Noschwarz 31/05/2016

Chauvet Geyser RGB : l'avis de Noschwarz

« Tellement fragile... Dommage »
1

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Mauvais Cible : Tout public
J'utilise ces produits dans la grosse discothèque dans laquelle je travaille. Nous en avons 6. Ils ont été achetés neuf il y a un peu plus de 2 ans, et depuis, nous faisons en moyenne 3 soirées par semaine.
Pour parler de l'effet à proprement parler, c'est vraiment pas mal. Chez nous ils sont accrochés pour "cracher" vers le dancefloor. J'utilise le liquide Chauvet dédié, à dissipation rapide. Le jet est constant et propre, les LED sont bien et elles strobent, ce qui permet des effets et chases cumulés au jet de fumée qui sont intéressants.
Il y a vraiment la possibilité de créer quelque chose d'assez chouette et marrant pour le public.
MAIS, et c'est un très grand "MAIS", je déconseille très fortement l'achat de ce matériel en raison de sa fragilité. C'est bien simple, en 2 ans, je n'ai eu que les 6 premiers mois où toutes les machines ont fonctionné ensemble. Depuis, j'en ai constamment en panne.
Les pannes sont récurrentes, et toujours concernant les 2 organes principaux: soit la pompe à liquide, soit le corps de chauffe.
Certaines machines ont été "réparées" 7 fois en 2 ans.
Au départ, ces réparations étaient effectuées en SAV par le prestataire technique partenaire de notre boîte, mais depuis un an, ce même partenaire a décidé de ne plus assurer le SAV sur ce produit, tant les problèmes ont été nombreux pour nous et d'autres de leurs clients possédant les Geysers. Donc les dernières réparations ont été effectuées par le SAV Chauvet lui même, et pourtant les pannes continuent, avec toujours les mêmes problèmes, pompe ou corps de chauffe. Et ces réparations ont été facturées jusqu'à 250€ pièce, quasi le prix du neuf !! https://img.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_facepalm.gif
C'est vraiment dommage, l'idée de ce produit est bonne, mais il n'est pas envisageable pour un usage professionnel d'avoir en permanence des machines en panne.
Là, je vais donc les faire réparer une dernière fois, puis les mettre en vente.