Keeley Electronics Eccos Delay Looper
+
Keeley Electronics Eccos Delay Looper

Eccos Delay Looper, Looper de la marque Keeley Electronics.

Prix public US : $249 VAT
Comparateur de prix
Petites annonces
grozeil 12/10/2020

Keeley Electronics Eccos Delay Looper : l'avis de grozeil

« Delay, flanger, looper, il fait beaucoup de choses et bien! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Allez, un petit avis à chaud après deux semaines d'essais assez intensifs, mais à la maison.

Je viens de l'intégrer à mon PB, qui comprend notamment en amont un Chapman Stick et en aval un Roland JC-40. J'utilise ce delay (mais qui a une fonction looper assez performante également) sur la partie aigue de mon instrument, en mono en entrée et en stéréo en sortie (donc les deux sorties câblées sur les deux entrées du JC-40).

Boîtier de taille au standard Boss. Le poids est ridicule, ça fait plus penser à la légèreté des Strymon qu'au poids des Boss. Les potards sont très agréables à tourner (et on va voir qu'on les tourne beaucoup!), l'un d'entre eux (feedback) est clickable et très légèrement plus haut que les autres, à dessein. Deux switches très doux et enfin, outre les entrées/sorties stéréo, on a une entrée pour pédale d'expression et une entrée pour un simple ou double footswitch externe.

L'appareil est plutôt joli (j'ai la version "collector", toute noire), et les finitions sont exemplaires.

Ce delay est à la fois polyvalent et monovalent. Je m'explique : monovalent, car la couleur de départ est un tape echo. Donc impossible d'avoir un autre type de delay comme sur un DD-xx de Boss par exemple, même si les réglages, fort efficaces, permettant d'approcher d'autres territoires mais sans y rentrer complètement.
Polyvalent, parce que ces mêmes réglages, dont la plage est souvent très large, permettent de produire des sonorités réellement étonnantes et aller bien au-delà d'un tape echo standard.

Puisqu'on parle des réglages, ils sont nombreux et tous les potentiomètres ont une double fonction, primaire et secondaire :
- Time (réglage du temps de retard de 5ms à 1,5 seconde) / Manual
- Blend (taux wet/dry) / type de modulation (plutôt flanger ou plutôt vibe)
- Rate (vitesse de la modulation) / tonalité
- Depth (profondeur de la modulation) /régénération
- Feedback

Avec tout ceci, on peut donc avoir pas mal de contrôles sur la consistance des répétitions. Tout est affaire de goût, mais mon ressenti est que la plage de chaque réglage, comme je le disais plus haut, est extrêmement large et ces plages étendues permettent d'obtenir des effets vraiment psychédéliques. Certains testeurs ont évoqué sur le forum américain TGP une certaine froideur, que je ne partage pas. Par contre, c'est vrai, le son est d'une propreté exemplaire, du moins quand on travaille avec les réglages "primaires". Quand on s'intéresse aux réglages secondaires, ceux ci apportent souvent un caractère assez fort aux répétitions, et assez original, car il est assez rare (à ma connaissance, je n'en vois pas d'ailleurs) d'avoir une modulation de type flanger sur les répétitions. Selon certains réglages, on a l'impression que les répétitions vivent "leur propre vie", c'est assez difficile à expliquer. J'avoue ne pas être fan de l'effet flanger dans l'absolu, mais réglé avec finesse, ce type de modulation apporte quelque chose de vraiment magnifique aux répétitions.

Il est possible d'assigner la course d'un ou plusieurs potentiomètres à une pédale d'expression, ce qui permet de passer passer progressivement d'un preset A à un preset A modifié en toute fluidité. Enfin, le rajout d'une switch externe permet de déporter sur son PB les fonctions des switches, et de loger sa pédale dans un rack ou sous le PB par exemple. D'ailleurs, le switch de droite, outre sa fonction tap tempo, permet, avec un appui long, de générer un sustain infini, très musical (j'insiste sur ce fait, bien plus musical que la fonction warp que l'on peut trouver sur les pédales Boss DD-xx). Enfin, première cerise sur le gâteau, on peut enregistrer des presets, au nombre de trois (+ le mode WYSIWYG), et le rappel de ces presets se fait de manière assez fluide, malgré le peu de switches à disposition sur la pédale. Franchement, le workflow est super bien pensé, c'est assez intuitif et surtout facile à mettre en oeuvre en cours de jeu (et cette remarque vaut pour l'ensemble des fonctions de la pédale).

Seconde cerise sur le gâteau, et pas des moindres : ce delay embarque une fonction looper, et elle est plutôt intéressante. Deux modes sont disponibles, qu'on peut choisir à l'allumage de la pédale : fonction looper classique, et fonction sound on sound, où les premières couches s'effacent progressivement au profit des couches ultérieures. On entre dans le territoire des loops façon Robert Fripp, et c'est tout simplement magnifique. Là encore, le workflow est simplissime, ce qui est d'autant plus intéressant que l'on peut switcher de presets de delay pour les utiliser lors de l'enregistrement des loops. Le volume de la boucle est réglable et le temps de destruction des enregistrements précédents en mode sound on sound est réglable aussi.
Enfin, on peut passer la boucle en reverse et également la passer en mode lecture X 2, pour arriver à des boucles qui ne ressemblent pas à grand chose par rapport à ce que l'on avait enregistré. Bill (Frisell), si tu me lis, cette pédale est faite pour toi!

J'ai sûrement oublié plein de choses dans ce petit avis rédigé à la hâte, mais globalement, ce qu'il faut en retenir, c'est : des possibilités d'édition poussées, un son magnifique mais marqué, un workflow exemplaire de fluidité pour une pédale de cette taille. Du coup, un rapport qualité prix très intéressant (surtout que je l'ai commandée directement à Keeley Electronics, car je voulais l'édition limitée en noir, geek oblige). Il ne remplacera pas un délai basique de type Boss DD-xx ou TC Electronic Flashback pour citer des marques-repères, mais peut venir en complément de ceux-ci pour apporter une couleur vraiment unique à son set d'effets.