Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Filtres
Mots clés
Note moyenne :
( 4.3/5 sur 4 avis )
1 avis
25 %
3 avis
75 %
Donner un avis
Avis des utilisateurs
  • rwrw

    Très bien !

    Knosti Disco-AntistatPublié le 12/04/22 à 12:20
    Parfait et pas cher, il faut juste faire attention après usage à bien filtrer le liquide avec un filtre propre sinon les dépôts repartent dans le liquide qui est réutilisé.
    Ce dispositif nettoie en profondeur le vinyle, mais toutefois cela peut laisser un très léger dépôt (bien faire attention à vos filtres qui doivent rester propres). Pour une utilisation optimum une fois le vinyle lavé et séché, je le rince à l'eau distillée… le résultat est sans appel, car même avec un disque neuf on peut trouver des dépôts dus au processus de fabrication. Une fois le disque neuf bien lavé et rincé, l'écoute est sublime.
    On peut faire sécher 8 disques en même temps (durée env. 15 à 30 minutes.
    Lire la suite
    Parfait et pas cher, il faut juste faire attention après usage à bien filtrer le liquide avec un filtre propre sinon les dépôts repartent dans le liquide qui est réutilisé.
    Ce dispositif nettoie en profondeur le vinyle, mais toutefois cela peut laisser un très léger dépôt (bien faire attention à vos filtres qui doivent rester propres). Pour une utilisation optimum une fois le vinyle lavé et séché, je le rince à l'eau distillée… le résultat est sans appel, car même avec un disque neuf on peut trouver des dépôts dus au processus de fabrication. Une fois le disque neuf bien lavé et rincé, l'écoute est sublime.
    On peut faire sécher 8 disques en même temps (durée env. 15 à 30 minutes.
    Le temps de séchage avec l’eau distillée est plus long par contre 1 à 2 heures (selon la température des pièces).

    Pour info c’est un liquide antistatique donc une fois lavé pensez à acheter des sous pochettes antistatiques. :clin: le liquide peut se faire maison … plus d'info ici : https://www.vinyle-actu.fr/fabriquer-son-propre-liquide-de-nettoyage-knosti-pour-moins-de-5e-le-litre-diy/
    Lire moins
  • The Acid LifeThe Acid Life

    Un indispensable pour les DJs et collectionneurs avertis

    Knosti Disco-AntistatPublié le 20/02/21 à 19:30
    "Pour quel usage et dans quel contexte utilisez-vous ce produit?"

    Je l'utilise à la maison, pour entretenir ma collection de disques, nettoyer mes disques d'occasions entrant dans ma collection avant archivage numérique.

    Le produit se présente sous la forme d'un bac contenant deux brosses verticales et d'un centreur permettant de disposer le disque dans le bac et le faire tourner entre les deux brosses. Ce centreur n'a pas de joint et peut parfois faire passer un peu de liquide ce qui peut laisser des auréoles sur certains label anciens en papier.


    "Depuis combien de temps l'utilisez-vous?"

    Je l'utilise depuis de nombreuses années, grâce a cette expérience, j'ai p…
    Lire la suite
    "Pour quel usage et dans quel contexte utilisez-vous ce produit?"

    Je l'utilise à la maison, pour entretenir ma collection de disques, nettoyer mes disques d'occasions entrant dans ma collection avant archivage numérique.

    Le produit se présente sous la forme d'un bac contenant deux brosses verticales et d'un centreur permettant de disposer le disque dans le bac et le faire tourner entre les deux brosses. Ce centreur n'a pas de joint et peut parfois faire passer un peu de liquide ce qui peut laisser des auréoles sur certains label anciens en papier.


    "Depuis combien de temps l'utilisez-vous?"

    Je l'utilise depuis de nombreuses années, grâce a cette expérience, j'ai pu en améliorer mon utilisation.
    Je m'explique.

    Lorsque vous nettoyez un disque avec le liquide de nettoyage fourni, après séchage, il reste une très fine pellicule qui fait des bouloutes (moutons, tas de résidus :mrg:...) sous le diamant lors de la première lecture d'après nettoyage.
    Pour parer à cela, j'ai ajouté un second bac de lavage, que je dédie au rinçage à l'eau distillée ou déminéralisée.
    Après séchage (qui peut durer 15/20 minutes par disque), le disque est impeccable, il est même parfois étonnant de voir un disque grisâtre et mat reprendre son noir profond et sa brillance après nettoyage. Le son s'en trouve largement amélioré et certains "jump" dus à la saleté disparaissent. Attention cependant, cette machine ne retire pas les rayures (superficielles ou profondes).

    Avec un flacon, comptez nettoyer environ 50 à 100 disques selon l'état de saleté, vous pouvez le couper légèrement a l'eau distillée pour l'allonger (mais je préfère ne pas le faire) et si vous filtrez bien après chaque nettoyage, vous pouvez en récupérer une partie.

    Pour optimiser vos sessions de nettoyage et économiser du liquide de nettoyage, prenez un troisième bac pour un prélavage a l'eau distillé, il y aura moins de crasse dans le bac de lavage. Un second séchoir permettra d'enchainer plus de disques.


