PRS Hollowbody II
+

PRS Hollowbody II

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

Hollowbody II, Guitare électrique Hollow Body/Semi Hollow Body de la marque PRS appartenant à la série 25 Anniversary.


1 avis d'utilisateur
Comparateur de prix
Petites annonces
Forums

Fiche technique PRS Hollowbody II

  • Fabricant : PRS
  • Modèle : Hollowbody II
  • Série : 25 Anniversary
  • Catégorie : Guitares électriques Hollow Body/Semi Hollow Body
  • Fiche créée le : 08/01/2011

Nous n'avons pas de fiche technique sur ce produit
mais votre aide est la bienvenue

Distribué par Algam / La boîte noire du Musicien

»

Avis utilisateurs PRS Hollowbody II

Note moyenne :4.0(4/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
poutilaya21/10/2012

L'avis de poutilaya"luxe, volupté... & nerf !"

PRS Hollowbody II
NB : j'ai le modèle HBIISC25th anniversary = la version single cut, celle qui resemble à une LP, mais hollow et avec les ouïes. pas celle de la photo, donc.
v/les caractéristiques sur le site PRS svp (la liste est très longue).
Je ne mets pas "parfait" car personnellement, je préfère le système de potards Gibson (= 1x volume + 1x tonalité pour chaque micro) qui à mon sens offre des possibilités géniales en position médiane. mais c'est vraiment du chipotage. (Que je me permets vu le prix de la bête, à ce tarif là, plus rien n'est pardonnable...). c'est d'ailleurs une option prise par PRS sur tous ses modèles à 2 humbuckers, et donc pas un "défaut".
à relever, le piezzo, est mixable avec les humbuckers dans toutes les positions de sélection.
ATTEntion : dans une vidéo consacrée à cette guitare sur youtube, le gars "change" de sons, sans se rendre compte qu'il reste en permanence sur la position "piezzo seul". Ce qui fait que le son reste toujours le même, et en plus fin et même aigrelet, vu qu'il joue avec un réglage d'ampli p/humbucker, mas sur le piezzo. NE PAS se fier à cette vidéo pour juger cette guitare, par pitié. (abstention de commentaire sur le gars...)


UTILISATION

le corps : une les paul, mais de 3 kg !
accès aux aigus : avec talon optimisé, hyper confortable jusque "tout en haut"
le manche : étonnant : assez épais de prime abord, et finalement hyper confortable. (J'ai de petites mains, et les manches difficiles ne me conviennent pas. Là où je trouve confortable, la plupart des gratteux parleraient déjà d'autoroute...) en fait, un super manche, assez plat, assez large, quand même épais (v/sustain et réactivité/dynamique) et facile à jouer. (J'ai mis des cordes 12-54, assez épais donc, et pourtant ça reste facile). Peut-être pas le manche du shredder type, mais un bon gratteux peut aller très vite là-dessus. et les caractéristiques déjà évoquées font qu'en accord, c'est vraiment un manche magnifique. en plus, droit, plat, enfin disons, en rapport (=OK) avec le prix (je sais, je me répette, mais vu la prétention "haut de gamme", je crois pas si mal de clarifier).
Obtient-on facilement un bon son : voir en dessous ! mais bon, franchement, si t'arrives pas à en tirer de bons sons, tu t'achètes un truc pareil ?
Là non plus, je ne mets pas "10", mais c'est juste parce que malgré sa polyvalence gigantesque, y'a quand même des trucs où rien ne vaut "la vraie".

