Yamaha 01V96i
+
Yamaha 01V96i

01V96i, Console numérique de la marque Yamaha appartenant à la série 01V.

riles 24/11/2014

Yamaha 01V96i : l'avis de riles

« Une bonne boîte à outils »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
En résumé, c'est une 01V96-VCM avec en plus 16 e/s en ASIO ou Core-Audio sur USB.

32 voies d'entrées mono complètes sur deux couches de faders.
4 voies d'entrées stéréo simplifiées sur deux couches de potards.
8 bus de groupe + 8 bus auxiliaires + 1 main mix stéréo. Pas de Matrix.
4 processeurs d'effets type SPX2000 librement affectables.
EQ 4 bandes paramétriques + compresseur + délai + insert + gate sur chaque voie d'entrée.
EQ 4 bandes paramétriques + compresseur + délai + insert sur chaque voie de sortie.

12 entrées micro/ligne sur XLR et Jack TRS + insert analogique librement affectables
4 entrées ligne sur Jack TRS librement affectables
2 sorties ligne sur XLR pour le main mix
4 sorties ligne librement affectables sur jack TRS
2 sorties Control Room sur jack TRS + sortie casque
2 e/s ligne sur RCA pour enregistreur et playback
1 e/s SPDIF coax (2 canaux)
1 e/s ADAT optique (8 canaux)
1 port USB avec 8 e/s MIDI et 16 e/s ASIO ou Core Audio (je crois) :
1 slot d'extension YGDAI permettant d'ajouter encore 16 e/s au format qu'on veut.
1 e/s Word Clock sur BNC
trio MIDI habituel : IN/OUT/THRU

Rackable.
Mémoires de scène. Les gains/PAD ne sont pas mémorisés.
Mémoires de patch.
Copier-coller d'une voie à une autre, dans la même mémoire de scène ou dans plusieurs autres.
Sauvergarde et rappel de tous les réglages + pilotage en direct via PC/Mac avec Studio Manager.
Automation externe via MIDI.

Très polyvalente :
Table de mixage traditionnelle,
Carte son,
Carte MIDI,
Surface de contrôle MIDI librement configurable ou dédiée aux DAW les plus répandues (Protools et Cubase notamment).



UTILISATION

Que de menus ! Ceci dit, l'écran, petit et en noir et blanc, est bien organisé. En haut, on a des infos générales (canal sélectionné, mémoire de scène, statuts divers...), au milieu l'affichage principal avec tous les paramètres accessibles via les touches de navigation et la molette, et en bas, une série d'onglets indiquant clairement où on se trouve. Les touches d'accès direct aux onglets (juste sous l'écran) et les User Defined Keys facilitent bien la navigation. L'ergonomie est très proche d'une DM1000.
L'accès aux départs auxiliaires se fait d'un seul appui sur des touches dédiées, ce qui permet d'être très réactif en live. Bémol : quand on a les Aux sur les faders, l'écran affiche forcément le menu correspondant. Dès qu'on affiche un autre écran (EQ, processeur d'effet...), les faders reprennent leur fonction habituelle.
L'accès à l'EQ est simple : on sélectionne la voie, on sélectionne la bande d'EQ, puis on tourne les trois potards (Q, F, Gain).
L'accès au panoramique est similaire.
Pour les autres réglages, il faut passer par les menus, les touches de navigation et la molette. Ça ne permet pas une réactivité exemplaire, mais c'est déjà mieux que sur une LS9.




SONORITÉS

Le son est correct mais sans plus. Si vous cherchez de la très haute fidélité ou un caractère affirmé, allez voir ailleurs.
En terme de sonorité la M7CL semble au dessus et les vieilles 01V, 02R et 03D en dessous.


AVIS GLOBAL

J'utilise fréquemment ou ai utilisé bon nombre de consoles numériques de chez Yamaha (Promix01, 02R, 03D, 01V, DM1000, DM2000, 01V96, LS9, M7CL), seules les très grosses PM1D et PM5D sont à peine passées sous mes doigts. Je n'apprécie pas tellement ces consoles : chez Yamaha c'est fromage OU dessert... Hormis le très haut de gamme, il y a toujours des fonctionnalités qui manquent, et les modèles les plus chers ne sont pas les mieux servis. Je pense que Yamaha paye son passif de pionnier dans la console de mixage pour le live et a du mal à sortir de ses conceptions archaïques.

La M7CL à un bel écran couleur (vaguement tactile, il faut se couper les ongles, gommer ses cals, ne pas appuyer trop fort, ni pas assez), mais pas de délai sur les voies d'entrée (indispensables pour remettre en phase les micros d'une batterie).
La LS9 a aussi un écran couleur, mais pas tactile du tout. L'ergonomie est pire que sur une M7CL, mais pire aussi que sur une 01V96 ou une DM1000, elle est du niveau des vieilles 01V, mais en couleur. En somme, le temps de naviguer jusqu'au feedback du délai, la chanson est déjà finie. Pas de reggae avec une LS9.
La DM2000 est un paquebot, mais il n'y a que deux potards par bande d'EQ : il faut appuyer sur l'un d'eux pour passer du Q à la fréquence et vice-versa. C'est la merde.
Celles qui me semblent utilisables, ce sont les 01V96 et les DM1000. (Je ne cite pas la 02R96 que je n'ai jamais utilisée). A partir de là on peut discuter de la sonorité.
Les nouvelles séries CL et QL semblent éviter les pièges sur-cités et quelques autres, mais je reste prudent...

Ça fait déjà quelques années que tous les fabricants de consoles se sont mis au numérique. Malheureusement, je suis victime du rouleau compresseur Yamaha qui a écrasé le marché de la console en France, si bien que je n'ai pas encore eu vraiment l'occasion d'utiliser tous les modèles, mis à part la Sy48 d'Innovason (facile à utiliser quand on est accueilli et super son) une petite Presonus (que je déconseille), une Soundcraft avec patch déporté.

Pour revenir à la 01V96i :
J'aime sa compacité, ses fonctionnalités complètes, le driver ASIO intégré. Je m'accommode se sa sonorité quelconque.
Je l'utilise beaucoup en régie de théâtre : elle sert simultanément de carte son, de contrôleur MIDI, et de processeur de diffusion. Chaque spectacle est sauvegardé dans Studio Manager. Je n'ai pas vu plus pratique pour du théâtre.
En concert, l'ergonomie et la qualité sonore ne sont pas idéales, mais sa compacité, ses fonctionnalités et son tarif la rendent néanmoins bien utile lorsque les moyens sont limités.
En studio, je l'utilise comme surface de contrôle pour Protools (elle gère aussi d'autres DAW), comme carte son (je me sers en priorité des e/s numériques avec convertisseurs et préamplis externes) et comme mixeur d'écoute sans latence. Pareillement, Studio Manager me permet de sauvegarder la config de chaque session.