Arca Dia 06/12/2016

Shure Super 55 Deluxe : l'avis de Arca Dia

« Micro au top et look d'enfer mais handicapant pour les déplacements... »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
J'ai acheté ce micro en 2010/2011 pour un groupe de Métal avec une voix bien cracra;
L'intérêt premier est qu'il m'était vendu comme limitant les larsens, et pour avoir joué avec des sauvages en effet ça fait le taff mais sans faire de grand réglage sur la table de mixage.
Le look est qu'on en parle vraiment ? il fait le taff aussi

Je m'en sers aujourd'hui pour un groupe de rock français / rock alternatif et j'en suis toujours content.
J'ai du l'amener une fois en réparation car la cellule avait claqué en raison du ressort (à force de le plier régulièrement pour le ranger ou sur scène) c'est à surveiller, mais la réparation en m'avait couté qu'une vingtaine d'euros donc rien de grave.

Sinon c'est du solide, c'est lourd, ça brille, ça se remarque de loin quand vous êtes sur scène et le son est plutôt chaud, cela convient à un chant rock et métal sans problème.
Il faut prendre le coup de chanter plus prêt du micro que d'habitude et s'adapter à ça.

Le gros reproche est que si l'on est guitariste chanteur on ne peut trouver de pince adapté. .
Quand on a envie de se ballader avec on est obligé de dévisser le micro du pied (et ça prend du temps...) ou on se trimballe avec le pied et ça donne un côté JoJo Halliday (ce qui peut être funky) ou l'a a la main (ce qui est cool) mais qu'on on reprend la gratte on est bien emmerdé avec ce gros truc dans les mimines...
Si jamais vous trouvez des pinces suffisament solides pour tenir ce bébé je suis preneur !

La seule solution que j'ai trouvé est d'avoir repris un reste de pied de micro (d'environ 20cm)que je laisse fixé en permanence et qui peut se déplier de temps en temps (dans l'idée des micros de Shaka Ponk pour ceux qui connaissent)
et que je peux laisser fixer sur un gros pied Hercule avec un socle bien fat pour éviter qu'il chute. Cela me permet de prendre le micro et me ballader avec quand je suis au chant et de le laisser sur un pied quand je dois rester fixe.