Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
SPL Charisma 2
Photos
1/53

SPL Charisma 2

Compresseur de studio de la marque SPL .

8 avis

Annonces SPL Charisma 2

Me prévenir à chaque nouvelle annonce sur ce produit

Images

Avis

Note moyenne :
( 4.6/5 sur 8 avis )
5 avis
63 %
3 avis
38 %
Donner un avis

"CHARISMA 2 VS TWIN TUBES AES : LE CREATIF CONTRE LE STUDIEUX"

SPL Charisma 2Publié le 04/05/20 à 15:13


Ayant la chance de posséder les 2, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de faire un comparatif de ces deux produits assez similaires, mais qui au final ne sont pas destinés exactement à la même utilisation, du moins, c’est ce que j’en conclus.

Les deux sont des exciteurs d’harmoniques à lampes, jusque-là tout va bien, dont le but consiste principalement à apporter du contenu supplémentaire à un signal audio en lui faisant traverser ces dites lampes, et y ajouter ainsi des harmoniques supplémentaires et de la distorsion.

Les utilisations sont multiples, comme par exemple, ajouter de la chaleur et de la vie à des samples numériques, des sons de synthés électroniques, simuler......
Lire la suite


Ayant la chance de posséder les 2, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de faire un comparatif de ces deux produits assez similaires, mais qui au final ne sont pas destinés exactement à la même utilisation, du moins, c’est ce que j’en conclus.

Les deux sont des exciteurs d’harmoniques à lampes, jusque-là tout va bien, dont le but consiste principalement à apporter du contenu supplémentaire à un signal audio en lui faisant traverser ces dites lampes, et y ajouter ainsi des harmoniques supplémentaires et de la distorsion.

Les utilisations sont multiples, comme par exemple, ajouter de la chaleur et de la vie à des samples numériques, des sons de synthés électroniques, simuler la saturation des bandes des anciens magnetos avant l’ère du tout numérique, ajouter une distorsion toujours agréable à notre oreille, et j’en passe…..

A partir de là tout résultat est envisageable, qu’il s’agisse de saturer un son à des fins créatives ou permettre à un bus de mieux ressortir dans un mix final, etc etc…..

Le Charisma sur lequel tout a déjà été dit repose sur la philosophie SPL, à savoir un bouton unique qui « Je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien » alors que le Twin-tubes dispose de réglages plus « conventionnels » à commencer par la séparation du traitement de l’ajout d’harmoniques avec celui de l’ajout de distorsion.

Le Charisma dispose en entrée d’un bouton Drive qui va augmenter le volume du son envoyé à la lampe et par conséquent augmenter son taux de saturation. Volume qu’il convient immédiatement de réajuster au moyen du bouton Output pour travailler à volume constant et ne pas se laisser influencer. Ensuite, le bouton Charisma va permettre de gérer le taux de réinjection du signal traité par la lampe en ajoutant au signal original, et des harmoniques, et de la saturation.

Le Twin-tube pour sa part dispose de 2 modules de traitement qui peuvent fonctionner soit séparément soit ensemble.

Le premier sert à l’ajout d’harmoniques uniquement. Il est possible d’agir sur 4 bandes de fréquences prédéfinies réglables au moyen de boutons poussoirs, puis de gérer le taux d’ajout par la rotation d’un bouton Harmonics.

Le second module ne sert qu’à l’ajout de saturation au moyen d’un bouton rotatif également.

Par contre, le Twin-tubes n’a ni de gain d’entrée, ni de sortie, ce qui rend impossible en interne l’attaque « maitrisée » de la saturation de la lampe, ainsi que la compensation du volume, bien que la différence entre le volume d’entrée et de sortie soit très faible.

Passons à l’utilisation :

1) Simulation de l’effet bandes d’un enregistreur analogique.

Alors la le sujet est sensible et complexe. Tout d’abord il faut se remettre dans le contexte de l’époque.

Au début commencent les prises qui vont être enregistrées sur un magnéto à bandes. Puis ces prises vont être mixées. Mais comme le nombre de pistes est limité, et que la bande vaut très cher, elles vont être mixées par sous-groupes (bounces de batterie, guitares, bois, vents, etc…) qui à leur tour seront enregistrés sur un magnéto à bandes. Enfin, ces bounces seront sommés dans un mix final enregistré lui aussi sur un magnéto……… à bandes.

Donc, si vous m’avez vu venir avec mes sabots, vous aurez compris que pour être fidèle à l’esprit et faire le travail correctement, qu’il faut remettre de la saturation harmonique à chaque étape.

