LiveAujourd'hui à 12h30, on teste les nouveaux instruments de la Komplete 14 !
Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
< Tous les avis SSL SiX
Skengha Skengha

« Une console sans equivalent sur le marché (pour le moment !) »

Publié le 20/07/21 à 12:51
Rapport qualité/prix : Correct
Cible : Les utilisateurs avertis
J’étais complètement passé à coté de cette console à sa sortie. Je suis retombé dessus en voulant remplacer ma vielle console analo in line. Je pensais que mon cahier des charges en terme d’entrées et sorties allait immédiatement exclure la Six. À la lecture de la notice j’ai décidé de lui laisser une chance et de réfléchir à un patch qui correspond à mes besoins. À ma grande surprise, tout mon matos à trouvé place dans ce patch.

J’utilise la SIX dans deux config :
1 - Somation de mes bus dans mes sessions de mix
2 - Centre névralgique de mon système modulaire & hardware pour la compo

À cela s’ajoute occasionnellement une troisième config bien dans l’air du temps : streaming / réunion Zoom

La Six s’en sort redoutablement bien dans tous les cas. Le passage d’une config à une autre se fait via une patchbay (patch normalisé = compo) ainsi que des snapshot dans le logiciel de monitoring Total mix de ma carte son (RME).

Les premières heures m’ont valus quelques prises de tête. J’avais pourtant bien lu la notice avant l’achat. Je ne suis pourtant un débutant en audio. Les possibilité de rooting sont tellement complètes qu’on s’y perd un peu au début. J’ai plus l’habitude des grosses consoles avec beaucoup de tranches et beaucoup d’aux. Ici le chemin du signal est parfois un peu plus alambiqué mais au final ça donne un excellente flexibilité à la SiX sur le plan du rooting. Une fois la phase de découverte passé, son patch bien en tête, on navigue facilement.

En guise d’exemple : le bouton mute d’une tranche ne se contente pas de couper le signal du bus master mais va l’envoyer dans un bus secondaire nommé BUS B. On peut monitorer ou pas ce bus. En étant malin on peut imaginer beaucoup d’utilité à cette fonctionnalité : envoyer le son vers 4 entrées mono de sa carte son à la prise grâce au PAN par exemple.

J’apprécie particulièrement le contrôle du monitoring. On peut aisément y mettre deux systèmes d’écoute sur les sortie main et Alt. J’ai rajouté un Mix cube via un Palmer Monicon grâce au split supplémentaire de la sortie monitor présent sur le D-SUB. Là encore en étant malin, et avec l’aide de Total mix et des template de mix ou de master bien pensé, je me retrouve avec tous mes systèmes d’écoutes calibré aux bon niveaux suivant les besoins. J’aurai aimé avoir une option pour monitorer les sides. Je suis pour cela obligé de faire appel à TotalMix (Mono sur la Six et inversion de phase d’un coté sur TotalMix). Peut-être que le potentiomètre de monitoring aurai aussi pu être cranté pour plus de précision.

Je passe sur la qualité audio générale, c’est juste parfait pour mon usage. Pas grand-chose de plus à en dire.
J’apprécie particulièrement le G-bus comp. Je mixe dedans désormais. Évidement c’est moins flexible qu’un module à part, mais pour un compresseur 2 boutons sincèrement c’est très bien.
J’utilise moins souvent les compresseurs des tranche 1 et 2. L’auto-make up n’est pas parfait et c’est au final pas évident de comparer le résultat en bypassant. À la sommation, pas question de les utiliser, en config compo pour un synthé pourquoi pas occasionnellement même si la le manque de contrôle est paradoxalement plus handicapant que sur le mixbus je trouve.

La construction paraît dans l’ensemble solide, j’émets une petite réserve sur les plus petits switch qui paraissent un peu plus fragile que le reste sans faire complètement cheap non plus.
Les vu-mêtre de pistes et de la monitor section sont excellents : réactif et précis. Le fait de les avoirs sous les yeux en permanence au mix est un vrai plus pour le contrôle. En revanche ceux des compresseurs manquent de résolution à mon avis. 3 et 5 led c'est trop peu.

Les préamp font bien le boulot, je drive un SM7B (qui est un micro vraiment gourmand en gain) pour mes session de stream, avec une voix parlé et non chanté donc. Le gain arrive en bout de course tout de même mais le préamp ne souffle pas. Une fois passé sur l’entrée talkback, on apprécie le LMC.

Ça donne presque envie de faire des sessions d’enregistrement juste avec cette console. Avec un artiste intéressé par la démarche, il y a sûrement moyen de travailler efficacement même si on perd en flexibilité par rapport à du multitrack basique avec une interface audio avec de multiples entrées.

Il est à noter que la présence des insert ma donné envie de continuer à m’équiper pour traiter mon mixbus et mes bus. Il y donc de belles possibilité d’évolutions si c’est pour un début de config hardware.

La SiX a totalement trouvé sa place dans mon studio et elle n’est pas prêt de le quitter. Elle ma permit d’approfondir et préciser mon workflow, que ce soit pour la compo, mes mix et mes master.
Il faudra néanmoins se creuser la tête pour trouver le bon patch et optimiser ses templates dans son DAW afin d’en tirer le meilleur. Si vous souhaitez juste avoir quelques entrées ligne fixes, d’autres consoles feront ça aussi bien pour moins cher c’est certain.
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.