• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Klemt Echolette E51

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.0(4/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Montaigne17/04/2012

L'avis de Montaigne"Retour dans les Sixties"

Klemt Echolette E51
Chambre d'Echos analogique à bande magnétique, en coffret bois recouvert de Tolex, non rackable. Commercialisée fin années 1960, début années 1970.

Connectique
2 entrées jack en façade (guitares) avec contrôle de volume et de tonalité
1 entrée jack en façade (clavier/micro) avec contrôle de volume
2 Sorties (arrière) Din 5 broches et jack (ce dernier souvent absent étant soit une évolution tardive, soit un complément ajouté après achat).
1 sortie (arrière) Din 3 broches pour pédale de contrôle (non incluse)

Système d’écho :
Bande magnétique (boucle de 51 cm)
Six têtes magnétiques : 3 têtes d’enregistrement, 2 têtes de lecture, 1 tête d’effacement
Deux vitesses de bande,
Contrôles du niveau, de la durée et de la tonalité de réverbération,

Electronique
Affichage : Œil magique *
Tubes : 4 ECC83, 1 ECC82, 1 EM84
Redresseur : 1 B 300 C 70
Diodes : 1 108 SFD
2 unités BA 170
Fusible : 0,3 A pour 220 V, 0,615 pour 110 V
Lampes : 1 E10, TV, 0,3 A
Tension de fonctionnement: 110V, 130V, 150V, 220V, 240V, 250V AC 50 - 60 Hz
Consommation: 45 VA

Divers
Dimensions: 430 X 245 X 150 mm
Poids: 9 kg


UTILISATION

Utilisation relativement simple en apparence, mais chaque graduation en plus ou en moins modifie assez notablement les résultats.
Le manuel disponible est en allemand ou anglais, et propose quelques configurations-type pour obtenir une réverb, ou un type d'échos.
Mais le mieux est de tester les diférents potentiomètres et touches pour trouver ce qui convient. On notera que le réglage de durée du délai permet en position Pull de doubler les répétitions, ce qui permet un lissage de l'écho intéressant.
S'agissant d'analogique, pas ici question d'édition ou de mise en mémoire...
Je pense qu'il faut travailler autout de deux ou trois grandes familles d'échos, et noter précisément tous les réglages correspondants, pour ne pas perdre à chaque fois du temps à les retrouver.

QUALITÉ SONORE

J'utilise cette chambre d'échos avec mes guitares électriques (Stratocaster principalement).
Selon les réglages, on obtient le meilleur ou le pire, selon ses goûts.
Pour des échos raisonnables types années 60, il faut savoir doser...
Chacune des 3 têtes d'enregistrement joue son rôle, et le résultat d'un bon réglage est gratifiant.
On obtient alors un enrichissement du son très qualitatif, qui peut se rapprocher des échos Shadowsiens avec les fameux "rebonds".
Pour des effets extravagants, on peut pousser...
On arrive aussi à saturer facilement si on le désire. Dans chacune des deux entrées guitare, le début de saturation visible à travers l'Oeil Magique se situe vers 4 sur 10.

AVIS GLOBAL

Cet avis résulte d'une acquisition récente mais à travers quelques séances prolongées.
Il tient compte de l'ancienneté de cet appareil, et de son état actuel (très satisfaisant).
Je connaissais ce type de matériel depuis longtemps, pour en avoir utilisé en 1963-1964.
Pour ces appareils relativement rares et nécessitant une certaine attention (changement de bande régulier, nettoyage et démagnétisation des têtes...), il vaut mieux rechercher les modèles en bon état fonctionnel (et esthétique pourquoi pas) car les réparations ne sont pas toujours aisées.
On peut noter toutefois l'existence de stock de certaines pièces de remplacements neuves (généralement le gallet-presseur) et un spécialiste de réparations très pointu en Allemagne.

Pour d'autre usages, les effets numériques sont moins fragiles, mais manquent souvent de ce son chaleureux procuré par ce genre de matériel vintage.
Je compte m'en servir modérément et à la maison uniquement.
Edit du 18/05/2012 : j'ai fait faire sur-mesure une housse de protection (la poussière est l'ennemi de ce genre de machine). J'en parle sur le forum dédié Echolette E51.