Et le problème arrive très vite. Trop de saturation nuit à la saturation, rend le mix brouillon et inaudible, et fatigue très vite nos chères oreilles.

Pour ma part, je m’arrange toujours pour que la saturation ne s’entende pas, mais qu’elle manque quand on la retire. C’est difficile à comprendre et à mettre en œuvre, il faut beaucoup, comme toujours, exercer ses oreilles.

Les 2 font très bien le taff, mais ma préférence va vers le Twin-tubes pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je peux sélectionner uniquement la saturation et ne pas avoir d’harmoniques supplémentaires. Et je n’ai pas non plus à gérer le gain d’entrée pour trouver la bonne saturation de la lampe contrairement au Charisma, ce qui peut être encore plus source de surdosage. La transparence du Twin-tubes est parfaite dans ce contexte et le gain de temps appréciable.

Pour finir sur ce sujet, je tiens à préciser que l’ajout de distorsion à toutes les étapes n’est absolument pas obligatoire. En effet, sur une source déjà saturée par des lampes, telles que enregistrement de guitare sur ampli à lampes ou voix ou instruments enregistrés sur preamplis à lampes, il est inutile à cette étape d’en remettre une couche, cela n’apportera rien de plus. Et c’est SPL qui le dit, alors……

2) Ajout de vie à des samples ou des synthés, effet créatif.

Alors là, tout est vraiment une question de gouts, de couleurs et de contexte.

Pour ma part, je dégaine systématiquement le Charisma, qui par ses possibilités de saturation (notamment grâce au bouton Drive), va permettre de traiter le son de manière plus créative, du plus subtil au plus crade. Et à ce niveau c’est ce que je recherche, il n’est pas question de transparence.

Attention toutefois. Traiter chaque piste individuellement peut vite amener au surdosage. Quel est l’intérêt d’avoir un super méga super hyper son de synthé qui décoiffe s’il ne peut pas s’incorporer dans le mix car il empiète sur tout le reste ? Il est donc préférable de traiter les pistes individuelles dans l’écoute du mix global, quitte finalement à se contenter seulement d’un super méga son qui peigne….

Sur une voix de chant soliste, je préfère un traitement plus conventionnel, à savoir un enregistrement au moyen d’une tranche de canal (préampli, dé-esseur, comp et équa..) du genre Frontliner (oui j’aime beaucoup SPL, vous avez du remarquer). Et si le besoin s’en fait ressentir, je sors plus volontiers le Twin-tubes pour l’ajout d’harmoniques et ainsi augmenter la présence de la voix dans le mix.

Pour des chœurs, ça va dépendre de leur présence. Pour un style à la Def Leppard, le charisma est parfait en mode créatif.

Pour les guitares et basses saturées ou pas, c’est non car vraiment je trouve que ça dénature des pistes déjà enregistrées « tout lampes ».

Pour les kicks, snare, hats et cymbales, ça dépend aussi vraiment de l’effet recherché. Distortion ou ajout d’harmoniques ? Dans le premier cas le Charisma est plus performant. Dans le second, je préfère traiter ça sur un bus Drums.

Pour les instruments à vent, les cuivres ou bois, je n’ai d’expérience que sur des samples. Mais cela sonne tellement bien sur du saxo, de l’harmonica ou du hautbois qu’il n’y pas de raison avec une bonne prise que ça ne le fasse pas.

Ce qui m’amène à parler du

3) Traitement bus et mixes.

Arrivé à ce niveau, je recherche la transparence. Si je ressens un manque, c’est que je suis passé à côté de quelque chose à l’étape précédente.

A l’exception du bus Drums peut-être, ou le passage dans le Charisma glue l’ensemble, et que pour obtenir le même résultat, le Twin-Tubes doit être poussé à plus de 70% avec un son de snare qui se dénature.

Pour les autres, l’ajout en priorité d’harmoniques seules à dose homéopathique ne peut être l’œuvre que du Twin-Tubes.

Sur des mixes complets, le Charisma m’a démontré ô combien ils étaient bien réalisés, bien équilibrés, et à quel point ils pouvaient se passer de lui pour ne pas devenir de la bouillie. Il n’est décidemment pas fait pour.

Dans le même temps, le Twin-tubes m’a démontré ô combien ils étaient ternes, manquaient d’air, et à quel point l’ajout d’harmoniques était indispensable.

Mais encore une fois, avec l’expérience et le besoin à l’instant T, la règle peut changer……..

