Fender Deluxe Roadhouse Strat [2016-Current]
+
Fender Deluxe Roadhouse Strat [2016-Current]

Deluxe Roadhouse Strat [2016-Current], Guitare de forme SC de la marque Fender appartenant à la série Deluxe.

Exceed 02/10/2019

Fender Deluxe Roadhouse Strat [2016-Current] : l'avis de Exceed

« La classe américaine »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Je suis très étonné d'être le premier à donner mon avis sur cette guitare, et finalement du succès relatif de ce modèle, qui offre pourtant un rapport prestations/prix exceptionnel. C'est peut-être lié à la mauvaise réputation des micros vintage noiseless, réputation erronée, nous y reviendrons.

#mavie
Tout d'abord, un bref résumé de mes goûts et donc de mon oreille : J'aime le rock vintage, garage et psyché. Je ne suis pas très porté sur la disto, je lui préfère un bon drive avec de la vie, j'apprécie les riffs ravageurs mais sexys, les sons clairs et même la fuzz (Townsend, Page, Gilmour, Greenwood toussa). Je possédais précédemment une telecaster road worn 50 blonde avec un (trop lourd et trop puissant) Fender Hot Rod Deville. J'ai tout revendu pour associer cette strat avec un Vox mini super beetle MSB25. Je ne le regrette pas...

Lutherie/accastillage
Je possède la version avec un corps sunburst 3 tons. Il est constitué de 2 pièces d'aulne très bien assorties, il faut vraiment regarder de très près pour les distinguer. Le manche est en érable (finition satinée, un délice), en modern C, avec un radius de 12 que je trouve hyper confortable. La touche est en pau ferro, elle tire très légèrement sur le brun, il me semble que les différents passage d'huile de citron permettent de corriger cette tendance (mais peut-être que la lumière joue un rôle plus important). Les bords des frettes me semblent bien coupés, même si je pense que les arrêtes issues des découpes pourraient être plus douces.

Niveau accastillage, le top : bloc tremolo 2 points et surtout les mécaniques à blocage. Ca change la vie : avant, j'aimais pas remplacer les cordes, maintenant...j'aime toujours pas mais ça me prend moins de temps !

Les micros Vintage Noiseless, le preamp, le son quoi !
On ne le répètera jamais assez : pour profiter des vintage noiseless, il faut vraiment les baisser. Les miens sont quasiment au raz de la plaque. Pour le micro grave, doigt sur la 22ième case en E, je suis à 5 mm, soit à des années lumières des préconisations fender sur la série noiseless : 3,2 mm au même endroit.

Alors oui, le niveau de sortie est du coup faible, et pour tout juste commencer un cruncher, je dois pousser le drive à 12h sur le petit Vox. Mais...
1) avec un bon ampli, c'est juste génial, on peut le pousser, et c'est ça qui est bon
2) on en a sous la pédale, avec le préamp

Le préamp donc : il s'active avec le switch S1 qui prend place au bouton de volume, et on règle les fréquences préamplifiées via un bouton à 6 positions remplaçant le premier bouton de tonalité (sous le volume). En position 6, au max, on va plutôt augmenter les bas mediums. En 1, au mini, on sera plutôt sur les hauts médiums.

Globalement, cette guitare est plutôt marquée medium/medium aigu, les basses sont discrètes. Grace au potard de tonalité 1Meg, on pourra gommer la tendance "glassy" des micros (moi j'aime ça). On peut d'ailleurs lire ça et là que les Vintage Noiseless se révèlent avec des potards 500k ou 250k...inutile d'en passer par là, il suffit de positionner la tonalité à 5 ou 2,5 ;)

Pour moi, on a un son strat magnifique sur toutes les positions. J'ai pu la comparer à une strat US standard de 89 sur le même ampli, rien à redire niveau son, avec la polyvalence en plus.

Le preamp en position 6 (+ de bas mediums) sur le micro bridge (pos 1), c'est quand même quelque chose: on navigue dans les eaux d'un P90. On utilisera aussi les position 3/4/5 du preamp avec les positions 3/4/5 des micros avec plaisir. Par contre, en preamp à 6 sur le micro manche (pos 5), à mon goût les basses deviennent baveuses, même sans drive. Les positions 1 et 2 du preamp ne me sont pas utiles.

Les pour, les contre
J'aime :
  • Le son
  • Son équipement digne d'une strat US (Mécaniques à blocage, Micros Fender Vintage Noiseless...)
  • Son électronique polyvalente avec le préamp V6
  • Son excellent manche avec un radius assez plat qui permet (notamment) une action basse


J'aime pas :
  • La pile du préamp qui se décharge si on laisse le cable jack inséré. On fait avec des piles rechargeables mais quand même...
  • L'arrête de la coupe des frettes mériterait un poil plus de rondeur.
  • Les pontets vintage Fender dont les vis ressortent (remplacés par des pontets HG qui font magnifiquement le job).
  • La grosse perte d'aigus immédiate (8) à l'usage du bouton de volume. Je sais que ça dépend du type de potentiomètre, mais là, avec cette électronique...
  • Si tu veux changer les micros, il faut carrément changer la plaque...parce que toute l'électronique est dédiée à cette conf (micros noiseless / preamp), avec des potentiomètres particuliers pour une strat (S1 et V6, 1Meg en tonalité).


Même si la liste des défauts parait longue, il s'agit essentiellement de détails que j'ai déjà corrigé moi-même ou que j'envisage de faire réaliser par un luthier. La balance penche pour moi clairement dans le positif.

En conclusion
Cette stratocaster Deluxe Roadhouse est géniale. Elle est polyvalente, confortable, super bien équipée, elle sonne magnifiquement (nota : à mon goût !). C'est propre, c'est beau, et en plus le marché de l'occasion la boude : on la trouve entre 500 et 600€ actuellement (un set de micros vintage noiseless coûte 200€ neuf...). Une affaire.

J'ai poussé le vice de sa polyvalence plus loin, en installant un switch pour ajouter le micro manche en position 1 & 2 (Neck+Bridge - miam - et 3 micros ensembles - bof), aka le "7 sounds mod". J'ai donc maintenant une Stratocaster Deluxe Player Roadhouse :-D

Alors si comme moi vous aimez les sons vintage (mais pas que) avec du matériel moderne tout cela dans un budget raisonnable, c'est un choix à envisager très sérieusement.