Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou

Sujet Votre méthode pour une bande son de théatre ou chorégraphie ?

  • 9 réponses
  • 5 participants
  • 1 371 vues
  • 4 followers
1 Votre méthode pour une bande son de théatre ou chorégraphie ?
Bonjour à tous, j'aurais aimé savoir quelle était votre méthode d'approche d'une oeuvre théâtrale ou chorégraphique et comment le travail de bande son du point de vue artistique était abordé chez les personnes concernées...

Passez vous par une analyse de l'oeuvre artistique initiale avant d'en faire quoi que ce soit ? Ou bien vous n'aimez pas vous prendre la tête avec toutes ces étapes sophistiqués et vous vous laissez embarquer par vos sentiments et vous vous basez vous plutôt essentiellement sur des histoires de "ressenti"?
Combinez vous les deux et si oui comment ? est ce analysé dès l'étape créative ou bien le sens du travail est interprété avec le metteur en scène ou chorégraphe ?
Utilisez vous beaucoup de références culturelles externes, recherches dans des médiathèques, internet, etc... ?
Avez vous l'habitude de travailler sur un support vidéo lors de l'étape de création ?
Utilisez vous fréquemment un système son avec beaucoup de point de diffusion ? Comment traitez vous le propos artistique à l'aide de la diffusion ?
Avez vous vos petits trucs persos sur ce dernier point ? Si oui merci à ceux qui en expliqueront le contenu...

à bientôt :)
2
Déjà, l'approche pour le théâtre et pour la danse sont totalement différentes.

Pour le théâtre, la partie son est très très secondaire. Pas question de faire une musique qui viendrait nuire en quoi que ce soit à l'attention du spectateur pour le texte et qui obligerait l'acteur à brailler pour se faire entendre par dessus la musique. Bref, peu de musique, en général et quelques bruitages.

Pour une chorégraphie, c'est une toute autre approche. La musique est une part essentielle de l'oeuvre et si elle est créé pour porter une chorégraphie, je ne vois pas comment elle peut se faire autrement qu'en symbiose avec les attentes du chorégraphe.
3
Oki...
ça me semblais assez évident comme approche pour ta proposition théâtre genre Vaudeville ou théâtre classique où,, disons le clairement, le rôle/l'importance du son est réduit au "rien du tout"...mais pour une pièce contemporaine par exemple quelles idées auriez vous sur Marat/Sade, avec une mise en scène plus proche de celle de P. Brook... quels seraient les idées d'apports sonores que vous utiliseriez...
Mais au final, je parle plus d'une méthode approche artistique et de son interprétation pour en arriver à la bande son concrète, finale...
Pour le peu que j'ai fait sur du taff en danse...mon idée de la danse est loin de tout stéréotype à la kamel ouali hein... :mdr: Et le peu que j'ai fait en danse s'est effectivement énormément réalisé avec l'influence du chorégraphe. Mais au fond, les vrais décideurs, en théâtre ou danse c'est bien les metteurs en scène / chorégraphes...ce qui m'intéresse c'est le fond...comment se passent vos relations créatives avec ces gens là, vos apports réels, les contraintes fixés par ces gens là, vos démarches de recherches en fonction de ces contraintes, etc...

plus un problème de fond ça :P:
4
Si tu commençais par nous parler de tes expériences, de comment tu pratiques ?

Et éventuellement, des raisons qui te poussent nous poser des questions aussi vastes. ;)
5
Bonne question ça!

Alors voilà, en gros hein..

Pour ce qui est du théâtre contemporain ma méthode, si je devais la définir, est dans un premier temps d'étudier la pièce. J'assiste ensuite très rapidement aux premières répétitions, en silence, dans mon coin. Je saisi les intentions du metteur en scène, les corps des comédiens et je tente d'imaginer l'ambiance plastique générale (décor, lumière, scénographie).. je me fais une idée. Comme un film..et je met ça de côté.
Je me met au travail ensuite chez moi un peu à l'aveuglette.
Je tourne autours d'un sample ou d'une ambiance comme on tournerai autours du pot, si quelquechose ce passe alors (chouette) au pti matin je raccroche le résultat au 'film' que je me suis fait. En gros, j'intelectualise ma nuit de divagation sonore en y cherchant quelles intentions se rapprocherai le mieux de ce que j'ai relevé sur le plateau. En général c'est bingo!
Je retourne ensuite en repet, et en fin de journée, sur un filage par exemple, j'entre tout doucement le thème musical ou l'ambiance sonore, un peu au pif à vrai dire et je note les réactions. J'ajuste les jours suivant et ça se précise.
En bref, pour le théatre, l'illustratif m'ennuie un peu pour tout te dire.
Je prend plaisir à proposer un environnement sonore dès lors que celui ci parvient à se poser au dessus de la pièce.
La somme des deux me semble apporter plus de richesses émotives que si j'avais traité l'ensemble au plus prêt du texte. Je crée une distance, une autonomie complémentaire.
je n'ai que très rarement travaillé avec des metteur en scènes qui d'emblée veulent ça ou ça (mais qui savent ce qu'ils ne veulent surtout pas)
En fait on se doute un peu de ce que je vais faire (ou mieux, de comment je vais le faire) et on me laisse assez de liberté, tant que ça fonctionne.
Je prête beaucoup d'attention aux comédiens..en début de repet il m'arrive de les accompagner avec des morceaux tirés de mon ipod..j'ai tendance à vouloir les immerger dans une bulle à l'intèrieure de laquelle il vont piocher (ou non) un peu d'air pour leur travail. Là encore, je note comment ça réagi.

