Fender Johnny Marr Jaguar
+
Fender Johnny Marr Jaguar

Johnny Marr Jaguar, Guitare Electrique Solid Body de type JZ/JG de la marque Fender appartenant à la série Jaguar.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Fender Johnny Marr Jaguar

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.8( 4.8/5 sur 6 avis )
 5 avis83 %
 1 avis17 %
Cible : Utilisateurs avertis
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Comparer les prix
manu070827/08/2019

L'avis de manu0708"Très belle polyvence sonore"

Fender Johnny Marr Jaguar
Achetée neuve après une très longue réflexion de plusieurs mois et surtout après de nombreuses économies, je vous livre mes impressions sur un des modèles Fender qui reste à tort dans l’ombre des Stratocaster et Telecaster.
Après la revente de ma Stratocaster american vintage 62, je voulais rester chez Fender, n’ayant jamais été déçu par toutes mes Fender et Squier précédentes. La Jaguar en général me faisait de l’œil. A vrai dire, j’hésitais entre une Jaguar ou une Jazzmaster. Je voulais avant tout découvrir un autre modèle que les deux éternelles Strat et Telecaster, bref prendre un « risque ».
Sans même parler de son, la Jaguar a un look très raffiné, ayant un côté résolument vintage et moderne à la fois, je pense que soit on la trouve magnifique ou vraiment moche, un peu comme une Firebird .
Mais ce qui me rebutait un peu pour franchir le pas, ce sont les switchs pour changer de micro, vraiment pas pratique et pour le coup vraiment obsolète comme principe. J’ai cherché sur le net tout ce qui était lié à cette guitare, essais, avis, vidéos, et là je découvre le modèle Johnny Maar. D’après toutes les informations collectées, elles semblaient être la Jaguar idéale, libérée de tous ses petits défauts qui font qu’elle reste élitiste aux yeux de nombreux musiciens.
J’ai voulu la tester en boutique pour avoir mes propres impressions mais impossible introuvable même dans les nombreux magasins parisiens. J’ai donc décidé de la commander à « l’aveugle », me disant que de toute façon, vu les critiques faites à son égard, il était impossible de se tromper. Le pas de l’achat franchi, elle est maintenant bien au chaud chez moi, parlons en donc.

Le contour du corps en bois d'aulne est plus profond, ce qui procure une plus grande aisance lorsque vous jouez. Le manche de petite taille (short-scale) en érable est inspiré du solide manche Fender Jaguar de la guitare de Johnny Marr de 1965. Attention, c’est une forme C tout de même assez prononcée (en comparaison de ma Stratocaster American vintage 62). Par contre, le radius et les frettes en palissandre sont restés de style vintage. Il en résulte une Fender de haute qualité avec un son de base équilibré avec précision.


Les micros à simple bobinage d'une Jaguar 1962 ont servis de base pour les micros Bare Knuckle enroulés à la main.
L excellent sélecteur de micros possède une quatrième position qui combine les deux micros à simple bobinage pour former un micro à double bobinage (humbucker). De plus, il y a, au-dessus du micro du manche, un dispositif treble boost pour le micro à double bobinage (humbucker) et un filtre passe-haut pour mettre l'accent sur les célèbres aigus Fender. Sélecteur de micros 4 positions monté sur une plaque en chrome (1 : chevalet, 2 : chevalet et manche, 3 : manche ; 4 chevalet et manche en srie) ; 2 sélecteurs coulissants (« bright » global et « bright » appliqué sur la quatrime position du sélecteur de micros) .
Le son est clair, limpide allant de criard à très rond et chaud ( en position humbucker), tout est est très très bien défini, chaque note ressort avec clarté et grande précision. il lui manque le côté « flûté » de la Stratocaster, mais elle a également une sonorité propre à elle. Les micros Barre knuckle sont vraiment impressionnants, d’une polyvalence musicale très large (rock, blues, jazz...) et plutôt puissants.
Les sonorités en crunch et distorsion sont tranchantes ou rondes selon la sélection du filtre, bref ça sonne parfaitement bien.