    "Avez-vous essayé d’autres produits concurrents avant de l'acheter?"

    Non aucun, les machines mécaniques étant hors de prix et les chiffons microfibre et autres éponges douces ne font qu'étaler la saleté.


    "Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?"

    Plus :

    - Nettoie bien en profondeur
    - Améliore les performances de disques d'occasions

    Moins :

    - Nécessite d'ajouter au moins un bac pour le rinçage
    - Ainsi que d'un second séchoir pour les grosses sessions de nettoyage
    - Centreur pas complètement étanche

    Ce produit est très bien pensé, malgré quelques imperfections et nécessite un investissement de base un peu augmenté pour l'exploiter efficacement mais le résultat est là, bluffant. Si vous aimez vos disques, offrez leur un bon bain, ils vous le rendront au centuple !
    Lire moins
  • pirennepirenne

    Excellents résultats mais des manipulations à prévoir

    Knosti Disco-AntistatPublié le 06/02/19 à 12:43
    Solution peu chère. Le résultat est au-delà de ce que j'espérais, habitué à nettoyer "à la mano".
    Mon expérience est basée sur le modèle classique, sans manivelle.
    Les puristes ne recommanderont pas cette technique, mais moi je la fais car c'est celle connue depuis que les 33T existent. J'utilise 3 bains : un premier eau déminéralisée chaude (pas brûlante) avec liquide vaisselle et éventuellement vinaigre blanc, un deuxième liquide Knosti fourni, un troisième rinçage eau déminéralisée froide.
    Je fais des sessions par bain de 8 disques max car le bain d'eau chaude devient froid et c'est comme la vaisselle, c'est plus efficace quand c'est chaud!
    L'égouttoir fourni permet de faire sécher 1…
    Lire la suite
    Solution peu chère. Le résultat est au-delà de ce que j'espérais, habitué à nettoyer "à la mano".
    Mon expérience est basée sur le modèle classique, sans manivelle.
    Les puristes ne recommanderont pas cette technique, mais moi je la fais car c'est celle connue depuis que les 33T existent. J'utilise 3 bains : un premier eau déminéralisée chaude (pas brûlante) avec liquide vaisselle et éventuellement vinaigre blanc, un deuxième liquide Knosti fourni, un troisième rinçage eau déminéralisée froide.
    Je fais des sessions par bain de 8 disques max car le bain d'eau chaude devient froid et c'est comme la vaisselle, c'est plus efficace quand c'est chaud!
    L'égouttoir fourni permet de faire sécher 15 disques néanmoins.
    Une fois les disques passés au 1er bain, je jette et je rince la machine pendant que les disques s'égouttent.
    2e bain Knosti : ilfaut la moitié de la bouteille d'1 L soit 0.5L. On perd à chaque session un peu de liquide dans les manipulations et l'égouttage.
    3e bain : à l'issue je récupère l'eau qui est sensée être propre avec un peu de Knosti et elle finit pour un bain n°1 de la session suivante.
    Et ainsi de suite. Cette méthode évite de rendre le liquide fourni, antistatique, sale trop vite, même s'il se filtre avec un entonnoir fourni. Ça reste efficace et il suffit de récupérer l'eau de lavage pour s'en rendre compte combien les disques peuvent être dégueulasses.
    Quand je veux gagner du temps je saute l'étape 2.
    Le liquide fourni laisse dans tous les cas des traces et seule l'eau déminéralisée (ou mieux, distillée ou encore mieux, bidistillée) rend le disque impeccable.

    Prévoir d'être très précautionneux dans les manipulations, avoir une table de travail avec une toile cirée dessus pour les gouttes etc.
    L'axe fourni protège le label mais ca dépend. Dans tous les cas du liquide se met en bordure de label et ca peut soit déteindre, soit abîmer, soit rien du tout...ca dépend vraiment de la qualité du papier et de l'encre du label.

    quoiqu'il en soit : le disque est noir brillant, le shhhh-cccrrrr est éliminé de manière vraiment satisfaisante, la tête de lecture n'accroche plus de bourre. Je redécouvre le son de mes LP et surtout le plaisir de les écouter.

    Par contre ca n'éliminera pas les rayures et autres accidents que le disque a connus.

    Enfin il est indispensable de prévoir des sous-pochettes antistatiques neuves après ce nettoyage.
    Lire moins
  • Pucelle_DabidjanPucelle_Dabidjan

    Bon, avec ses limitations

    Knosti Disco-AntistatPublié le 08/12/17 à 09:08
    4 photos
    Après plusieurs années en audiophillie, je m'intéressais de plus en plus à la question du nettoyage des disques.


    J'arrivais, hélas, rapidement à des conclusions :

    - Soit j'achetais une machine à laver les disques d'entrée de gamme, dispendieuse et, malgré toute, exigeante en manipulations diverses pendant la procédure, comme la Okki Nokki, la Clearaudio Smart Matrix ou la Pro-Ject. La qualité de toutes ces machines est d'ailleurs âprement discutée sur les forums.