En ce qui concerne le travail chorégraphique..bon..là, je ne sais pas non plus l'expliquer avec précision.
Je codirige une cie de danse, un peu en stand by depuis quelques temps, avec
4 créations à son actifs (en 10 ans). Je travaille en collaboration avec la chorégraphe. Je lui passes des ambiances, qu'elle teste en solo après de nombreuses écoutes solitaires. Cela s'affine à partir du moment ou elle écrit des séquence choregraphique qu'elle me renvoie et j'avance ainsi la construction de la bande son. A l'arrivée des danseurs tout est plus au moins dejà en place.C'est le moment ou je bosse sur le mixage.
Là encore, il ne s'agit pas de danse classique ou jazz. Du contemporain donc,
avec humour et émotion. Pas 100% abstrait.C'est un peu plus proche du rêve ce travail.

j'ai pas réussi à faire concis.
Pas l'habitude de causer de tout ça.
Mais j'ai bien aimé ta question, alors..

et toi, ou en es tu?

à suivre. :clin:
6
Pour le théatre je ne sais pas mais par contre, j'ai vu pas mal de concours d'impro où il y avait aussi un pianiste qui les suivait et ou la musique avait une part importnte ds le processus de création. Mais j'imagine que pour cela, il y avait débat entre les divers intervenants avant la prestation.

Pour ce qui est de la dance tout dépend du temps qu'il t'es necessaire pour réaliser une bande son.
Personnellement, je demande à avoir un film (quitte à faire venir un pote qui filmera avec son matos) des danseurs qui répètent avec un metronome ou avec le pianiste qui les accompagne pour les répés. Après, je n'ai qu'à importer le film dans ma session.

Pour la pub c'est pareil, j'ai besoin du film et je calcule le tempo en fonction des changements de plan.

Dans ces 2 cas je demande aussi un brief quant au style musical souhaité avec si possible des exemples de titres que le ou l'équipe de clients demandent (comme ça pas d'embrouilles possibles au final) - ce qui n'empèche pas les risques de tout changer quant au style plus tard mais au moins on ne pourra pas dire que je n'ai pas suivit les directives. Dans ces 2 cas ta réactivité est importante car la musiques est la partie qui se fait généralement en dernier alors que tout le temps alloué à la réalisation du proget est souvent presque écoulé. Avoir des titres en réserve est aussi important, ça et de la tchache
7
:D:


Citation : Là encore, il ne s'agit pas de danse classique ou jazz. Du contemporain donc,
avec humour et émotion. Pas 100% abstrait.C'est un peu plus proche du rêve ce travail.


haaaa bah voila ce que j'attendais "z i d" ! :bravo:
...ça m'intéresse tes méthodes...

Bah pour moi j'ai découvert tout ça un peu plus profondément au cour de ma formation en régie de spectacle (analyse d'un oeuvre, propositions d'éléments sonores, etc...)...et l'artistique pur et dur me fascine...mais c'est toujours le bordel dans mes idées...pour être très franc, mes expériences sont réduite à "presque rien" puisque quasiment uniquement basée sur 2 ou 3 bidouilles en stage ou à l'école...mais j'avais en projet de rejoindre une compagnie de théâtre ou danse pro pour pouvoir collaborer un peu avec un créateur son et me faire un petit carnet d'adresse sympa du côté de tout ça...
bon...j'avais papoté vite fait avec le créateur son d'un compagnie de danse nantaise (Non Nova) et j'avais bien accroché sur son boulot et son parcourt...mais bon...ça me semble tellement intéressant mais tellement inaccessible pour le moment...je me sens pas trop capable de gérer un création actuellement (manque de sources, de méthode, etc...)...alors je me renseigne... :D:

voilou...
8
Nico, papotte à suivre donc.
On reprendra le fil de cette discussion en 2007.
ravi de mettre de l'eau à ton moulin.
de bonnes fêtes!
9
Je suis avec intérêt puisque mes propres expériences dans ce domaine sont assez limitée.
Quelques bandes son pour du théâtre amateur et un début de musique pour une école de danse. On a collaboré un peu, puis arrêté. Je me suis aperçu que pour finir, le prof/chorégraphe voulait une musique très orchestrale alors que c'est pas trop ni mon truc, ni sur quoi j'étais parti.

Mais vos réflexions m'intéressent énormément parce que travaille actuellement à la conception d'un spectacle textes + photos + musique.
10
Plus de 15 ans plus tard, où en sont les intervenants de cette discussion, si tant est qu'ils soient encore vivants? :oops2:
Je viens un peu à la pêche aux infos, car j'aide depuis peu à la création d'une choregraphie (un duo de danseurs) avec un autre musicien (percussionniste).
Je pensais l'exercice dans mes cordes, d'autant que l'envie y est. Mais au bout de quelques répétitions, les doutes et les questionnements s'enchaînent à vitesse grand V.

La page Facebook de mon projet solo

[Krepyskyl]

Mes ventes en cours :

Retrosonic chorus stereo

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.