Gibson Les Paul Standard 2017 T
+
Gibson Les Paul Standard 2017 T

Les Paul Standard 2017 T, Guitare de forme LP de la marque Gibson appartenant à la série Les Paul.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
Pucelle_Dabidjan 13/09/2017

Gibson Les Paul Standard 2017 T : l'avis de Pucelle_Dabidjan

"Quand le milieu est en plein centre du médium, on peut dire qu'il est parfaitement dans le moyen !"
3

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les débutants
La Gibson standard marque, chez Gibson, le milieu de sa gamme. Ce n'est pas une guitare voulue pour être haut de gamme, mais un compromis, avec lequel Gibson veut pouvoir toucher le plus grand nombre d'utilisateurs sans trop aller dans le compromis non plus. Un peu comme quand tu vas chez Armani, et que tu repars avec un T-Shirt parce-que le Costard coûtait 3'000 brouzoufs... c'est pareil ici.

Ces dernières années. Gibson a effectué un compartimentage encore plus strict de sa gamme, et la standard est devenu un peu "la moderne". Avec des micros plus gaineux, des expérimentations de harware (parfois hasardeuses) et des choix technologiques... particuliers.

La série 2017 marque un peu un retour au calme, après une génération 2015 littéralement détestée par le grand public. Pas de finitions exubérantes, pas de choix technologiques atterrants. Juste une bonne petite standard.


Alors...
Les bois de tables, c'est pas trop ça. Sur le modèle de test, le motif du flammage est sans profondeur et très effacé. C'est du bois de seconde zone, probablement du 1A. Le bois de corps me paraît correct dans la nervure. Le bois de la touche a été un mystère pour moi. Ca ressemble à du palissandre, mais il y a littéralement des parties délavées qui me font plus penser à un matériau synthétique.

La guitare est recouverte d'un vernis de protection type lacquer. Clair, dur, facile à entretenir après les lives. Je note qu'il est bien apposé, comme la couleur d'ailleurs. Pas de coulure à l'horizon. Visiblement, Gibson s'est amélioré sur ce point, qui était un problème courant entre 2002-2006.

Globalement d'ailleurs, toutes les finitions sont plutôt bonnes. Pas de frettes qui zingue, pas de problème de réglage rendant la guitare injouable, pas de manche qui vrille. Vous me direz que "c'est normal pour une guitare à 2'800 balles"... mais pas si je me réfère à mon expérience passée avec cette marque. Donc on est devant une vraie amélioration de qualité et une meilleure constance dans la qualité de finition.

L'électronique était un point faible à surveiller sur les précédentes générations de standard. Je serais curieux de pouvoir démonter la demoiselle, mais je ne le puis.

Parlons encore du profil du manche... qui est un CD... ;) ... En fait, il rappelle le manche en C par son aplatissement dans sa courbure, mais on est bien en face d'un manche ne D. Le dos du D étant ici plutôt plat. Le manche est large, et plutôt fin dans son épaisseur. C'est un profil particulier. Ensuite certains aimeront, certains détesteront. Il n'y a pas un meilleur profil plutôt qu'un autre.

Le poids de l'instrument est conséquent. Mais c'est de la rigolade si on le compare à la Gibson Traditional essayée à côté, qui était une enclume.

Les mécaniques à blocage Grover sont une très bonne idée. Mais je les trouve louches. Je possède plusieurs sets de Grover, et c'est des machins très stables, taillés dans l'acier ou l'alu... ici, on dirait un produit OEM rebadgé.

... vous remarquerez d'ailleurs que je n'ai pas la fiche technique dudit instrument, donc je me base sur ce que j'observe. J'ai, volontairement, voulu éviter de guigner sur le net pour voir de quoi il en retourne, histoire de vraiment redonner mes émotions de façon non tronquée. Du coup, toutes mes excuses si je venais à sortir une grosse bourde.


Jouons en paix :
Je rentre un peu dans les cordes, et la guitare a un certain répondant. Mais la dynamique m'apparait lissée et on a un embonpoint/lissage dans le médium, qui me fait penser à une de ces guitares creuses de Gibson. De nouveau, je n'ai pas la possibilité de le contrôler. Mais la plupart des guitares Weight Relieves que j'ai essayé avaient ce comportement. Je pense que ça peut expliquer la différence de poidsd avec la traditionnal, qui, du coup, doit être pleine.

La jouabilité de la guitare est bonne. En haut du manche comme en bas. Je ne vous refait pas l'esprit Saint, car vous savez tous qu'une Les Paul, ben l'accès aux aigus c'est pas le Pérou. Mais la facilité de jouabilité reste bonne en bas comme en haut du manche. J'ai du mal avec ce profil de manche. J'aime bien le 60's de Gibson comme le profil 59 de Gibson. Là... je n'accroche pas. J'ai l'impression d'avoir une position de jeu plus theubée que d'habitude.

Je note un désaccordage fréquent de la corde de sol. Aussi une légère tendance au désaccordage global. Dommage que même les mécaniques Grover ne puissent pas aider pour ce point.


Mettons du jus :
Une fois branchée cette guitare se montre absolument BOF ! Les micros manquent de race et de dynamique. Ils peuvent être méchants mais deviennent ridiculement charcleurs et manquent alors de retenue ; ou, à l'inverse, offrent des sons boingesques sans vraiment convaincre quand on rentre dans les cordes. J'ai carrément dû rire quand j'ai mis le gain du micro manche au maximum... qui pourrait être un micro chevalet à lui tout seul tant il a du gain.

Quand on descend le gain, on attrape un peu de contrôle sur ce phénomène, mais on perd alors une bonne partie de la personnalité des micros et on peine alors à aller chercher des crunchs avec une superbe.

Je reviens au problème de dynamique, qui est vraiment remarquable, quel que soit l'ampli choisi. On sent que les micros veulent te pousser dans le réglage choisi. Ici, tu ne peux t'en délivrer par une forte impulsion de poignet. C'est chiant et même plutôt cheap pour une guitare de ce calibre. On a aussi une espèce de pollution sonore entre les cordes, une sorte de soupe, qui vient assez vite gâcher la fête. Je ne suis pas arrivé à m'en débarrasser et ne parviens pas à savoir si c'est un problème lié aux micros, ou à l'interaction micros/lutherie. Mais il y a un problème. D'un côté c'est cool, car tu peux massacrer tes morceaux et avoir l'impression de jouer bien. Mais le résultat manque de propreté, même quand tu t'appliques, et quand tu connais autre chose, tu ne peux pas t'y habituer.

Le fait étant que tu peux sortir du clean, tu peux sortir du crunch, tu peux sortir de la grosse disto grrr grrr... mais tout ça manque terriblement de personnalité, et les qualités de jeu de l'instrumentiste souffrent. Le clean est un clean correct. Les crunchs sont ok, à défaut de mieux et les distorsions acceptables, si on n'est pas exigeant.


Mot de la fin :

Je me suis lassé assez vite de cette aventure et j'ai arrêté les frais là. Globalement, la Gibson Standard est une bonne guitare moyen de gamme coréenne. Il est dommage qu'on n'y voit aucunement la grande expérience de Gibson. Le tout est vendu très cher (2'800 Chf), et il faudra vraiment être fan de la marque, ou trouver le compromis réalisé ici "accrocheur". Ce n'est pas mon cas.

Photos liées à cet avis

photo