Marshall DSL40C
+
Marshall DSL40C

DSL40C, Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Marshall appartenant à la série DSL 2012.

GuitareHeaven 26/09/2013

Marshall DSL40C : l'avis de GuitareHeaven

« Mitigé »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Tout lampe
Puissance: 20/40 Watts
1 haut-parleur 12" Celestion 70/80 Custom
Lampes: 4 x ECC83 et 2 x EL34
2 canaux: Classic Gain et Ultra Gain
Contrôles Volume et Gain pour les 2 canaux
Modes Clean et Crunch sur canal Classic Gain
Modes Lead 1 et Lead 2 sur canal Ultra Gain
EQ 3 bandes (Graves, médiums, aigus)
Contrôle Presence et Résonance (pour hautes et basses fréquences) - Ajoute du "percutant".
Commutateur Tone Shift (réduction des médiums pour le métal)
Commutateur Pentode/Triode (20/40W)
Réverbération numérique: une par canal
Sorties baffles: 8 et 16 Ohm
Pédalier 2 boutons incl. (sélection de canal et Réverb on/off)
Poids: env. 23 kg

UTILISATION

Facile d'utilisation, rien à dire. Switch 20-40W à l'arrière + switch on/off pour la boucle d'effet.
Le pédalier 2 boutons: 1 pour passer du clean au saturé, l'autre pour activer/désactiver la reverb (quasi inexistante), donc inutile puisqu'on a vraiment du mal à entendre la différence avec ou sans.



SONORITÉS

Mon style de musique: entre Hendrix et Satriani.

Je joue sur une gibson les paul standard 2012.

J'utilise un compresseur Carl Martin + une Satchurator en façade, une Time Machine et une réverb Wet V3 (Neunaber) dans la boucle. La Satchurator est bien perchée dans les aigus avec le gain et son volume à fond, la Time Machine quant à elle a tendance à rajouter de la brillance, et donc avec cet ampli dont le speaker tire un peu dans les aigus, c'est une combinaison extrême assez grinçante pour les oreilles, le changement de speaker s'impose, parce qu'à trop diminuer les aigus on fait perdre beaucoup à la richesse globale du son.

Solution: changer le speaker - 50W minimum - 16 Ohms.
Sur youtube et divers sites anglophones dont Marshallforum le speaker (Celestion 70/80 custom - seventy 80 custom) a été échangé avec un Celestion vintage V30 plus chaud (60W). Ailleurs c'est un Celestion G12T-75 (75W) ou le G12H-75 tout récent, autres choix possibles (synthèse de forums): Celestion Creamback (G12M-65 65W), Eminence GB128 (50W Greenback clone), WGS Reaper HP (50W) ou WGS Veteran 30 (60W), tous à écouter sur youtube. De 75 à 160€ neufs.

Le meilleur réglage est pour moi: canal clean, niveaux de l'EQ à 12 h, gain à fond et volume ne dépassant pas 1/3, pour tirer un sustain maximum avec la satchurator, et là j'ai très peu de souffle dans le préampli. Mais j'ai rajouté plus tard le compresseur pour obtenir une résonance du sustain en boostant le gain, et avec ce dernier à fond + le crunch c'est Beyrouth dans le speaker! J'ai des notes qui durent très longtemps comme je le souhaitais mais sans noise gate c'est inexploitable: l'enfer total ou le paradis des parasites et des larsen!

La reverb est quasi nulle, on est à la limite de pas savoir quand elle est enclenchée selon les réglages. Donc, si vous achetez cet ampli, prévoyez un surcoût pour une pédale de réverb (si besoin évidemment).

En ce qui concerne la boucle d'effet: elle n'a pas de réglage de volume, aussi son niveau est constant et un poil élevé. Ce qui génère un léger bourdonnement, plus fort à 40w qu'à 20W dès qu'on y met une pédale, même avec une alim pédale de qualité et un très bon noise gate (Decimator prorack G).

Le canal saturé (position 1 ou 2) est un peu trop trash à mon goût, peu précis et le son apparaît très étouffé comme dans un téléphone si on compare à la satchurator.




AVIS GLOBAL

Acheté neuf début Aout 2013 chez Gear4music à un peu moins de 680€ (produit d'expo à prix réduit), livré d'Angleterre en France sans problème. Attention 2 ans de garantie contre 3 chez Thomann. Note: quand j'ai cru qu'il y avait un problème dans la boucle, Gear4music ont dit que GLS viendrait collecter directement l'ampli chez moi pour un échange (c'était deux mois après livraison), et que le retour serait à leurs frais puisque le problème semblait d'origine. J'ai apprécié!

Résumé. Ce que j'aime le plus / le moins: Une pêche de tous les diables, une attaque super précise, mais un son globalement trop cristallin à cause du speaker ET du préamp. On est de toute façon sur un très bon ampli, mais qui pèche légèrement dans ces extrêmes: canal clean un peu trop brillant et canal saturé un peu trop trash ou sombre. Ce qui manque éventuellement: un réglage du volume de la boucle, mais ce n'est pas indispensable si on joue dans un environnement sonore (batterie etc.).

Le DSL 40C a un super potentiel. Rapport qualité prix, c'est peut-être un des meilleurs du marché actuel (septembre 2013). Avec l'expérience, j'intègrerais directement le coût d'un nouveau speaker et je le racheterais (ou bien je craquerais pour un mesa boogie d'occase, à voir, j'aime bien les son précis :) ) - voir modification de mon avis plus bas. Sous cet angle il est peut-être plus à considérer comme un diamant brut à polir que comme un produit parfaitement finalisé (également en raison de la reverb trop faible).

Léger bémol, le switch de façade qui est sensé couper les médiums ne s'enclenche correctement qu'une fois sur deux (j'ai lu dans un forum que pour un autre acheteur c'était le switch du crunch qui posait problème). Mais on ne va pas lui faire retraverser la manche pour si peu, je n'ai pas besoin de cette fonction de réduction des médiums.

En tenant compte des réserves qui précèdent, on ne sera pas déçu de l'animal.

Modification du 9/08/2014
Après un an d'utilisation je dois revoir à la baisse certains aspects de cet ampli.
Le préampli est un véritable brouillon... je m'explique: ce combo est très bon pour le clean, le rock crunch, et le blues, mais pas plus. Que ce soit avec les canaux OD 1 ou 2, OU avec ma satchurator en façade sur le canal clean, le son lead est une catastrophe, une bouillie dès qu'on dépasse plus de deux notes jouées ensemble (et encore), dommage d'être limité aux powerchords! J'ai même cru que la satchurator était finalement un mauvais produit, vue la mélasse que ça me faisait sur le clean... oubliez Vai, Gary Moore et Satriani. Mais j'ai un ampli line6 MKII qui m'a permis de la tester: pas très précise mais bien plus qu'avec le Marshall. Bref ce test m'a permis de voir que la source de tous mes soucis était le préamp du DSL40C. C'est un véritable brouillon pour les sons lead, inutilisable si on cherche un peu de qualité sonore. La solution? Oublier le préamp du Marshall: J'ai finalement acheté un préampli à lampe (rocktron) branché dans le return de la boucle du DSL40C (je n'utilise donc que la partie ampli de puissance). Excellent, plus de bruit de fond non plus. J'utilise la satchurator pour booster le clean, et apporter du sustain avec peu de gain. J'ai enfin ce que je cherchais...

On conviendra que ma solution revient quasiment à changer d'ampli... on en tirera ses propres conclusions.