Maton MS500 50th Anniversary
+
Maton MS500 50th Anniversary
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
dardar motus 13/01/2013

Maton MS500 50th Anniversary : l'avis de dardar motus

« une rareté à essayer »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Maton fabrique ses guitare en Australie, et nous propose ici un model anniversaire reissue de son fleuron électrique de 58 . 22 frets monté sur un manche vintage « D » je crois avec un radius plat de 12 pouces, un manche de type « Gibson fin »
Le corps est en Silver Silkwood un bois local. Le grain est magnifique mais ce qui frappe c’est la légèreté de la guitare, ce qui n’empêches un résonnance exceptionnelle, de l’instrument même unplugged .
Maton a monté deux micros de type P90, 7,5k avec cette subtilité : le micro chevalet est en fait un 14k splittable en P90 ! Ce qui décuple littéralement la polyvalence de la pelle.
La finition est …parfaite mais j’y reviendrais en conclusion.

plus d'infos: https://maton.com.au/product/ms500-50th

UTILISATION

Le manche est très agréable, l’accès est bon sans être un strat, le poids est formidable, les seul deux détails négatifs seraient:
-le vernis gloss au dos du manche qui accroche parfois un chouilla
-équilibre global : assis, la corne du bas empêche une station parfaite
et debout la guitare est équilibré “horizontale” et non “manche vers le haut” ce qui nécessite l’utilisation d’une bonne sangle.
Comprenez bien qu’il s’agit là de détails qui ne ternissent en rien la qualité de l’instrument.


SONORITÉS

Je ne voudrais pas tomber dans les superlatifs communs mais cette guitare est fantastique.
Le son serait celui d'une « manche collé » monté en P90 mais avec un grain spécial dut à son bois, elle a une dynamique particulière. Car c’est ce qui m’a séduit immédiatement c’est son claquant associé à un sustain incroyable, les note n’en finissent pas.
Cette guitare sonne « boût de bois » dans le bon sens du terme, on ne joue pas sur des frets mais sur du bois. Elle couvrira donc une grande palette de son et de style très large, du blues au rock au gros rock, elle pourrait même, compte tenu de sa résonnance, intéresser certains jazzeux.

Je joue dans un rock lourd, avec pas mal de fuzz et les P90 font merveilles, le humbucker permet des passages en force, et de faire rugir les lampes.
Ce qui est remarquable c’est le micro manche : gras, mais avec beaucoup d’attaque. On aura pas un son épais type les paul il est plus léger mais on en aura le sustain. Les notes s’articulent très bien, les accords se définissent parfaitement même sur un mur de fuzz face.



AVIS GLOBAL

J’ai essayé pas mal de grattes car je voulait, enfin, me payer un super pelle, vous savez le genre; on rentre dans le magasin, les mains vides et on ressort le compte en banque séché, mais heureux, comme un soir de Noël à huit ans.
C’est donc dans cette état d’esprit que je suis entré dans un grand magasin du boulevard Sébastopol, je tombe devant cette guitare, une rareté j’en ai vu deux fois dans ma vie, immédiatement un idée germe “il faut que je l’essaye”. Vingt minute plus tard, avec les vendeurs qui tâtent tour à tour de la Maton, ma décision est prise, je la paye le prix d’un strat deluxe. Alors que entre nous j’étais près à dépenser plus.
C’est une rareté mais cette fois sa rareté ne donne pas lieu à une spéculation à l’importation ou la revente.
La finition, les caractéristiques, le toucher, le son, la lutherie, sont exceptionnelles pour une guitare de cette tranche de prix, et exceptionnels tout court à vrai dire. On dit que Maton est un secret bien gardé, on peut le croire, tant le rapport qualité-prix est proprement imbattable, la concurrence peine à suivre.
Un conseil, si le destin vous fait croiser une Maton écouter cette petite voie et essayez-en une, mais soyez avertis ! Vous risquez de vous retrouver avec une crise de G.A.S….

Inutile de dire que je referais ce choix sans une seconde d’hésitation.