Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
WildHomeNetwork

WildHomeNetwork

215 posts au compteur
Posteur AFfiné
Premier post
1 Posté le 08/06/2022 à 12:50:55
Salut à tous,

je travaille sur un projet avec une chanteuse qui ne chante vraiment pas fort sur des prods très fournies.
afin d'esquiver les remarques habituelle :
C'est comme ça, c'est la vie, elle est chanteuse pro, sait faire du growl et du scream en terme technique, mais elle a décidé de dé-timbrer et de mettre beaucoup d'air dans sa voix pour son projet (qui est plutot urbain, électro pop, chanson), et une voix très douce, presque chuchoté parlée, c'est la spécificité de son projet.

Alors bien sûr, il va falloir tricher à tout les niveaux :
- Elle va reprendre des cours de chant spécifiques pour trouver des moyens d'avoir plus de projection (gain) tout en gardant ce type de tessiture.
- On va continuer d'optimiser les prods pour qu'elle ait le maximum de place dans le spectre et en terme de dynamique sans avoir à lui en faire sur la live mix table.

Et c'est en cours d'amélioration, MAIS, on s'arrache actuellement les cheveux pour trouver un micro qui ne nous mette pas des bâtons dans les roues avant même de commencer.

Quelles seraient vos idées de micros qui pourraient faire le taff ?

On nous a recommander de voir chez AUDIX mais j'ai peur que ça soit compliqué à cause du pad -10db. (sinon, dans l'idée ça peu peut-être le faire)
Rappelez vous que c'est en français, que c'est une femme (beaucoup de micro fonctionne beaucoup mieux pour les hommes...!) et qu'elle n'a que très peu de projection.

Quelques points d'expérience :

1. Les SM58 sont un gros non, car ils sont trop boomy et ne rendent pas hommage ses graves, qui sont présent et important. Il faut cuter comme un bourrin dedans, ou placer la fameuse bosse à 8K pour rééquilibrer, ce qui dans son cas, avec le niveau de gain de cheval, lance des larsens quasi immédiatement. En bref, le résultat est toujours soit sombre/inaudible dans la plage des 190/300htz, soit tout petit et pas assez puissant (bouffé par la prod sur cette plage de fréquence) Bref, c'est peu distinct, c'est vraiment la définition d'un micro qui ne lui convient pas.

2. On a essayé avec le beta 87. C'est carrément mieux, car la bosse dans les high end est déjà là, plus naturel, et moins susceptible de larsener immédiatement, mais évidemment, du fait de son côté statique + le gain important demandé, la reprise de la façade est très problématique.
Pour vous donner une idée, avec le Beta87, dans des salles de type SMAC (vous savez, ce type de salle polyvalente théâtre, spectacle, projection, concert, 500places, bloc rectangulaire avec traitement acoustique partiel, et gradin modulable - scène de 7/8m * 5/8 m avec parc lumière full LED) la façade module seulement entre 3 et 9db moins fort que la voix. (ce qui donne lieu à des larsen terrible)

3. Actuellement, on tente avec un Beta 58, qui est bien plus sourd, et boomy, mais qui réussit à faire le taff avec l'ajout d'un eq dynamique assez lent autour de 200htz. ce n'est évidemment pas la panacée, et toutes les salles n'ont pas de table numérique capable de proposer un EQ dynamique...

On va aussi peut-être jeter un coup d'oeil du côté d'un rack 5045 Primary Source Enhancer de neves, si jamais ça vous parle, est-ce que c'est bien et que cela vaut le coût d'investir dedans ? question budget, on est prêt à lâcher, mais comme d'habitude, on peu pas se permettre de lâcher beaucoup d'argent sans un vrai gain d'efficacité.

Désolé pour le pavé, mais si vous avez des idées, merci d'avance... !
saturix

saturix

197 posts au compteur
Posteur AFfiné
2 Posté le 09/06/2022 à 18:47:07
Si ça peut aider, il y a un article sur la sono de Mylène Farmer au SdF qui indique pour sa voix Beta 58A + distressor + harmonizer h3000 eventide
Et aussi micro casque Sennheiser HSP4

Voir https://sonomag.fr/sono-351/#48
Et aussi https://www.mylene.net/presse-mylene-farmer/tag/sono-mag

[ Dernière édition du message le 09/06/2022 à 19:01:53 ]

WildHomeNetwork

WildHomeNetwork

215 posts au compteur
Posteur AFfiné
3 Posté le 09/06/2022 à 21:02:35
Alors ça c'est vraiment cool comme info !! Merci beaucoup ! Je regarde de ce pas ! :bravo:
Gulistan

Gulistan

876 posts au compteur
Posteur AFfolé
4 Posté le 30/06/2022 à 11:44:31
Au niveau son plateau et retours, c'est comment ?

