Hohner The Flame
+
Hohner The Flame
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
DidYORBA 29/04/2007

Hohner The Flame : l'avis de DidYORBA

4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Guitare made in Asia
22 frettes 2 micros simples, 1micro double
Chevalet type floyd (Fender strat')
1 volume, 1 tonalité, sélecteur 5 positions
Manche plus épais que la strat' (Mi chemin avec Gibson)

UTILISATION

Le manche est agréable
Cela dit, elle chie au niveau du sillet (voir plus loin)
L'accès aux aigus n'est pas terrible
Ergonomie correcte
Manipulation simplissime (électronique)
Les mécaniques, et la tenue d'accord sont remarquables, ce qui "trahit" une bonne lutherie (c'est quand même le plus important !)

SONORITÉS

Cette guitare montée d'origine est plutôt taillée pour du son clair voire crunch
Je la joue avec un ampli tubes HK tube 50
Le son est orienté Fender (en moins bien quand même...)avec les micros simples
J'aime ses sons clairs voire crunch pour du rock'n'roll !
Si l'on change les micros, je pense qu'elle peut devenir une très bonne guitare
(je rêve déjà de la monter avec 2 micros de strat' en simples et un Duncan 59 en double !)

AVIS GLOBAL

Je possède cette gratte depuis peu (3 jours environ)
J'aime sa prise en main, ce que je déteste, c'est bien simple: elle a un gros défaut de conception au niveau du sillet, celui-ci a la très mauvaise habitude de"lacher"une corde du milieu de son logement quand on fait un bend, ceci se répare facilement si l'on est un peu bricoleur, mais c'est très génant car ça désacorde complètement la guitare, je pense éditer une astuce à ce sujet pour y remédier...prochainement
Je possède déjà une Lag Roxanne standart et j'ai déjà essayé toutes sortes de Fender, Gibson et autres.
Le rapport qualité/prix, l'ayant achetée 170€ est irréprochable hormis ce gros problème de sillet.
C'est vrai qu'elle ne paie pas de mine (le sunburst, à mon avis est un vrai désastre, je la repeindrai peut être en bordeau intégral)
En bref, une bonne lutherie pour une gratte pas chère une bonne base pour customisation