Je crois n’avoir rien oublié en ce qui me concerne, même si j’ai du passer à côté de la moitié des choses tellement le sujet est vaste.

Un petit mot encore sur le Twin-Tubes. Pour le mastering SPL (encore eux) propose deux produits, le Tubes Vitalizer et le Vitalizer MkII T, le second étant le condensé du premier, et tous deux dotés des fameux réglages à la philosophie SPL.

Il me semble, et ça n’engage que moi, que le Twin-Tubes est une excellente alternative, voire même meilleure que ces deux produits pour une utilisation similaire. Tout d’abord parce-que le Tube Vitalizer creuse les médiums et à besoin d’un équalo au c... pour rattraper, et deuxio parce-que ses réglages sont plus conventionnels que le MkII-T (dans l’hypothèse ou l’on assimile le MkII-T à un Charisma dédié au mastering).

Enfin, je vous invite à me dire si j’ai dit des c….. plus grosses que moi, et me faire part également de vos retours d’expérience.

Pour finir, je répète ce qui a déjà été dit mille fois : Ces produits sont des tueries. Leur réglage est quasi millimétrique pour obtenir un résultat. Ils sont donc dangereux (pour vos mixes uniquement) s’ils ne sont pas utilisés avec prudence. LA DISTORTION NE DOIT PAS S’ENTENDRE MAIS DOIT MANQUER QUAND ON LA RETIRE.

Vous pouvez fermer vos petits yeux et dormir maintenant…….. :facepalm:
Lire moins
»

"Un seul effet... mais quel effet !"

SPL Charisma 2Publié le 07/11/16 à 20:37
Un seul effet, 2 canaux, mais quel effet !
Deux canaux pouvant être réglés indépendamment sur deux sources mono, ou à l'identique (ou pas d'ailleurs...) sur une source stéréo.
-
Utilisation on ne peut plus simple, le manuel (jamais lu) doit faire trois lignes...
-
Un seul effet donc, le fameux effet "charisma" qui magnifie le signal, la lampe un fois poussée fait saturer progressivement le signal.
Idéal sur percus, voix, synthés.
A bannir sur une source déjà saturée.
-
Rapport qualité prix OK mais reste cher en neuf.
D'occasion par contre, à ne pas rater !!
...
Lire la suite
Un seul effet, 2 canaux, mais quel effet !
Deux canaux pouvant être réglés indépendamment sur deux sources mono, ou à l'identique (ou pas d'ailleurs...) sur une source stéréo.
-
Utilisation on ne peut plus simple, le manuel (jamais lu) doit faire trois lignes...
-
Un seul effet donc, le fameux effet "charisma" qui magnifie le signal, la lampe un fois poussée fait saturer progressivement le signal.
Idéal sur percus, voix, synthés.
A bannir sur une source déjà saturée.
-
Rapport qualité prix OK mais reste cher en neuf.
D'occasion par contre, à ne pas rater !!
Lire moins
»

SPL Charisma 2Publié le 05/03/13 à 00:48
"preamp" stereo à lampes.
rackable

IN/OUT XLR ou Jack

basique

UTILISATION

Rien de plus simple .
3 boutons par canal, manuel absolument inutile ...
il faut trouver l equilibre, ou le son recherché en jouant sur le drive et le charisma ..et ajuster le niveau de sortie .

les 2 canaux sont completment independants et peuvent etre utilisés comme 2 canaux mono...


QUALITÉ SONORE

Alors là !
super efficace !!!
ça apporte de la précision à la piste traitée . du "contour" je dirais...
Après pas mal d années de pratique, je l utilise régulièrement sur les synthés et la basse ...
Sur les synths, ça les "précise"...clarement...plus chauds, plus presents, moins "flous" dans le bas...
sur......
Lire la suite
"preamp" stereo à lampes.
rackable

IN/OUT XLR ou Jack

basique

UTILISATION

Rien de plus simple .
3 boutons par canal, manuel absolument inutile ...
il faut trouver l equilibre, ou le son recherché en jouant sur le drive et le charisma ..et ajuster le niveau de sortie .

les 2 canaux sont completment independants et peuvent etre utilisés comme 2 canaux mono...


QUALITÉ SONORE

Alors là !
super efficace !!!
ça apporte de la précision à la piste traitée . du "contour" je dirais...
Après pas mal d années de pratique, je l utilise régulièrement sur les synthés et la basse ...
Sur les synths, ça les "précise"...clarement...plus chauds, plus presents, moins "flous" dans le bas...
sur la basse, plusieurs réglages sont possibles, du "juste ce qu il faut" au carrément crade ...Mais propre....j adore.
Le bybass est nikel, il n altère pas le son .

