sE Electronics sE X1

Microphone Statique à Transistor

Avis Utilisateurs : Prix moyen : 148 €
Argus : 95 € Avertissement important

Test du bundle sEX1 & Project Studio Reflexion Filter de sE Electronics

Réflexion sur le sEX

Vous avez acheté un ordinateur, une interface audionumérique, des enceintes de monitoring et il ne reste plus qu’à choisir un microphone statique pour enregistrer fidèlement votre voix ou votre instrument préféré. Le problème est que ce micro, très sensible, a aussi tendance à capturer la mauvaise acoustique de votre pièce. sE Electronics a peut-être la solution à ce désagrément...

sE Electronics est devenu spécialiste des micros statiques larges et petites membranes fabriqués en Chine pour pas très cher. La marque est donc devenue populaire auprès des home studistes débutants et/ou non fortunés désireux d’acheter un micro statique au bon rapport qualité/prix pour enregistrer des voix ou des instruments. Néanmoins, un problème persistait : la pièce pour effectuer les prises, le plus souvent une chambre à coucher certes très cosy et agréable, mais aux qualités acoustiques plus que perfectibles. Traiter acoustiquement une pièce requiert certaines connaissances et de l’huile de coude ou un budget certain. De plus, on a pas toujours envie de sacrifier sa jolie décoration intérieure, que l’on a mis des mois à peaufiner en écoutant les précieux conseils de Valérie Damidot. À la rigueur, s’il existait des absorbeurs et des bass traps mauves...

sE Electronics a donc pensé aux esthètes que nous sommes en sortant, il y a bientôt quatre années de ça, le Reflexion Filter, un panneau absorbant, transportable, se plaçant juste derrière le micro et permettant de minimiser l’ambiance de la pièce lors d’une prise de son. Le succès aidant, la marque compléta sa gamme en sortant un «Project Studio Reflexion Filter», plus petit et moins onéreux.

Ce que propose aujourd’hui sE Electronics, c’est un bundle incluant un micro statique large membrane, le sE X1, le Project Studio Reflexion Filter et un filtre anti-pop pour 275€ TTC prix public. Bonne affaire en vue ?

 

sEX, prise en main

Le sEX1, puisque c’est son nom, est un microphone statique à large membrane et disposant d’une unique directivité cardioïde. Son revêtement caoutchouteux gris foncé est mat et la fabrication a l’air sérieuse. La grille laisse deviner la présence de la capsule de un pouce de diamètre et deux switchs permettent d’activer le pad atténuateur de -10dB et le coupe bas avec une pente de -3 dB/octave à partir de 500 Hz. Sa sensibilité est de -32 dBV/Pa (25,1mV/Pa) et son impédance inférieure à 200 Ohms. Le niveau de bruit est à 16 dB(A) et le sEX1 supporte un niveau SPL maximum de 125 dB, ce qui est assez pour encaisser de fortes pressions acoustiques. Évidemment, comme tout bon microphone statique qui se respecte, le micro nécessite une alimentation fantôme 48 Volts.

En jetant un coup d’oeil aux courbes de réponse, on s’aperçoit que le sEX1 possède une belle bosse de 4 dB vers 12/13 kHz. Cela pourra donner un peu d’air aux prises, ce qui est plutôt intéressant. Pour le reste du spectre, la courbe est très plate, avec une très légère pente à partir de 30Hz. Au niveau de la directivité cardioïde, elle est respectée à 1kHz avec cependant un creux à 45° à 16kHz. Sur le papier, le micro a l’air très intéressant, reste à voir en pratique !

On terminera en soulignant que le micro est livré avec une pince, mais pas de suspension. Celle-ci est cependant disponible en option, il en va de même de la mallette de transport. Le packaging est assez succinct, mais cela doit être le prix à payer pour avoir un micro accessible.

Passons maintenant au Project Studio Reflexion Filter, ou Baby RF, livré avec le micro.



sEX1 : tension

Le petit filtre à réflexions utilise le même genre de design que son grand frère, avec une armature métallique en demi-cercle. La différence se situe au niveau des matériaux absorbants recouvrant cette armature. Sur la version «Pro», différentes couches sont superposées alors que sur la version «baby», le constructeur n’utilise qu’une seule couche de mousse en polyester. Celle-ci est dense, possède des petits cristaux et a une surface en vaguelettes, permettant de casser les réflexions, comme sur certains bass traps et absorbeurs acoustiques. Si ça marche pour l’un, il n’y a aucune raison que ça ne marche pas pour l’autre !

 

Concernant la mise en place, elle est simple : le filtre à réflexions se place sur un pied de micro classique qui devra être relativement stable, car le couple Baby RF / micro est assez lourd. On placera ensuite la pince ou la suspension de son micro directement sur le pas de vis idoine et on pourra régler aisément la position du micro par rapport à l'alcôve du filtre à réflexions. Si ça peut faire peur au début, l’installation est simple et rapide, aucun problème de ce côté-là. Nous avons plus de réserve concernant les systèmes de vis de réglage, qui ont un peu de jeu, l’avenir nous dira si le tout tient toujours le coup après quelques mois d’utilisation.

 

Maintenant que le micro et le baby RF sont en place, passons aux prises de son...






Le sEX en écoute

Pour tester le micro, nous avons enregistré une guitare acoustique Takamine EG-10 dans une pièce lambda qui ne bénéficie d'aucun traitement acoustique. Le micro s'est bien défendu, surtout en regard de son prix très concurrentiel. La bosse dans le haut du spectre n'est pas trop prononcée et apporte juste ce qu'il faut d'air à la prise. Voici l'exemple audio :


Nous avons voulu ensuite corser un petit peu l'affaire en plaçant le micro devant l'entrée de notre cage d'escalier en colimaçon. La réverbe est évidemment très forte dans ce lieu peu propice aux enregistrements ! Nous avons d'abord enregistré un claquement de mains, et nous avons observé une différence notable : la réverbe est toujours présente avec le Baby RF, mais elle est légèrement plus mate avec des hautes fréquences moins présentes. Voici les exemples avec, puis sans le Baby RF.


Nous avons ensuite chantonné devant le micro, et ici l'exemple est plus probant avec une réverbe moins présente quand le Baby RF est utilisé. Exemple avec, puis sans le Baby RF.


On notera que le micro cardioïde sEX1 possède une directivité et une sensibilité qui atténue déjà pas mal la réverbération de la salle. L'utilité du Baby RF sera sans doute encore plus importante avec un micro haut de gamme.

Pour conclure

sE Electronics frappe un grand coup en sortant un bundle au prix très attractif qui intéressera à coup sûr les home studistes peu fortunés et disposant d’une pièce non traitée acoustiquement. Difficile de reprocher quoi que ce soit au sEX1 quand on regarde son prix, mis à part son nom peut-être. Le son émanant du micro est très bon pour un modèle d’entrée de gamme et le Baby RF peut améliorer la qualité des prises quand les conditions acoustiques sont mauvaises, comme c’est le cas chez la majorité des home studistes. Au lieu d’acheter des plug-ins pour tenter (en vain?) de rattraper le coup sur prise un peu foireuse, ne vaut-il pas mieux acheter un Baby RF qui règlera bien des problèmes directement à la source ? Comme le rappelle l’adage : «Mieux vaut prévenir que guérir.»





Points forts Points faibles
  • Prix du bundle
  • Micro au bon rapport qualité/prix
  • Le Baby RF qui améliore les prises de son dans des conditions difficiles
  • Système facile à mettre en place
  • Pas de suspension ni de mallette de transport
  • Un peu de jeu dans les fixations
À propos de nos tests