[ Dernière édition du message le 30/06/2022 à 11:44:52 ]

WildHomeNetwork

WildHomeNetwork

215 posts au compteur
Posteur AFfiné
5 Posté le 30/06/2022 à 14:56:38
Bonjour gulistan,

C'est à dire ? (J'ai pas compris la question)

En quelques mots :
La chanteuse est en ears, donc on élimine les problématiques de retour.
En revanche, dans une salle, la repisse de façade est souvent gênante (surtout à cause des accroches de larsen), beta 58 ou 87.
Au final on a aucun headroom avant le larsen et on a des soucis dès qu'il faudrait pousser les potards.
On a fait quelques dates en extérieur, aucun soucis en revanche (pas les mêmes contraintes).

Le distressor me semble être une bonne piste, mais pas encore sûr, je me renseigne plus.

C'était ça la question ? :mrg:
Gulistan

Gulistan

876 posts au compteur
Posteur AFfolé
6 Posté le 30/06/2022 à 15:02:52
Citation de WildHomeNetwork :
Bonjour gulistan,

C'est à dire ? (J'ai pas compris la question)

En quelques mots :
La chanteuse est en ears, donc on élimine les problématiques de retour.
En revanche, dans une salle, la repisse de façade est souvent gênante (surtout à cause des accroches de larsen), beta 58 ou 87.
Au final on a aucun headroom avant le larsen et on a des soucis dès qu'il faudrait pousser les potards.
On a fait quelques dates en extérieur, aucun soucis en revanche (pas les mêmes contraintes).

Le distressor me semble être une bonne piste, mais pas encore sûr, je me renseigne plus.

C'était ça la question ? :mrg:

Ok.
Mais le jolume sur le plateau est comment ? Les autres musiciens ont des IEM ?

Etonnant d'avoir un larsen dû à la façade.
Compresser n'arrangera pas vraiment les choses.
Bien réfléchir au placement, chasse aux fréquences qui partent, directivité du micro...
Gulistan

Gulistan

876 posts au compteur
Posteur AFfolé
7 Posté le 30/06/2022 à 15:03:30
Citation de Gulistan :
Citation de WildHomeNetwork :
Bonjour gulistan,

C'est à dire ? (J'ai pas compris la question)

En quelques mots :
La chanteuse est en ears, donc on élimine les problématiques de retour.
En revanche, dans une salle, la repisse de façade est souvent gênante (surtout à cause des accroches de larsen), beta 58 ou 87.
Au final on a aucun headroom avant le larsen et on a des soucis dès qu'il faudrait pousser les potards.
On a fait quelques dates en extérieur, aucun soucis en revanche (pas les mêmes contraintes).

Le distressor me semble être une bonne piste, mais pas encore sûr, je me renseigne plus.

C'était ça la question ? :mrg:

Ok.
Mais le volume sur le plateau est comment ? Les autres musiciens ont des IEM ?

Etonnant d'avoir un larsen dû à la façade.
Compresser n'arrangera pas vraiment les choses.
Bien réfléchir au placement, chasse aux fréquences qui partent, directivité du micro...
WildHomeNetwork

WildHomeNetwork

215 posts au compteur
Posteur AFfiné
8 Posté le 30/06/2022 à 15:44:11
Pas d'autre musicien, elle est en solo.
Ce sont souvent des premières parties (donc proche des façades)
Même en salle de type SMAC c'est limite. La plupart du temps les façades repissent sur le plateau. C'est assez rare d'avoir des installations avec un plateau clean presque sans façade. Ça arrive, mais en général, les sondiers estiment la repisse négligeable si le chanteur chante suffisamment fort.
D'où leur réponses (de m*rde) quand ils sont pas hyper bons : "elle a qu'à chanter plus fort" :oops2:
Je trouve qu'à un certain niveau de gain, tout les micros deviennent "très sensibles" certain plus rapidement que d'autres, mais même un sm58 se met à capter à plus d'un mètre une fois le gain poussé suffisamment. (J'ai pas la théorie derrière ça, même pas sûr de ce que je raconte mais c'est un effet assez concret que l'on peu expérimenter du coup...?)
Et la chanteuse nécessite souvent un gain beaucoup plus important que la moyenne dans la table de mix des salles.
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.