Los Teignos - La lettre aux joueurs de Paume

La lettre aux joueurs de Paume

  • J'aime
  • Tweet

Compo de Los Teignos dans le style Chanson à Texte, issue de l'album À l'est, rien de nouveau non plus...

Avis techniques : Avis artistiques :
La lettre aux joueurs de Paume
00:0000:00

Présentation / Description

A l'occasion du dernier édito sur le 14 juillet, voici une bien vieille chanson sortie de mes tiroirs, l'une des plus gaucho (et sans doute gauche aussi dans son propos qui sent bon l'adolescence) que j'ai écrites. Pas de refrain, juste des couplets, le tout étant joué à la Variax à 4 heures du mat. ;-)

 

Seul regret : j'aurais voulu ré-enregistrer la fin pour dire 'les jours de merde sont arrivés', mais je sens bien que mon goût pour la procrastination m'empêchera de le faire...

 

De mon troisième millénaire
Je t'écris mon cher Robespierre
Pour te dire que deux siècles après
Ton foutu bordel de juillet
La France est une démocratie
Où l'on est libre de ce que l'on dit
Si bien que tout le monde prend la parole
Et que personne n'écoute personne

Je t'envoie mes salutations
A toi le girondin Danton
Pour te dire que le Tiers Etat
Est devenu Tiers Monde ici bas
Et pour qu'il oublie sa famine
On finance ses guerres intestines
Tandis que les mômes qu'échappent aux mines
Cousent des chaussures dans nos usines

J'espère que ma voix portera
Jusqu'à toi mon bon vieux Marat
Pour te dire que l'on confond
Toujours la foi et la religion
Et que les églises balancent maintenant
D'énormes crucifix volants
Dans les galeries d'un grand Versailles
Aux gardes suisses nommés GI

Je te fais un signe de la main
A toi mon sacré Desmoulin
Pour t'apprendre que les nouveaux rois
S'appellent Danone, Coca Cola
Qui règnent en toute égalité
Sur notre liberté d'acheter
Fraternels comme furent en leur temps
Les enfants de ce cher Adam

Et j'en appelle pour la fin
A toi qu'on nommait Guillotin
Car je sens qu'on voudra bientôt
Redresser les vieux échafauds
Pour y exposer les viscères
Des actionnaires majoritaires
Juste avant d'écrouler les temples
Sur les fidèles qui les contemplent

Allons enfants de la patrie
Le jour de gloire est arrivé (x4)

Matos / instruments / logiciels utilisés dans cette compo

Avis des utilisateurs

Mad Max19/07/2015

L'avis de Mad Max"Un air de déjà vu ..."

▶ Technique8

Un peu brouillon dans l'ensemble !

Ecoute passible !

Le texte est brouillon aussi à l'écoute !

Peut-être à remettre dans le carton !

▶ Artistique8

Original avez vous dit ? oui, on dirais même une certaine ressemblance avec Renaud !

Mais, où est-il donc passé ce sacré Renard ...




Mad Max

Vt67882817/07/2015

L'avis de Vt678828"Un petit air de Béranger... :-)"

▶ Technique6

Le jeu des instrumentistes ou le chant vous semble-t-il de bon niveau ? Oui, merci. Et chez vous, fait beau temps aussi ? :-)

▶ Artistique6

Oué bon, c'est vrai qu'on peut pas dire que le chanteur s'investit des masses dans la défense de son texte. Hahaha ! Mais bon, dans le doute et quand on n'est pas trop sûr de trouver le juste milieu, me semble qu'il vaut toujours mieux en faire moins plutôt que trop. Et puis, c'est le chant d'un mec désabusé quoi, alors voix éteinte, ton monocorde, ça colle plutôt avec le contenu du texte.

Question orchestration, heu... comment dire... Il est dommage qu'elle soit (à mon avis) si peu convaincante alors que tu as pourtant pris la peine d'y coller l'une ou l'autre pistes de vraie gratte. Mais ok, le texte prime ici, l'orchestration n'est qu'un support.

Bref, je sais pas trop pourquoi je commente ce job. :-) Sans doute surtout pour saluer un texte qui a du sens et la "prise de risque" de celui qui essaie de le défendre. Vas-y, vieux, t'as raison, qu'importe le style et la façon de le faire, on ne vomira jamais assez sur les nuisibles qui exploitent la connerie du troupeau. ;-)

PS. Ouch, trop sévère, cet avis je trouve. Pour comprendre qu'il s'agit en fait d'un encouragement, faut peut-être lire entre les lignes. ;-)

Will Zégal14/07/2015

L'avis de Will Zégal"Bon texte, mais l'interprétation ?"

▶ Technique8

Le jeu des instrumentistes ou le chant vous semble-t-il de bon niveau?
Pour le jeu, pas de soucis. Les programmations roulent aussi.
Je suis plus réservé sur le chant. Pas d'un point de vue technique, mais on en reparle dans l'artistique.

Qu'en est-il de la qualité globale du son sur vos écoutes? Décelez-vous des problèmes d'enregistrement, de mixage ou de mastering?
Ça manque un peu d'air et de largeur. La voix est un peu éteinte aussi. Bon niveau pour une maquette, mais très loin d'un son album.

Quelles sont vos remarques du point de vue de l'écriture et de la structure?
Ça devrait pas être dans l'artistique, cette question ? Enfin, rien à redire. L'écriture est talentueuse. Quant à la structure, l'absence de refrain ne me pose aucun problème. De toutes façon, c'est surtout un texte, cette chanson.

▶ Artistique6

Le morceau vous semble-t-il original? Y décelez-vous certaines influences?
Original, je pense. En tous cas pour le texte. Pour la musique, c'est nettement plus commun. Mais bon, ça marche.
Je reconnaît en tous cas parfaitement la pâte Los Teignos.

Que vous évoque-t-il en terme d'émotions?
Beeaucoup de choses. Une belle peinture de l'époque rapportée à une question "ces gens auraient-ils fait la révolution s'il savaient que c'était pour en arriver là ?" Je pense que oui, quand même.

Que diriez-vous de la cohérence artistique de l'ensemble (production, arrangements, texte, etc.)?
Pour moi, ça roule.

Mais il y a la question de l'interprétation. Je me rappelle que lorsque tu avais testé un service de coaching par internet en leur envoyant une de tes chansons, le gars t'avais dit qu'il fallait que tu en mettes beaucoup plus dans ton interprétation, ce avec quoi tu étais d'accord.
Ben c'est exactement la remarque qui m'est venue à l'esprit à l'écoute de cette chanson.
On a l'impression que tu as fait un texte dont tu es légitimement content. Ensuite, tu lui mets une musique qui est ce qu'elle est, mais porte parfaitement le texte, ce qui reste essentiel en chanson. Tu enregistres tout ça, mais on a l'impression que là, tu penses avoir fait le gros du boulot.
Sauf qu'il manque le crépis sur le béton, le parquet sur la dalle, le placco devant la laine de verre, c'est à dire l'interprétation du chant. Mets-y tes tripes, nom de Marat ! Faut que ça crache, par Robespierre ! Danton n'aurait pas mobilisé les foules s'il avait lu ses discours d'un ton monocorde. Tu fais un beau texte ? Porte le vraiment.