1010music Blackbox
+
1010music Blackbox

Blackbox, Groove Machine de la marque 1010music.

le_primate 28/04/2020

1010music Blackbox : l'avis de le_primate

« Hallucinant et déconcertant »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les débutants
Je viens de la recevoir et de la tester,
Bon rapport qualité prix,
Mode Granulaire rudimentaire, mais déjà énorme, peut être mieux que sur Digitakt
Manque cruel de LFO et d’enveloppes auxillaires, d'envellopes de pitch

Mode Multisample pratique mais pas du tout assez développé, j'espère qu'ils vont le rendre plus personnalisable pour pouvoir choisir une enveloppe par sample et des points de départs par sample, mais ça peut se contourner en combinant avec d'autres pads

Le système des clips est un peu compliqué / ou trop simple / à dompter ... j'ai l'impression d'un truc pas très abouti pour l'instant mais il se peut que je change d'avis. J'avais un gros problème de clip qui se faisait syncer automatiquement au mauvais tempos ou à des tempos différents alors que c'est des stems bien exportés : Problème résolution, il faut trouver un outil pour inscrire le tempo en BPM dans les tags du fichier Wav. Pour l'instant je n'ai trouvé que FL studio 20 dans sa fonction export (à condition de mettre le bon tempo dans le projet avant). Pour l'instant ça roule niquel. Pour les clips qui doivent être loopé, ça tourne niquel, mais pour les longs clips (morceaux entiers) + les clips à boucler, ça fait un mélange un peu confus. Je crois que je maîtrise pas assez, on verra avec le temps.

Polyphonie limitée, mais contournable et déjà mieux que cet abérrante Digitakt à moitié ou faussement polyphonique, limitation vraiment merdique, honte à Elektron.

Attention aux médisants sur le souffle de la machine. J'avais du souffle et des buzz sur 2 sorties (1 et phones) et je me suis dit que c'était de la merde mais en fait j'avais pas vu que le son de l'input était activé et boosté à fond, ce qui a généré du bruit de fond, tout naturellement. Problème Résolu.

Mode slice qui peut être super pratique

+ Son bien défini et péchu malgré les connnectiques minijack
+ Le grain crade du pitch shifting quand la fonction HQ est désactivée. Sensation de son oldchool et bien granuleux avec le l'aliasing qui me rappelle le son des Ensoniq EPS (même si c'est pas le même bitrate), y'a ce coté croustillant à la Autechre.
+ Le worklow méga fluide. Y'a un break quand on charge un preset, le son coupe, mais le chargement est ultra rapide, on peut presque enchaîner sur un autre morceau pendant un set.
+ méga pratique, résolument moderne et adapté au besoins des artistes qui ont besoin d'outils de plus en plus légér. Une vraie libération pour nos corps*

- En meme temps crispant car minuscule, à voir si c'est facilement utilisable en live. En studio au contraire, c'est petit mais très bien pensé et agréable. Mérite qu'on lui construise un chassis adapté. Mérite d'évoluer en blackbox XL avec connect jack et boutons en plus et fonction en plus
- actuellement, pas de prise en charge des sysex, ni des SMF ou fichiers *mid
- c'est facile de vite saturer le CPU et de faire craquer. Mais ça peut s'optimiser en faisant des samples en mono, utilisant le 48khz au lieu du 44 (bizarrement, le manuel dit : "Use 48kHz samples when possible—especially for stuff played at unity pitch. This gives the CPU less work to do."


RESUME : Si vous hésitez avec la Digitakt à cause de la polyphonie, foncez sur la Blackbox. J'ai longtemps hésité avec la MPC1000 (que j'ai acheté et revendue) et la Digitakt pour son coté smart (envie de la toucher, amoureux de l'interface) mais je me suis dit qu,ayant besoin de polyphonie et de stems très longues, j'allais pas aller vers la Digitakt. Y'avait aussi le Déluge qui avait l'air génial, mais l'interface m'a refroidie. Et le système de multisamples pas plus dévellopé que sur la BB. Donc voilà, j'ai pris la Blackbox et pour l'instant j'en suis bien content.
Faut savoir que malgré les limitations d'édition de samples, on trouve la créativité ailleurs, et le fait de pouvoir changer ses samples à chaud pendant que ça joue est super bien implémenté, ça marche du tonnerre.

1 semaine après, je commence déjà à être amoureux. Ca me fait créér des morceaux techno / electro avec les sons que j'aime, ça me force à être plus minimaliste dans mes arrangements, aller vers l'essentiel, l'énergie du moment, d'improviser, de changer des samples à la volée. Grosse sensation de liberté et de simplicité malgré quelques contraintes. Franchement, je suis presque en train d'avouer que la résonance du filtre me manque pas et que la créativité des LFO, on la retrouve ailleurs, notamment dans le mode granulaire, le changement des points start sample et des points de loop ... wow


Je vais upgrader cet avis avec le temps