Behringer Xenyx 1002B
+
Behringer Xenyx 1002B

Xenyx 1002B, Console analogique de la marque Behringer appartenant à la série Xenyx.

quatre-quartes 04/01/2021

Behringer Xenyx 1002B : l'avis de quatre-quartes

« Une très bonne surprise en utilisation nomade »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Acheter une mixette Berhinger avec des préamplis bas de gamme était bien la dernière chose qui puisse me tenter. Sauf que cet été, Covid oblige, j'ai été convié à faire des spectacles en pleine nature et sans électricité, et cet appareil est l'un des rares qui puissent fonctionner sur piles (3X 9volt). Je l'ai donc acquis en espérant que ça me dépannerait, et ça a été le cas au delà de mes espérances.

Coté ergonomie, on dispose de :
-2 tranches mono (mic en XLR ou line en jack) avec un insert.
-3 tranches mono mic (XLR) et/ou stéréo line (jack) avec des gains séparés qui peuvent fonctionner simultanément pour Mic et Line (ce qui permet de cumuler des entrées avec EQ et départs communs).
-1 tranche stéréo line (jack ou rca) que j'utilisais comme retour d'effet externe.
-Et Pour toutes les tranches : 1 fader linéaire (et pas un bouton rotatif), 1 panoramique, 1 EQ 3 bandes, 1 départ Monitor en Pré Fader, 1 départ d'effet en Post Fader.

Ergonomie très basique donc, mais très efficace et qui offre déjà de nombreuses possibilités pour un petit set. En jonglant avec le cumul des tranches à double entrées, je suis parvenu à brancher et faire jouer simultanément 2 instruments acoustiques dont 1 repris par un micro de contact nécessitant une alimentation phantom, 3 synthés, 2 samplers, 1 autre micro et un effet externe stéréo (reverb).

A noter que l'alim phantom ne délivre que du 18v (et non 48v) : ça change le courbe de réponse des micros, mais ça marche, et ça permet donc d'utiliser des micros alimentés. J'ai eu du buzz en répétition en étant branché sur secteur (en alimentant un AKG C411pp), mais fort heureusement ce problème a disparu en utilisant la console sur piles.

J'avais mis une DI stéréo passive sur la sortie (une Palmer Pan 4) pour symétriser le signal sortant et l'acheminer en XLR jusqu'à deux enceintes amplifiées Mipro (qui marchent sur batterie mais ne délivrent pas d'alim phantom). Par ailleurs j'utilisais la sortie en post pour dupliquer la façade sur un retour portatif (Bose S1 Pro) parce que je préférais envoyer mes effets en pré pour avoir la possibilité de ne diffuser que l'effet sans le signal d'origine.

Alors oui, c'est du Berhinger pas cher, donc clairement ça n'a pas la transparence et la clarté d'une vraie console qui fait 20 à 50 fois le prix de celle-ci. Certes, il ne me viendrait pas à l'idée de réaliser un enregistrement avec. Mais ça marche, et dans la catégorie de ce que ça peut faire, ça marche même plutôt bien ! Si les préamplis soufflent quand on les pousse, c'est dans une mesure qui m'a paru très tolérable pour de la petite sonorisation en live. Les EQ font leur job, les potards fonctionnent, la course des faders est suffisante pour travailler avec une relative finesse. Et tout ça pour une machine à moins de 90€, dont le son n'est vraiment pas si mal : ce genre de produit d'entrée de gamme reste sûrement fragile et facilement défectueux, mais c'est plus qu'honnête en termes de rendu.

Tout ceci avait déjà été pointé plus bas dans un avis de 2010, et tout ceci reste valide en 2021, tout particulièrement la rareté de cette ergonomie pour un appareil qui fonctionne sur piles (attention à ne pas perdre la petite vis qui maintient le cache de celle-ci).

Je ne sais pas encore si ou quand je m'en resservirai, mais je la garde sous le coude comme mixette de dépannage en situation nomade. Et à ce prix, je ne regrette pas du tout d'avoir ça sous la main dans ma trousse à tout faire.