Il peut très bien fonctionner sur certains types de guitares, surtout les claires...mais bon ....question de gout .

Pour les voix c'est pareil ...il y a du materiel bien meilleur ...mais il faut rajouter un 0 ...



AVIS GLOBAL

je l'ai depuis plus de 10 ans, et je ne le vendrai JAMAIS !
Rien que pour les synths et basses !!!

je travaille souvent en studio, et pour les guitares , un tubetech est bien meilleur ..
pour les vois, pareil, ça ne vaut pas un voicebox.....enfin tout ce qu'on sait déjà ...

Couplé à un bon EQ, il peut être un super outil .

Il n y a rien que je n aime pas, et vu le prix et l'utilisation, je lui mets un 10 !! sans problème.

Je referais ce choix sans me poser de question, j ai même été tenté par le Charisma 8 ...mais 8 canaux de ce type, c'est quand même un peu too much pour mon utilisation ...à la limite, pourquoi pas rajouter un Charisma 2 à ma chaine un jour ..
Lire moins
»

"L'allié à lampes du numérique"

SPL Charisma 2Publié le 01/03/12 à 17:38
Il s'agit d'un processeur dynamique deux canaux, technologie analogique à lampes.
Niveau connectique, chaque voie comprend une entrée et sortie (XLR ou 1/4"). Alimentation "universelle", pratique!
C'est un rack 19"/1U. L'interrupteur d'allumage est situé en façade.
J'ai noté 9/10 car bien que le prix soit élevé en regard de la polyvalence, il remplit tout de même son unique fonction à merveille. Et puis ceux qui s'intéressent à cet appareil ont sans doute déjà une idée quant à son utilisation.

UTILISATION

La configuration est simple, détaillée par un manuel (anglais et allemand) très clair et illustré par des exemples.
Il y a trois potentiomètres, deux diodes et un bouton poussoir par......
Lire la suite
Il s'agit d'un processeur dynamique deux canaux, technologie analogique à lampes.
Niveau connectique, chaque voie comprend une entrée et sortie (XLR ou 1/4"). Alimentation "universelle", pratique!
C'est un rack 19"/1U. L'interrupteur d'allumage est situé en façade.
J'ai noté 9/10 car bien que le prix soit élevé en regard de la polyvalence, il remplit tout de même son unique fonction à merveille. Et puis ceux qui s'intéressent à cet appareil ont sans doute déjà une idée quant à son utilisation.

UTILISATION

La configuration est simple, détaillée par un manuel (anglais et allemand) très clair et illustré par des exemples.
Il y a trois potentiomètres, deux diodes et un bouton poussoir par voie:
- Le bouton poussoir sert à activer/bypasser la voie. (A noter que même si le Charisma est éteint, une voie bypassée laisse passer le signal)
- Le potentiomètre DRIVE règle le niveau d'entrée du son qui attaque les lampes, c'est principalement lui qui dose la quantité d'effet, le seuil du limiteur étant fixe.
- Le potentiomètre CHARISMA est bien entendu l'originalité de l'appareil. Je dirais que c'est analogue au Knee sur un compresseur : en position hard (butée droite), le son est non altéré tant qu'il n'a pas atteint le seuil. En position soft (à gauche), la saturation se fait entendre progressivement alors que le niveau d'entrée se rapproche du seuil.
- La diode PROCESS indique que le Charisma agit sur le signal d'entrée. Elle brille plus ou moins en fonction de la quantité de saturation apportée par les lampes.
- La diode MAX complète la diode PROCESS, elle s'allume lorsque la quantité maximale d'effet est atteinte.
- Le potentiomètre OUTPUT règle le niveau de sortie.
Dans l'ensemble c'est très intuitif et on va à l'essentiel. Un petit détail ennuyeux est cependant l'absence de link : on est obligé de recopier le même réglage sur les deux voies pour l'utiliser en stéréo; quand on a une idée précise en tête ça peut gêner car il est par exemple impossible de jouer du clavier et régler l'appareil en même temps.



