pic&pulse 10/07/2013

Marshall JVM215C : l'avis de pic&pulse

« Un bel outil  »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Voir les autres avis-le site de la marque. Très complet et facile à utiliser.
A noter sur la boucle série, un interrupteur qui permet de comparer le son traité avec l'original.
Mention particulière pour le pédalier livré qui sait presque tout faire (sélection des canaux, des masters, de la boucle para et de la reverb, se branche avec un jack standard.
MIDI pour faire comme le pédalier mais sur 128 mémoires.
Master volume bien foutu qui permet de jouer à bas volume avec un son tout à fait acceptable.
Les caractéristiques idéales pour moi seraient la version 4 canaux en 50w, mais elle n'existe pas dans cette puissance. Dommage.



UTILISATION

Le manuel sera utile la première fois pour programmer le pédalier ou utiliser le MIDI. Pour le reste, c'est du logique. Les leds nous donnent les informations sur le canal et les fonctions (reverb, para loop, master) utilisées.
Pour rappel, chaque canal possède trois variations : vert, orange et rouge qui correspondent à des niveaux de gain de plus en plus importants et des voicings différents. Il faudra donc faire des compromis sur l'égalisation. Le soucis viendra surtout du fait des différences de volume entre les variations.
Sur le canal clair, le volume est inopérant sur le vert. Le orange est sensiblement moins fort que le rouge. Sur le canal OD, le vert est vraiment moins fort que les deux autres qui sont à peu près équilibrés.
D'origine, l'orange et le rouge du canal OD produisent un bruit de fond important et ce canal est globalement moins chargé en basses que le canal clair.
Il y a aussi une légère ronflette qui disparait quand on met un buffer en entrée. Si un tech a une explication, je suis preneur.

Ampli très polyvalent permettant d'aborder presque tous les styles.



SONORITÉS

Cet ampli donne des sonorités très typées de la marque avec beaucoup de mediums. Avec 6 voicings, les EQ, la présence et la résonance très efficace, on peut se sculpter un son satisfaisant.
Le son clair est chaud mais pas très claquant. Les sons légèrement saturés sont divins (quand on aime Marshall). Les sons très saturés sont un peu en retrait, manquant de définition et surtout produisant du bruit très important. Ils restent malgré tout très bons.
Par contre, j'ai trouvé un léger manque de patate général et ces médiums vraiment envahissants, sachant que si on les coupe à l'EQ, on ne sort plus dans le mix.

J'ai donc procédé à quelques modifications mineures pour essayer de corriger ces petits défauts.

Pour commencer, j'ai changé le HP pour un Celestion V30, bien plus dynamique et dont je connais parfaitement le comportement. Pour casser son effet criard, j'y installe un Tubetown Diffusor, qui enlève les fréquences désagréables et optimise la diffusion sous tous les angles.
J'ai ensuite testé différentes lampes de préamp et opté pour une 12AY7 en V1. Ces lampes produisent la moitié du gain d'une 12AX7, on a donc une réduction générale d'environ 25% sur tous les canaux. Résultat : plus de définition, surtout sur les canaux OD orange et rouge et surtout une quasi disparition du bruit de fond sur ces mêmes canaux. Il reste cependant bien assez de gain pour décoller les dentiers.
Dernière modification, sur les conseils avisés de Gillou de Lyon, j'ai installé des KT77 en lampes de puissance. Elles produisent plus de basses et un peu moins de mediums, le son est (un tout petit peu) plus "HiFi", moins anglais et plus américain. Elles tordent aussi plus tard que les EL34. Le son reste néanmoins bien rugueux et n'est pas fondamentalement dénaturé.

Une fois ces quelques petites choses faites, j'ai vraiment un ampli à mon goût, et dont les principaux défauts sont gommés.
Je noterais 7 pour la config d'origine mais 9 avec les modifs (à la portée de tout le monde, même pas une soudure à faire, juste un bias de la section de puissance)



AVIS GLOBAL

Utilisé régulièrement en live ou à la maison, c'est un ampli qui sonne pro et qui permet de s'intégrer facilement dans un mix. Il accepte bien les OD ou distos externes, même s'il a tendance à les écraser de sa personnalité forte. Il respecte cependant les guitares qui lui sont branchées.
La fabrication est soignée et la conception fidèle aux canons originaux de la marque, finalement assez simple ; la sophistication ne concerne finalement que la sélection des canaux, le chemin du signal est traditionnel.
Une fois adopté, lorsqu'on teste d'autres amplis, on les trouves souvent bien fades par rapport à celui-ci. Le rapport qualité prix est démoniaque en occasion.
Bizarre que ses défauts n'aient pas été réglés à la conception, il n'y a rien de franchement insurmontable ni compliqué.
Ce n'est pas mon ampli principal, mais un spare de luxe. Je ne suis pas prêt de m'en séparer, je l'adore.