Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
< Tous les avis Rowen AM1C
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Rowen AM1C
Photos
1/3
Rowen AM1C
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
Gabiche Gabiche

« "La vérité, toute la vérité et rien que la vérité" »

Publié le 11/10/20 à 19:26
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Tout public
Toutes les personnes qui ont eu ou ont écouté des PSI Audio le savent: ces enceintes sont des microscopes de l'audio. Tout est là, rien ne bave. Mais pourquoi je parle de PSI Audio alors que cette enceinte est de marque Rowen ?
Tout simplement car ce modèle est de fabrication Relec SA, c’est-à-dire dans les mêmes bureaux que PSI. En effet Rowen a sous-traité la fabrication de pas mal de leurs produits chez eux.

Si on analyse bien cette Rowen AM1C, on se rend compte qu'elle ressemble beaucoup beaucoup à un modèle similaire: la PSI Audio A14.
Quelques différences cependant: la Rowen descend un octave plus bas (45 vs 56hz), la finition extérieure est légèrement différente (gris vs bordeau, event en bas vs en façade…), et la PSI a une garantie de linéarité que la Rowen n'a pas. C'est à peu près tout, sinon ce sont des frères jumeaux, à commencer par l'amplification et la qualité du son. (suite à une écoute de la gamme PSI directement dans leur usine)

Je vais tenter de vous décrire la musique que produit cette enceinte de façon honnête sans tomber dans l'idiophilie: ici pas de comparaison de câbles foireuses, ma source technique étant majoritairement Audiosciencereview et Audiofanzine.
Ma source musicale étant Spotify, actuellement avec une carte son RME Babyface, prochainement avec un lecteur réseau Audiophonics Evo-Sabre DAC. La Babyface doit au moins avoir un SINAD de 100db et le Evo-Sabre de 110db. Écoutant de la musique en 16bits, inutile de dire que c'est amplement suffisant.

Pour faire simple et sans tomber dans l'excès, si je devais faire un bref résumé en deux mots: LA CLAQUE !!!!! Mais pas n'importe quelle claque, c'est celle en 4K THX Dolby Athmos, aie aie aie ça picote.
J'ai voulu les mettre en comparaison directe dans mon salon avec les Rowen T4 et des Equator D5.
Première réaction à froid: "MAZETTE ! Ce son provient vraiment de cette enceinte ?"
Le constat est là: une spatialisation de type grandiose. Alors si vous êtes cardiaque, prévoyez un défibrillateur à portée de main svp. Vous voilà prévenu !

Ces enceintes ne génèrent pas de distorsion. Que ça soit à bas ou à fort volume, on n'entend pas le bruit de l'ébénisterie ce qui est plutôt rare. On n'entend pas non plus le bruit des "hauts-parleurs" en fonctionnement.

Elles ont en dans le coffre à vrai dire: il y a possibilité de balancer du niveau sonore à en faire pleurer quelques voisins. Certes ce n'est pas de la sonorisation non plus, mais ce n'est pas du fisher-price.

Elles sont un peu sensible aux parasites sur le réseau électrique: faites attention aux alimentations que vous utilisez. J'ai eu un souci avec un ordinateur Intel NUC qui me balançait trop de schnie.

Le fort de cette enceinte réside dans cette sensation de contrôle. On dirait qu'elle maitrise tout !
Les aigus sont très précis, c'est même rare que ça le soit autant. D'habitude cette partie est boudée des constructeurs. Ici ils ne sont pas agressifs, c'est précis et droit, et sont vraiment agréables à l'écoute.
Les médiums sont également très bons, au même niveau que les aigus.
Les basses sont un poil courtes dans les infra, mais de manière générale elles sont percutantes et très propres. Ici, un boom fait "boom" et non "BoOoOom" comme certaines enceintes idiophiles ou à kékés.

De manière générale, il y a un très bon équilibre spectral, et on prend beaucoup de plaisir à écouter de la musique sans fatigue. Le sweet-spot est assez large et moins directif que mes anciennes coaxiales. Pas besoin d'écouter à fort volume comme sur certains systèmes: ici à volume bas/moyen, on entend tout.

