Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Mindflood Patchblocks
Photos
1/54

Tous les avis sur Mindflood Patchblocks

Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Filtres
4.0/5
(1 avis)
100 %
(1 avis)
Donner un avis
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Correct
Avis des utilisateurs
  • Emerging PatternsEmerging Patterns

    De jolis petits couteaux suisses... à construire soi-même.

    Mindflood PatchblocksPublié le 22/08/16 à 10:01
    Les patchblocks sont de tout petits modules qui sont "multi-fonctions". Je m'explique.
    Chaque patchblock (j'en ai 4 plus deux midiblocks) dispose d'un mini-jack en in et en out, et d'une entrée digitale 5 pins (attention, pas du midi, hein... mais j'y reviendrai plus tard). Deux potards, deux boutons, et basta...
    Après, ce qu'un patchblock est... Et bien... Un peu ce que vous voulez. On met le logiciel en marche, on suit les tutoriels et en avant.

    Un patchblock peut servir d'effet, de générateur de son ou de message midi selon la façon dont on le programme, ou de plein d'autres choses. La communauté est vivace et les patchs que les utilisateurs fournissent servent bien à comprendre le…
    Lire la suite
    Les patchblocks sont de tout petits modules qui sont "multi-fonctions". Je m'explique.
    Chaque patchblock (j'en ai 4 plus deux midiblocks) dispose d'un mini-jack en in et en out, et d'une entrée digitale 5 pins (attention, pas du midi, hein... mais j'y reviendrai plus tard). Deux potards, deux boutons, et basta...
    Après, ce qu'un patchblock est... Et bien... Un peu ce que vous voulez. On met le logiciel en marche, on suit les tutoriels et en avant.

    Un patchblock peut servir d'effet, de générateur de son ou de message midi selon la façon dont on le programme, ou de plein d'autres choses. La communauté est vivace et les patchs que les utilisateurs fournissent servent bien à comprendre le fonctionnement. Alors, c'est sûr que malgré tout, il y a certes pas mal de possibilités, mais il faut gratter, gratter et gratter, un peu comme avec reaktor, il faut construire ses patchs avant de jouer avec... Mais après, c'est vraiment sympa.

    Attention, du coup, pas de "presets" ou de trucs du genre (quoiqu'on arrive à faire de belles choses avec les patchs des tutoriaux d'apprentissage), et le son de sortie est très lo-fi (10 bits, si je me souviens bien).

    Pour vous donner une idée des différents patchs que j'ai pu utiliser au cours des lives (techno/expé) ou en prod' (dub-techno), je les ai successivement utilisés comme :
    - des générateurs de bruit blanc,
    - un BD triggé par ma MFB via le audio IN du block,
    - des "sirènes dub",
    - des générateurs de textures,
    - des effets un peu glitchy.

    Maintenant, l'arrivée des midiblocks a beaucoup changé la façon dont je m'en sers. le midiblock est un patchblock un peu particulier qui se clipse avant ou après le patchblock, selon que l'on soit sur de la réception ou de l'émission d'infos en midi.
    J'ai testé la conception de petits synthés, c'est cool. Mais là où je m'en sers le plus, c'est comme des mini-controleurs midi pour éviter le shift sur certains racks de synthés...

    Voilà.
    Pour conclure, un gadget utile, mais pas à mettre entre toutes les mains (nécessité de maîtriser la synthèse), et à réserver au plus patients (programmation nécessaire en amont).

    Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
    Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?
    Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?
    Lire moins