helloraf 25/04/2016

MOTU 828x : l'avis de helloraf

« De très nombreuses possibilités et un système extensible ! »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Je l'utilise comme interface en studio ou en prise de son live.

Le port thunderbolt est un avantage et un gage de durée dans le temps. Mais l'USB est également très fiable.

Les logiciels fournis avec la 828X sont pas mal faits:

- le CueMix FX offre de très nombreuses possibilités de routing et d'effets. Tout est également accessible directement sur la machine mais on a une meilleure visibilité avec le logiciel.
Pour les effets, les réverbs ne sont pas monstrueuses mais ça fait l'affaire.
Les eq et compresseurs sont également corrects.

- Le SMPTE Setup est bien fait également, mais les possibilités restent réduites. La 828X ne se substitue pas complètement à un générateur de TC indépendant.
ATTENTION, pour les utilisateurs de plateformes comme ProTools: certaines DAWs envoient le Time Code en MTC, ce qui est incompatible avec cette interface ! Vous ne pourrez donc pas envoyer le TC depuis ProTools. Bien lire la doc technique (qui n'est pas très bien faite sur ce sujet...).
En revanche, on peut recevoir le TC dans ProTools.


Pour les I/O, c'est le gros point fort de cette machine:
On peut accéder au gain d'entrée ou de sortie via le CueMix FX ou directement sur la machine (dans ce cas il faut quand même un peu de temps pour bien piger comment sont organisés les menus).

Les préamplis micros des input 1 et 2 sont MÉDIOCRES. Ils encaissent assez peu la dynamique. Mais ils ont le mérite d'exister, et on peut obtenir de bons résultats en utilisant les fonctions de compression du CueMix FX.

La qualité des convertisseurs est correcte mais pas monstrueuse.

Pour les sorties casques, attention car la première sortie est dépendante du monitoring. La seconde est indépendante.

ATTENTION également à bien configurer le monitoring afin d'y affecter une commande de gain pour pouvoir régler le niveau de sortie vers les enceintes.

Le WordClock est également un point fort si l'on veut utiliser plusieurs machines numériques.


En résumé:

Points faibles: le TC, les préamplis micros, la conversion.
Points forts: les possibilités d'entrée/sortie, le CueMix FX, le faible encombrement, et la possibilité d'utiliser l'interface seule (sans ordinateur). On peut également étendre le système avec d'autres interfaces MOTU.