QUALITÉ SONORE

L'unique effet du Charisma est de grande qualité, il ajoute un genre de grain au son, qu'on peut doser du plus subtil au plus violent.
Je l'ai utilisé sur pas mal de sources. Ce qu'on remarque immédiatement, c'est sa distorsion bien "définie", pas trop crissante. Selon moi c'est le genre d'effet qui, bien dosé, ne rend pas vulgaire un son mais au contraire lui ajoute de la tenue et de la présence.
La plage d'uilisation est variable et sujette à expérimentations. Personnellement je trouve que ça ne s'insère pas sur n'importe quoi. Pour ce que j'ai pu en tester:
- Je l'utilise tout le temps sur le Virus TI. Quel trip d'entendre une hypersaw énormifiée par le Charisma. Sur les sub-basses type square je le trouve également redoutable pour rajouter des harmoniques après filtrage. Petite anecdote, récemment sur un morceau électro je le croyais bypassé et j'ai enregistré une sorte de pad "sine" aigü, alors que mon jeu s'intensifiait le son se mettait presque à pleurer, expérience ô combien planante.
Cela me permet de rebondir sur le fait que le synthé me paraît vraiment être son domaine d'excellence (y compris les FX). Par contre il ne définit pas à lui seul l'identité du son. Pour ceux qui se demandent s'il peut "réchauffer" des VSTi, je dirais qu'un mauvais son ne sonnera pas meilleur dans le Charisma. Après tout dépend du VSTi, sur le N.I Massive ou l'Arturia Prophet/MiniMoog je peux déjà l'imaginer faire des ravages. Je ne l'ai pas testé sur des synthés analogiques, mais ce devrait être chose faite très prochainement (rendez-vous aux petites annonces). [edit : et voilà c'est chose faite, je possède maintenant le waldorf pulse, je n'ai presque pas utilisé le pulse sans le charisma tant ce couple est une évidence, quelle efficacité sur la basse!]
- La percu : j'adore le rendu sur les kicks de hip-hop et de rock, là on peut y mettre le potard Charisma à fond. Ça leur fait gagner de la patate, et en poussant la saturation on peut leur donner un côté presque dangereux. Parfois je m'en sers à petite dose sur les overheads, pour augmenter l'aspect "défouloir" du morceau. Idem pour les claps ou hi-hats, ça les fait craquer légèrement, si on aime cette sensation que le morceau "frotte", qu'il essaye à tout prix de se glisser entre des murs trop étroits en parpaing, on peut en mettre un peu partout sur les drums. Et bien sûr, sur un kick type TR-909, on obtient ce son absolument typique de la techno des années 90 (exemple parmi tant d'autres: Scooter - Back In Time)
- La voix : il m'a déjà été utile de repasser la voix lead dans le Charisma au cours du mix, sur des refrains notamment. J'ai pu tester sur du metal et le résultat est radical, la voix transperce littéralement le mix pour venir vous hurler en face. On peut aussi donner un aspect craquant, légèrement brisé, sur une voix plus douce, ou encore donner du brillant et de la définition à une voix rap.
- La guitare : vraiment là je n'ai pas accroché, déjà à la base ce n'est pas utile sur une guitare disto, mais même sur du son clair ça cafouille, c'est moins agréable à écouter.
C'est d'ailleurs la limite de l'appareil selon moi : les instruments qui sonnent "naturel", du genre les instruments à vent, à cordes, et typiquement le piano, ont un rendu que je trouve assez désagréable - sale, mais pas sale comme il faudrait.
En fait, sans vouloir établir de règle générale, j'ai l'impression que les instruments qui prennent beaucoup de place, avec beaucoup d'harmoniques, sont ceux qui n'ont pas besoin du Charisma (sous peine de ressembler à des sons ayant dépassé le 0dB). Malgré tout, je dirai qu'on peut quand même équilibrer ce genre de sons en les filtrant un maximum avant le processing.
- Pour finir : le mix. Je suis d'accord avec les avis précédents : passer la piste master dans le Charisma peut vraiment donner un bon effet, appuyer l'ambiance du morceau si celui-ci s'y prête. Poussé à l'extrème ça pourrait ressembler au genre d'effet qu'on entend par exemple chez Kalkbrenner (je pense à Sky&Sand ou Queer Fellow), mais lui a peut-être utilisé un Culture Vulture, tant qu'à faire!

Extraits audio sur synthés ici :
https://fr.audiofanzine.com/processeur-dynamique/spl/Charisma-2/medias/audio/a.play,m.469341.html


AVIS GLOBAL

Je l'utilise intensivement depuis trois ans, sur presque tout ce qui sort du Virus (EDIT : et du Waldorf Pulse!); également parfois sur les masters en parallèle pour ajouter cohésion et punch à l'ensemble (car ça reste un limiteur avant tout). Il m'arrive spécifiquement, en fonction des besoins du morceau, d'en placer sur des drums (surtout kicks) et sur des voix (refrains).
En terme de style musical je m'en sers énormément en électro, souvent en hip-hop, et occasionnellement sur du rock. Je ne verrais pas cette machine sur du classique, de la folk, bref sur les musiques plus "acoustiques" en général.