Alors forcément avec un tel niveau de qualité, on "redécouvre" la musique. Mais soyons honnête, on ne redécouvre pas, on apprécie à nouveau. Un bon enregistrement est génial, un enregistrement de mauvaise qualité sera une calamité.

--------------------

Je vais tenter de vous donner un avis "musical" et non technique:

Phil Collins - In the air tonight = projection large de la voix, toutes les micro-informations apparaissent sans broncher, les notes de basse sont un poil écourtées (normal vu le gabarit des enceintes) mais le reste est propre. On entend vraiment bien le travail de la réverbération.

Phil Collins - Against all odd = la batterie est d'une précision redoutable. Les cymbales montent hauts mais ne sont pas agressives pour l'oreille. En effet, j'ai une certaine sensibilité aux aigus crillards et en concert j'ai souvent de la peine avec un système mal calibré. Ici, les aigus sont d'une brillance et d'une propreté sans faille. C'est même surprenant, j'ai maintenant l'impression que beaucoup de systèmes audios font la concession de cette partie du spectre. Quel bonheur d'avoir ce niveau de détail.

The Cure - Lubally = bon enregistrement, un peu fouilli dans le haut du spectre, surtout au niveau des percussions. Ici ça s'entend relativement bien. Les AM1C ne pardonnent pas de ce côté.

Kahn - Abattoir = nous sommes dans un registre dubstep "grimm" (ce n'est pas la dubstep gnangnan commerciale, c'est du sauvage). Les basses fréquences sont reproduites de manière surprenante mais surtout sans baver. On sent qu'il manque de matière dans les 40hz, mais encore une fois vu la taille des enceintes, c'est surprenant ! À volume correct, j'ai la sensation de "live" de type club.

Massive Attack - Glory box = la voix mérite un oscar tellement elle est bien définie. Quel plaisir d'entendre aussi bien le timbre et le placement spatial de celle-ci.

Zero 7 - In the waiting line = de la claque en slow motion ! Tout devient spatial avec cette Rowen AM1C. Toutes les informations auditives sont présentes avec une maîtrise de chacune d'entre elle. Zéro cafouillage, 7ème ciel.

Fatboy Slim - Right here, Right now = un subwoofer serait une bonne addition pour compléter les infra graves. Tout le reste est là, les basses ne sont pas caverneuses comme souvent sur les systèmes bas de gamme. La spatialisation de cette musique est mise à nue, et en tant que non ingé-son, je comprends mieux les dires des ami(e)s dans le domaine.

Superfunk - Lucky Star = étant né dans les années 90, cette musique me rappelle ma jeunesse. L'enregistrement étant de qualité, ça croustille d'informations. Certes oublions la dynamique qui doit être contenue sur quelques décibels. Mais cette musique peut facilement mettre à nue un système idiophile sans cohérence et sans respect de la phase. Lors de la fin du premier refrain, on entend en détail la distorsion (voulue) du filter.

Laurent Garnier - Feelin' good = j'ai découvert que cette création était assez portée sur le registre médium, c'est assez flagrant dans l'introduction. Le registre bas est percutant, on a cette sensation de live. Avec un microscope auditif comme ces Rowen, on entend tous les choix de l'artiste. J'ai même trouvé l'enregistrement moins agréable que sur le Sennheiser HD25 ou en live.

Gotthard - One life, one soul = sensation de live garantie ! On croirait que les artistes jouent en face tellement c'est spatialisé et défini. C'est défini.

The Doors - Riders on the storm = chaque note du piano dans l'introduction m'en met plein les oreilles. Chaque étage musical est retransmis sans faille. Cette musique est un grand cru en terme musical mais également en terme d'enregistrement: un régal. On ressent les choix d'époque avec un mastering orienté bas/médium pour les anciens systèmes audios qui ne descendaient pas bien bas.

Moderat No. 22 = autant j'adore cette musique, autant la distorsion dans les basses s'entend assez bien (même avec un système moyen de gamme). Ici c'est encore plus cruel que d'habitude. Sinon quoi dire de plus ? Que du bonheur à écouter.

