bloodjob 24/06/2015

Ibanez S420 : l'avis de bloodjob

« The guitare, qui a détroné meme les plus hauts de gamme de ma collection »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Je ferai court, promis.

J'ai acheté cette guitare sur un coup de coeur. C'est simple, j'aime les guitares de shred, type superstrat. Donc un manche fin, 24 cases, une action basse, une tenue d'accord sans faille et une belle gueule. Pas super exigeant, mais après avoir possédé et revendu bien souvent mes ibanez pour des raisons bien connues de tous, j'avais un peu délaissé la marque. Je possédais la version 21 cases (ibanez S320) mais achetée d'occase et pas forcément toute neuve.

Ce qui m'a fait craqué est simple : la finition weathered noire, le vibrato ZR et le manche. Cet aspect bois veiné, juste teint en noir, sa légèreté et ce confort en main, grace à un manche super profilé, fin et agréable en main c'est juste le pied. Seul défaut pour moi, la touche en palissandre, je ne suis pas très fan. Je verrai certainement chez un luthier si on peut passer sur de l'ébène, mon bois préféré. Et puis, la série sabre est exceptionnellement fine, ce qui rend la gratte infiniment plus agréable à jouer assis ou debout par rapport aux mastodontes que sont certaines guitares de jazz ou meme des gibson.

Le vibrato ZR, pour moi, c'est le must. Méconnu et hélas sous estimé, il apporte des roulements à bille, ainsi qu'un système de semi blocage du vibrato, garantissant une tenue d'accord exceptionnelle. On ne trouve ce genre de système que sur des grattes prestigieuses type vigier. Meme si les modèles premium chez ibanez comportent des vibrato excellents, ils sont sujets comme beaucoup de floyd rose à l'usure des couteaux qui peut pourrir la justesse de l'accord au fil des années. Pas d'inquiétude ici, et c'est absolument bluffant.

Niveau finitions c'est le rêve : électronique propre, frettes superbement ajustées, visserie et micros parfaitement en ordre. Sincèrement, j'ai rarement autant apprécié un achat.

Niveau sonore, les micros de base suffisent pour certains styles. J'ai donc changé les micros car malgré tout, je voulais tirer un maximum de rendement de cette beauté. J'ai opté pour un Nazgul et un sentient de chez Seymour Duncan. Une tuerie pour le shred et le métal en général.

Souvent surfaites et un peu trop plébiscitées à mon gout chez Ibanez, je voulais aller sur une guitare sur laquelle je peux jouer tous les jours sans jamais me lasser, tout en gardant une tenue d'accord sans faille. J'ai trouvé dans cette gratte exactement ce que je recherchais. Etant donné qu'elle est très fine, j'ai du abandonner l'idée de lui greffer des EMG actifs comme micros, de peur de la défigurer. Pour le reste, elle a enterré certains modèles que j'ai pu posséder comme mes deux signature satriani coutant facilement le double.

Aujourd'hui plus produite, je vous conseille vraiment de vous en procurer une. Une tuerie !

Photos liées à cet avis

photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo photo