couvre une surface moins grande. En l’état, le sunburst ressemble plus à celui des modèles True Vintage ou Vintage. Voir photos jointes, en fonction de l’exposition à l’éclairage.

- Les goodies. Un beau porte-clés en cuir, une belle sangle marron en peau de zo... , un chiffon jaune tout doux, une clé pour le trussrod. Le tout estampillé Gibson. Il ne manque que la brosse à dent et le dentifrice de la Marque :-)

- Le pickguard tjs un peu cheap d’aspect mais bien positionné maintenant ! Un attache sangle présent sur le talon du manche.



EST CE QUE ÇA VAUT SON PRIX ?
Bien entendu, Gibson c’est une signature ; vous ne ferez jamais plus l’affaire du siècle chez eux. J’ai connu l’époque pas si lointaine où cette gratte se vendait à 1600 euros neuve. Alors les tarifs affichés ajd à quelques centaines d’euros d’une guitare de luthier font réfléchir et râler.

Après plus d’une décennie à avoir essayé et joué des dizaines de folk de 150 à plus de 5000 euros, je prétends avoir suffisamment de recul pour juger un bon rapport qualité/prix, juger de la qualité vibratoire & du son d’une folk.
Un autre point relativement long à cerner aussi et qui demande de l’expérience : savoir ce qu’on aime et n’aime pas.

Chacun voit midi à sa porte. Mais ajd, quand j’accepte de faire chauffer la CB et que je n’ose pas sortir du magasin sans la belle (de peur qu’elle ne disparaisse dans les bras d’un autre dans la 1/2 jnee qui suit), c’est qu’elle vaut son prix !


CONCLUSION :
J’ai trouvé dans cette guitare le petit plus qui manquait à mon ex de 2010 : plus de vie et de spontanéité dans le comportement, sans pour autant changer l’équilibre spectral du son. Le niveau vibratoire est excellent et la dynamique permet de mettre plus de nuance dans mon jeu.
ps : avec ma Atkin dans les doigts et dans la tête, mon niveau d’exigence est élevé !

Je sais aussi pour quoi elle est faite, et pourquoi je l’ai achetée. Avec elle j’ai envie de chanter comme une folk-star US des années 60/70 :-)
« Howww many roaAAds , must an maaan.... »

Photos liées à cet avis

photo photo photo photo