    - Soit j'investis dans une bonne machine, entièrement automatisée, fiable, et au nettoyage de qualité, comme la Gläss Vinyl Cleaner pro (2'400 Euros) ou la KLaudio (3'290 euros)... je crois que vous voyez le problème.

    Lire la suite
    Après plusieurs années en audiophillie, je m'intéressais de plus en plus à la question du nettoyage des disques.


    J'arrivais, hélas, rapidement à des conclusions :

    - Soit j'achetais une machine à laver les disques d'entrée de gamme, dispendieuse et, malgré toute, exigeante en manipulations diverses pendant la procédure, comme la Okki Nokki, la Clearaudio Smart Matrix ou la Pro-Ject. La qualité de toutes ces machines est d'ailleurs âprement discutée sur les forums.

    - Soit j'investis dans une bonne machine, entièrement automatisée, fiable, et au nettoyage de qualité, comme la Gläss Vinyl Cleaner pro (2'400 Euros) ou la KLaudio (3'290 euros)... je crois que vous voyez le problème.

    - Soit j'investis dans une solution "standard" d'entrée de gamme, mais reconnue. Dans cette catégorie, nous trouvons la Knosti Disco-Antistat. Un produit éprouvé et reconnu depuis des années.


    De fabrication allemande, le produit pourrait être chinois qu'on n'en verrait pas la différence, si ce n'est qu'on remarque une logique allemande assez importante dans la manière dont ce produit se présente et est utilisé. En effet, une fois que vous savez l'utiliser, le produit est extrêmement logique, et on sent, en fait, une réflexion typiquement teutonne dans l'utilisation de ce dernier. Chaque partie du packaging ayant été réfléchie, la qualité d'ensemble plutôt bonne, et chaque étape dans le lavage menant indubitablement à la suivante. Ca c'est de la logique BRAUFUNKENMANN dans toute sa splendeur.

    Une fois ton set prêt, tu prends un vinyl, un peu sâle de préférence...
    1) tu fixes l'espèce de palet-presseur sur ton disque, la partie de droite pouvant se visser avec celle de gauche.
    2) Le palet étant fermé et fixé, ton label est PARTIELLEMENT protégé (pas de trop longue exposition et les bords du label vont prendre un peu d'humidité).
    3) tu insère le tout dans cette espèce de baignoire, remplie du liquide de nettoyage antistatique. Je précise que la baignoire comprend deux peignes dans le fond.
    4) tu fais quelques tours dans un sens et dans l'autre, les peignent brossent ton disque en profondeur, le liquide va attaquer la poussière.
    5) tu retires ton disque de la baignoire en regardant que le trop plein s'égoutte. Je recommande à un nouvel usager de défaire le palet-presseur à ce moment là, car il y a toujours un peu de liquide qui est coincé sur le bord du palet, il n'est libéré que quand vous ouvrez ce dernier. Quand il y a beaucoup de liquide, le trop-plein peu alors s'évacuer lui-même sans faire de trace.
    6) On pose le disque mouillé sur le rack de séchage.
    7) On le laisse sécher.
    8) Le disque propre peut être remis dans sa fourre, ou une fourre antistatique achetée pour l'occasion.

    9) Une fois qu'une certaine quantité de passages ont été effectué, vider la baignoire dans un autre récipient, en utilisant le filtre (joint au paquet), réutiliser le liquide propre restant.


    J'ai été surpris du résultat. En fait, c'est très bon. On peut probablement faire encore mieux avec une solution professionnelle automatisée, mais ça permet de récupérer la majeure partie d'un disque sale, et un disque qui était juste un peu poussiéreux sera comme neuf.

    C'est un incontournable dans la gamme "soins de disques sous les 100 euros".


    Astuces.
    A) Si jamais, je recommande de toujours placer le disque le plus mouillé dans la position la plus à l'arrière sur le rack, puis, d'avancer progressivement avec le disque de plus en plus sec. La position la plus en avant sur le rack étant à réserver pour le disque quasiment sec. Ceci évite que vous ayez "la petite goutte" sur le disque, quand vous le remettez dans sa fourre.

    B) Récupérer le liquide dans le rack de séchage. Après une grosse session, il y en a pas mal.

    C) En général, je recommande de faire 4 à 8 disques peu poussiéreux avant de filtrer le résultat une fois. MAIS, je recommande de filtrer après chaque disque, quand le disque est vraiment sale.

    D) Il a toujours une perdition de liquide lorsqu'on videra la baignoire (impossible de verser proprement), de ce fait, ne bossez pas sur une table de salon ou table tout court. Cependant, je recommande un gros plateau de serveur comme surface de travaille. On pourra alors récupérer une grosse partie des fuites. Sinon, faites les transferts sur un évier.

    E) Les 5 filtres en tissu fin, sont LAVABLES, vous pouvez les utiliser un grand nombre de fois.

    F Récupérez le liquide, filtré, à la fin de la session. Vous verrez qu'il vous faut un bon nombre de disques nettoyés avant d'arriver à la fin de la bouteille.
    Lire moins
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.