SONORITÉS

bon, là, je le met, le "10". et pourtant elle ne fait pas "tout". Mais elle en fait tellement, et tellement bien, que waouw.... pffff.... ah ben ça alors....
C'est une guitare à apprivoiser. D'usine, elle est réglée "PRS" (normal, pourrait on dire...). C'est à dire : vis alignées à plat (alors que les cordes sont en léger arc) et micros presque à la même hauteur l'un que l'autre.
Résultat : sons très modernes, très PRS (v/acidité, claquant, précisprécisprécis) surement génial à fond sur un triple rectifier, ou en funk hypersuperstéroïdien sur du clean, mais finalement (à mon goût, = amha) un peu raide, un peu froid, un peu dur. Super performant, mais pas si musical que ça.
alors j'ai tout re-réglé. En partant sur une base Les Paul et sur un réglage plutôt vintage. = distance vis-corde réglé une par une, (p/arriver à "même distance p/chaque corde"), hauteur micros manche/chevalet = 1/2. (p/les millimètres, v/internet...) et là, monzami...
une espèce de Les Paul/SG/335/telecaster hypertrophiée ! J'ai retrouvé chaleur, nervosité, dynamique, grain, et sans perdre la précision !
J'explique : basiquement, un son entre la Les Paul et la 335. (C.....u comme la LP et chaud comme la 335). Sauf que les deux potards servent vraiment.
Exemples :
micro manche :
volume à fond, tonalité au milieu : son PRS de base, mais réglé comme ça, très Les Paul
volume à 8 ou 9, tonalité au milieu : idem, mais on perd l'acidité, toujours LP, mais très chaud, va vers la 335.
volume vers 6,5, : rythmique chaud. la légère perte d'aiguës se compense en remontant alors le tone.
idem, mais allant vers le sombre avec la tonalité : ah bon, c'est aussi une guitare de jazz ? étonnante. Attention, ça va pas remplacer votre 175 d'époque argussée à 10000 euros, mais franchement, ça le fait.
volume vers 4 ou 5 : jouer soft, avec un plectre fin, et c'est à se demander à quoi sert le piezzo...
micro bridge :
tout à donf : ça peut mordre, ou crier, ou hurler, mais ça restera toujours précis. (ouais enfin bon, faut pas jouer bourré, non plus...)
volume entre 4 et 6 (elon ampli) et tonalité à 10 : moi et ma telecaster...
volume à 7, tonalité 8 : arpèges chorus delay réverb, années 80, nous voici...
position intermédiaire :
une sorte de strat, en plus acide si volume à fon (PRS quand même), mais très chaud, très riche en harmonique, nerveux. Là aussi, le jeux sur volume/tonalité est tellement fin qu'il y en a pour des mois avant de pouvoir dire si on on trouve ou pas le son qu'on veut...
reste le piezzo : ben en fait, pas génial à mon goût. à l'écoute. et puis plus tard, on l'essaie dans un enregistrement... et keskessé konserenkompte ? ben que le monsieur PRS il a calculé son coup pour que ça sonne tout seul dans un mix. Il est trop fort...
Cette dernière remarque est d'ailleurs valable pour tous les sons. Inhabituellement pros. Ca dérange presque au début. mais en groupe, ou en enregistrement, là ça t'arrives "en pleine face" : ça sonne exactement comme ça doit, et "Là où ça doit" dans le mix. en fait, c'est à ce moment là qu'elle se révèle, et que son propriétaire réalise ce qu'il a dans les pognes.
encore ? : j'oubliais, pour les pervers : il y a une position qui permet de mixer les micros électriques avec le piezzo. genre, je joue chaud sur le micro manche, mais j'ajoute un chouïa d'attaque avec un peu de piezzo, etc, etc...

En résumé :
instrument hyper haut de gamme, hyper polyvalent, hyper performant. MAIS : peut obliger à revoir son jeux, sa conception des réglages. donne énormément, mais ne pardonne rien. Faut jouer juste, faut jouer propre, faut faire de la musique. Parce qu'elle va tout retransmettre aux "zoditeurs". Et que donc les approximations, que ce soit dans la force d'attaque, dans les positions de jeux, dans la pression des doigts, tout va s'entendre.
Possibilité sonores énormes, mais presque un peu pénible, tant il faut du temps pour vraiment avoir en main les différentes combinaisons volume/tonalité. Par contre, quand on y est, c'est assez nirvanesque.

Et bon, soyons honnêtes, c'est vraiment quand même dans le registre LP/SG/335 qu'elle est le mieux (des guitares à 2 humbuckers, comme par hasard). Le côté simple bobinage (fender, quoi) on peut en avoir l'esprit, et s'approcher pas mal du son, mais bon si vous voulez SRV strat, ben faudra quand même jouer sur une strat... (Idem pour la télé, ça peut tout à fait le faire, mais l'amoureux de la télé ne s'y trompera quand même pas).



AVIS GLOBAL

- temps d'utilisation : 7 mois
- autres modèles possédés : Fender strat & telec, Gibson LP, Greco 175 & 335, Ibanez "Joe Pass", danelectro
essayés : des tonnes.... (G&L, j'trouve bien, même si j'en ai jamais eu).
(oui, je ne suis pas jeune....)
- particularité le Plus : versatilité, polyvalence, pêche, finesse, rondeur chaleur, acidité, dynamique, confort de jeu, légèreté.
- le moins : difficile à maitriser, peut frustrer quand on essaie de la faire sonner "absolument comme ...". elle a quand même sa personnalité. (c'est d'ailleurs plutôt une qualité, mais vu sa polyvalence, on a tendance à la confondre avec un truc magique... d'où la frustration quand elle me rappelle qu'elle après tout "que" une PRS).
- rapport qualité prix : j'ai rien dit de la lutherie jusque là, mais tout est exceptionnel. (Presque trop, à mon goût, j'aime bien les telec en bois, là, je trouve limite "frime"). Donc le prix est OK si on prend tout en compte. La finition est exceptionnelle aussi, on a beau la tourner dans tous les sens, y'a pas de bug.... (Gibson, si vous me lisez un jour...). Mais c'est clair que ça reste (très) cher. Sans une entrée de $ imprévue et providentielle, je n'aurais probablement pas acheté cette guitare. Mais j'ai pu, je me suis souvent demandé si ça valait vraiment tant de sous, mais je dois avouer que plus ça avance, plus ça à l'air d'avoir été une bonne idée. je la garde !
- refaire ce choix ? Moi d'habitude, je vis plutôt les pelles à 1000 balles et je dois revendre pour acheter, alors... . C'était une fois... mais qu'est-ce que c'est bien !
»

Images PRS Hollowbody II

  • PRS Hollowbody II
  • PRS Hollowbody II
  • PRS Hollowbody II
  • PRS Hollowbody II

Découvrez d'autres produits !

Autres dénominations : hollowbodyii, hollowbody ii, hollowbody 2

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.