Dave Clarke - The compass = autant ce n'est pas la musique la plus propre et hifi qu'il existe, autant les percussions dans le haut du spectre sont très spatialisées. À l'écoute on a l'impression qu'elles viennent de côté comme si j'avais un home-cinema. Je n'avais jamais remarqué cela avant d'écouter cette musique sur ce système audio.

Nils Frahm - Sunson = premièrement cette musique est une œuvre d'art et deuxièmement c'est une œuvre d'art. Sur les AM1C, c'est une œuvre d'art³. L'émotion de la musique est projetée sans chichi, et ce dès l'introduction. La grosse caisse manque un peu de mordant en comparaison avec les Rowen T4 ou un Sennheiser HD25.

A*M*E - Rej = un classique de la musique électronique. Au moment du crescendo à partir de 5:00, beaucoup de sons se rajoutent et on découvre beaucoup de petites informations qu'on n'entend d'habitude pas aussi bien.

Olivier Giacomotto, Noir, Raxon - Reste (Raxon Remix) = pendant le fameux drop que Carl Cox a rendu célèbre, les basses fréquences s'enchaînent de manière dramatique. Malgré le petit manque dans le bas du spectre, ça envoie du bois avec une sensation de live sans précédent. C'est difficile de rester assis sur la chaise tellement on a envie de danser.

ZZ Top - La Grange = désolé les vieux schnocks, je vais devoir profaner les anciens car même si l'enregistrement est correct, par rapport aux standards actuels c'est vraiment bof. La basse est étriquée, la voix sort d'une grotte, les aigus sont tronqués. Enfin bref, sur vinyle ça peut avoir du charme, mais les AM1C mettent en PLS la qualité de cet enregistrement.

Björk - Hunter = du haut et du bas, enregistrement de haute qualité, et donc une musique qui peut être difficile à reproduire. Enfin difficile... les AM1C en rigolent encore. Spatialisation, projection, définition, précision, en fait rien ne manque.

2Pac - Dear Mama = on pourrait croire que 2Pac est vivant tellement on a cette sensation de présence. On imagine qu'il chante en face de nous. J'aime un peu moins le choix artistique d'avoir pas mal compressé cette musique avec une courbe en "V", chose apprécié par le grand public. C'est rigolo de se prendre pour un ingé-son avec ces enceintes.

Meshell Ndegeocello - Mary Magdalene = un "stéréotype" de la soul: ça groove, c'est rond et onctueux, et pour tester un système audio, c'est assez intéressant. Pour l'avoir entendu sur du line-array en Nexo et L-Acoustic ainsi que sur des moniteurs de studio moyen/haut de gamme, ces petites AM1C n'ont vraiment pas à rougir, et sont même sur le podium.

Meshell Ndegeocello - May this be love = aie aie aie cette voix qui se détache sans crier gare. Bref, encore une merveille reproduite avec brio.

Kadebostany - Walking with a ghost = c'est toujours difficile d'admettre que ce son peut sortir aussi bien sur de si petites enceintes. La voix est magnifique.

--------------------

Au rang des défauts, en fait DU défaut car il y en a qu'un seul en étant pragmatique : elles ne descendent pas très bas.
Oui soyons honnête, vu le gabarit, ce n'est pas idéal pour sonoriser les concerts de Rammstein. Elles descendent étonnement bas mais ne font pas le poids face aux Rowen T4 qui descendent à 36hz. L'addition d'un subwoofer peut être utile.

Est-ce que je referais cette achat ? Ah que oui, je revendrais ma grand-mère s'il le faut.
Avec plus de sous-sous dans la popoche, je partirais sur la PSI A23M qui reste à ce jour mes favorites.

Ces enceintes sont malheureusement rares à trouver, mais elles peuvent constituer un très bon choix en occasion en tant que "PSI du pauvre". Elles sont à mes oreilles entre les PSI A14M pour l'encombrement, et les A17M pour le bas du spectre.

Edit: ces enceintes ne sont pas réparables chez Relec SA (alias PSI Audio) mais chez Dynavox, distributeur de Rowen.
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.