Mastering
Techniques du Son Mastering
Ultime étape dans la production d'un contenu audio, le mastering consiste à apprêter un mixage ou un enregistrement pour qu'il tire le meilleur parti du support ou du média auquel il se destine. Une phase d'autant plus cruciale car si un bon mastering ne rattrapera pas un mauvais mixage, un mauvais mastering peut assurément ruiner la qualité d'un projet dans son ensemble.
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Pourquoi - 6db avant Master ? J'ai peut-être plus simple attention...

 
AuteursMessages

Xrizon

offline
Xrizon
59 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 22

1 Posté le 24/03/2019 à 13:49:06
Salut la communauté d'audiofanzine ! :bravo:

Voilà, j'essaye de faire quelques essais de Mastering après mes export de mixage, je lis partout de faire un export à -6db, -12 etc. C’est bien beau tout ça mais j'exporte en 32 bits, et je fait du tout Plugins, aucun instrument n'est enregistrer en direct. Donc je n'ai pas de souffle, ou autres artefacts dérangeant en général !

Cela ne reviendrait t'il pas à la même chose de prendre mon onde sonore, et de finalement, la baisser de -6Db dans mon projet de mastering ? Puisque les 6 db j'imagine que c'est pour rajouter par exemple du gain dans les graves, de la compression et exciters dans les hauts, sans aller au delà du 0Db en sortie du mastering, etc... On parlerais de 6 ou 12db de headroom afin de ne pas surcompressé le son je comprendrais, mais là cette histoire de marge vide disons je ne comprend vraiment les l'avantages.

Si une âme charitable veut bien m'éclairer, ce serait sympa ;)

[ Dernière édition du message le 24/03/2019 à 13:52:55 ]

rroland

offline
rroland
24295 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 3 167

2 Posté le 24/03/2019 à 15:53:08
C'est généralement le mixage que l'on mixe à max - 6dBFS ( un peu plus haut ou plus bas ne pose pas de souci en 24 ou 32 bit).
Le mastering CD sera généralement limité à -0.2 dBFS

Damsen

offline
Damsen
357 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 89

3 Posté le 24/03/2019 à 17:23:52
Citation de Xrizon :
Cela ne reviendrait t'il pas à la même chose de prendre mon onde sonore, et de finalement, la baisser de -6Db dans mon projet de mastering ?


Je pense que si. Assure-toi cependant que ton crête-mètre bosse en true peak afin de t'assurer que rien ne dépasse ta valeur cible.

Xrizon

offline
Xrizon
59 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 22

4 Posté le 24/03/2019 à 19:06:59
Dans ce cas, pourquoi un ingé son demanderais par exemple, 6db de marge ? S'il lui suffit de baisser le niveau global du mixage qu'il reçoit avant qu'il le traite ?

J'imagine qu'il y a une raison, concernant la dégradation miniimum du son, mais pourquoi alors ?!

:D:

[ Dernière édition du message le 24/03/2019 à 19:22:03 ]

lm

online
lm
2646 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 238

5 Posté le 24/03/2019 à 20:17:09
1. Parce qu'il faut être sûr qu'il s'agit d'une mesure en dBTP (True Peak)
2. Parce que c'est chiant de devoir atténuer de X dB une quarantaine de fichiers dans la même journée.
Je conseille généralement des crêtes entre -3 et -6 dBTP
3. Pourquoi serait-il nécessaire de titiller le 0dB lors du mixage si l'on est en 24bits ?

Xrizon

offline
Xrizon
59 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 22

6 Posté le 24/03/2019 à 23:34:06
Citation :
1. Parce qu'il faut être sûr qu'il s'agit d'une mesure en dBTP (True Peak)


Un rapport j'imagine avec la conversion vers l'équipement analogique (Dont je ne connais rien.... :D:) qui n'aurait pas le même calibrage d'entrée ? Afin d'être sur que chaque conversion Numérique => Analogique se fasse sans avoir besoin justement de baisser un 40aine de fichiers par jour qui titillerais ce 0db peak :p (Je dis peut-être n'importe quoi... :-p )

Le reste me paraît logique ;)

Revenir en haut de la page