Orange Rockerverb 50 Combo
+
Orange Rockerverb 50 Combo
18/03/2009

Orange Rockerverb 50 Combo : l'avis de Anonyme

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
- Fabriqué au Royaume Uni
- Pré-amplification par 4x12AX7 (enfin ECC83, on est en Angleterre!) : je sais, la dernière 12AX7 est un pilote/inverseur de phase et fait donc partie de l'étage de puissance, mais bon on va pas chipoter ...
- Amplification par 4x6V6 en push-pull pour 50 Watts de puissance, donc un fonctionnement en classe A/B
- Rectification à lampes par 2x12AT7
- 2 HP Celestion vintage 30 8 Ohms en série, dos semi-ouvert
- 2 canaux clean et dirty
- Clean avec contrôles volume, basses et aigus
- Dirty avec contrôles volume, gain, basses, médiums et aigus
- Reverb à ressort
- Sorties : 2x8 Ohms et 1x16 Ohms
- Boucle d'effets
- Sélecteur Output Damping High/Low
- Sortie pour footswitchs de changement de canal et reverb NON FOURNIS
- Housse non fournie

Ah le charme des amplis Orange : un son particulier et un design unique reconnaissable entre tous.
Bien construit, composants de qualité, poids conséquent, finition irréprochable : un très bel ampli, vrai fleuron de la gamme Orange.

Par contre vous avez bien lu : ni housse ni footswitchs inclus mais disponibles en option !!! Pour un ampli tout lampes, haut de gamme à plus de 1.800 euros, c'est inexcusable !!!
De même, pas de manuel. Bien sûr l'utilisation de cet ampli est très intuitive, mais un manuel, même court, rappelant simplement à ceux qui l'ignorent, que les lampes doivent pré-chauffer avant de fonctionner, ou reprenant les spécifications exactes du combo, c'est toujours agréable.
De plus, le sélecteur mystérieux au dos, appelé Output Damping joue en fait sur le taux de feedback négatif appliqué : il s'agit en fait de renvoyer une partie du signal final, avant le transfo de sortie, vers un étage antérieur, en phase inverse. L'objectif est ici de calmer un ampli un peu trop "sauvage" et agressif. L'inverse est possible : c'est le feedback positif pour les amplis un peu anémiés. Pratique courante dans l'amplification à lampes, mais l'astuce ici est de pouvoir jouer sur le taux de feedback pour obtenir des sons plus doux et clairs, ou plus agressifs et saturés. Mais ça, aucun manuel ne vous l'explique et il faut aller chercher l'information en anglais sur le site Orange !!!

Bref, un bien bel ampli mais je mets tout de même 8/10, car à ce niveau de prestations et de prix, ces petits oublis sont agaçants !!!

N.B. : rarement les footswitchs sont omis, par contre les housses sont bien souvent absentes (sauf pour les Mesa, quelques Fender haut-de-gamme et autres raretés) : c'est bien dommage !!! Il faut donc rajouter 60 euros d'options : mesquin !! Imagine-t-on une guitare haut-de-gamme sans son flight-case fourni ?

UTILISATION

L'utilisation est simple et intuitive. Ici pas de réglages superflus, l'essentiel est là et répond parfaitement.

Obtenir le bon son ? Tous les sons sont bons sur cet ampli.

J'aurais préféré que le sélecteur de la boucle de feedback soit plus accessible, sur la façade avant par exemple, plutôt que sur la tranche inférieure du panneau arrière !! Bon d'accord, c'est un détail, mais sur ce type d'ampli ce sont les détails qui font la différence !

SONORITÉS

Attaquons le vif du sujet : les sons.
Comme son nom l'indique, cet ampli est taillé pour le rock. Cela se ressent dès le canal clair, possédant un seul contrôle de volume et une égalisation pour les basses et les aigus. Le gain du canal clair est donc non ajustable. Et le canal clair a déjà tendance à cruncher rapidement avec un double bobinage. Pas de panique, il suffit alors de jouer sur le contrôle de volume de la guitare pour calmer le jeu. Vous l'aurez compris, ce n'est pas le son clair d'un Fender ou d'un Vox AC-30. Et c'est justement là qu'intervient la boucle de feedback négatif : en augmentant le feedback, l'ampli devient plus docile et fait la part belle aux sons clairs. Une belle polyvalence donc sur ce canal clair, mais dommage que le sélecteur soit si peu accessible !!
Passons au canal Dirty : l'égalisation des médiums apporte une vraie polyvalence pour aborder le métal et le contrôle de gain progressif permet d'envisager les styles les plus divers, du léger crunch aux grosses distorsions métal. Bon, pour les 7 cordes et les accordages 1 ou 2 tons en-dessous du standard, mieux vaut ajouter une pédale de disto pour épaissir le son, mais avec cet ampli seul vous irez déjà loin.
La reverb à ressort est de belle facture.

Sur cet ampli toutes les sonorités me plaisent. Evidemment il est taillé pour les saturations appuyées, pas pour le finger picking country, mais le sélecteur de boucle de feedback lui permet de belles incursions sur le terrain des sons clairs.
Surtout cet ampli a son caractère bien à lui : ce n'est ni un Fender, ni un Marshall, ni un Mesa, ni un Vox... C'est un Orange !!

AVIS GLOBAL

Fleuron de la gamme Orange, cet ampli tout lampes de 50 Watts est non seulement beau et bien construit, mais sonne superbement.
Comme son nom l'indique, il est taillé pour les sons musclés, du blues de SRV au métal moderne. Cependant un sélecteur de la quantité de feedback négatif appliqué apporte une polyvalence insoupçonnée à ce combo haut-de-gamme.

Un choix que l'on ne peut pas regretter.
Le prix : 1.900 euros environ. Pas donné, mais la qualité à un prix.

Point noir : les footswitchs sont en option, ainsi que la housse. Il faut que ça change !! Vous a-t-on déjà livré une LP Custom Shop sans flight-case ni boutons de potentiomètres ???