Avantages :
+ Le complément énorme qu'il apporte aux bons sons électroniques (synthé comme percus), maintenant je crée mes sons avec le Charisma allumé
+ Le côté direct de la machine: trois potards.
+ Le paramètre charisma: malgré son air discret c'est presque sur lui seul que repose la cohérence du son entre l'entrée et la sortie (bien plus que le knee d'un compresseur pour le coup), il décide si seules les crêtes explosent ou si l'ensemble du son baigne dans un tapis de saturation
+ Interrupteur ON/OFF en façade

Inconvénients :
- Pas de link stéréo entre les voies, dommage lorsque l'on règle le Charisma tout en pianotant
- Il faut déjà avoir créé un son sublime pour qu'il soit sublimé par le Charisma, dans ce sens on finit par voir l'appareil comme un module du synthé, au même titre qu'un filtre ou un LFO. Et ça fait cher le module.

Je terminerai en disant que tout de même je m'en sers tout le temps, et ce dès la création du son (synthé ou drums), les formes d'onde "basiques" étant très flattées par le Charisma, il me donne directement assez de confiance dans une ébauche de son pour la continuer jusqu'au bout, je ne sais pas si cette phrase est claire. Disons que le Charisma est devenu une composante essentielle de ma musique au même titre que le filtre d'un synthé ou qu'une réverb pourrait l'être.
Si je devais refaire le choix, je le rachèterais d'occasion. Neuf en tout cas je ne prendrais pas le Charisma 2: j'attendrais pour acheter le Charisma 8, bien plus avantageux niveau prix (8 voies pour 1700€), et du coup beaucoup plus flexible.
Lire moins
»

Extraits audio

Fiche technique

  • Fabricant : SPL
  • Modèle : Charisma 2
  • Catégorie : Compresseurs de studio
  • Fiche créée le : 12/01/2004

Le Charisma est assurèment un processeur de dynamique stéréo hors du commun. D'une manipulation déconcertante, il vous permet d'apporter du "Punch" à vos mixes quelque soit la musique que vous créez. Son secret ? Un circuit sophistiqué à Lampe avec un control du grain en temps réel. Le fameux Charisma! Il est équipé de 2 entrées/sorties symétriques en jack ou XLR. Sur la face avant on trouve par canal, 3 potentiomètres rotatifs (Drive/Charisma/Output) + un switch On/Off validant l'effet.

Caractéristiques :
  • Processeur de dynamique analogique, à lampes.
Autres Caractéristiques :
  • Entrées/Sorties::
  • - Niveau nominal d'entrée ; +6 dB
  • - Impédance d'entrée : 22 kohms
  • - Impédance de Sortie : < 600 Ohms
  • - Niveau maximal d'entrée : +24 dBu
  • - Niveau de référence : Variable (Drive)
  • - Impédance minimale de charge : 600 Ohms
  • Mesures::
  • - Bande passante : 30 Hz - 40 kHz (-3 dB à 40 kHz)
  • - Taux de réjection de mode commun : 80 dB @ 1 kHz
  • - Taux de distorsion harmonique : 0,41 % @ 1 kHz (K2 max.35%)
  • - Rapport S/B (selon CCIR 468-2) : 89 dB
  • Alimentation::
  • - Transformateur torique : 30 VA
  • - Fusible : 315 mA
  • Dimensions::
  • - Rack standard EIA 19"/1 U : 482 x 44 x 237 mm
  • - Poids : 3,5 kg

Source : SPL

»

Autres catégories dans Processeurs de dynamique

Autres dénominations : charisma 2, charisma2, charisma 9733

cookies

Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives. Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus). Pour personnaliser vos cookies, merci de cliquer ici.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies

Cookies non soumis à consentement

Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine et permettent son optimisation. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.

Préférences du site

Nous retenons vos préférences afin que vous n’ayez pas à effectuer les mêmes actions chaque fois que vous revenez (options forums, mode sombre ou clair, filtres petites annonces, choix onglets news ou buzz, popups newsletters...).

Connexion

C'est grâce à cela que vous n’avez pas à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur Audiofanzine.

Analytics

Ces données nous permettent de comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :)


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.