Grâce aux pontets de chevalet Mustang et aux inserts en nylon, cette Fender Johnny Marr est d'une jouabilité très agréable et elle conserve ses réglages impeccablement.
Elle est livrée avec un magnifique étui Custom. Pas de désaccordage ou de cordes qui sautent du cordier.

En conclusion, une belle guitare polyvalente, précise, bien construite dégagée de tous ses petits défauts. C’est une Jaguar moderne dans un corps et un habillage vintage.
Pour qui cherche une Jaguar pour jouer dans de nombreux registres, c’est le modèle incontournable.
Je referai cet achat sans aucune hésitation.



MacB03/05/2015

L'avis de MacB"Promenons nous dans les bois...tant que Johnny n' y est pas !"

Fender Johnny Marr Jaguar
1. Utilisation:

Utiliser avec FENDER PRINCETON REVERB 65, que dire le son est parfait, pour toutes celles et ceux qui adore le rock à l'ancienne, la surf musique, les morceaux des BO de Tarantino, le garage, le grunge, la Brit Rock. Avec ce type d'amplis et cet instrument, on est en plein de dedans. Pour ma part, je joue plutôt du rock inde, tendance Smashin' Pumpkins, Afghan Whigs, Beck, elle est parfaite dans ce rôle là. Je joue également de temps à autres un peu de blues rock, quelques standings des années 70, anglosaxon, elle est également parfaite dans ce rôle-là. Pour le Metal, c'est pas la peine, d'ailleurs je ne pense que quand on fait du Metal, on aille vers ce type d'instrument, mais je le dis quand même, on sait jamais...

2. Lutherie/accastillage:

La première impression notable, quand on ouvre le case, est le sentiment d'un travail bien fait, de bonne facture, ça se sent "smell coton", comme dirait le slogan marketing de Fender. On est proche d'un travail que l'on trouve davantage vers des custom shop dealer select, ou time machine de chez FENDER. On sent réellement sur cette guitare, un choix des éssences de bois. Un beau frêne pour le manche, dont on sait qu'il vieillira magnifiquement, avec cette couleur orangée, certes dû à la "chauffe" du bois après sueur de celui-ci en étuve, mais qui ira davantage vers cette couleur avec le temps. On peut également penser que pour le corps, c'est pareil, bien qu'il y'ait cette peinture "Sherwood green" qui masque les aspects du bois véritable. La peinture est quand à elle un mélange de vert foncé, avec une touche bleuté dans le mélange, ce qui lui confère cette couleur si particulière, qui change complètement suivant l’éclairage, avec cette légère touche pailletée qui reste discrète. La touche palissandre, est semblable à des palissandre que l'on obtient sur certaines LES PAUL HISTORIC 57, 56, 54, pas tous à fait charbonneux, nervuré. La fusion frêne "orangé" à l'ancienne, et la couleur "sherwood green" en fait une guitare tous à fait particulière, et avec un certain charme de Jadis, que l'on ne trouve plus aujourd'hui. On a l'impression d'avoir une guitare qui a déjà un peu vieillit, mais dont certaines parties aurait été revernie, si je puis dire, c'est bluffant je trouve. Les mécaniques, le Vibrato, c'est du classique FENDER pour ce type de guitare, néanmoins, de bien meilleur qualité que sur certaines Jaguar/Jazzmaster Japonaise, ou AM Vintage, ont sent vraiment une tenue d'accord, de note, qui n'est pas commun pour ce type d'instrument, qui possède souvent certains défauts sur ce plan là. C'est pas compliqué vous l'accordez une fois, correctement, elle reste ensuite accordée durant quelques semaines, voir peut-être plus, même en la jouant régulièrement, ou sans la joué régulièrement.

Le manche est quand à lui, plus proche d'une Telecaster actuelle, ou mid 60, on s'éloigne des manches habituels Jazzmaster/Jaguar/Mustang. C'est plus arrondie qu'une stratocaster, mais néanmoins tous aussi aisée d'utilisation, pour celles et ceux habitués à leurs stratocasters. Donc un manche fin globalement très aisé d'appréhension, pour n'importe quelle main.

Au niveau du jeu, premièrement, cet instrument est fournie avec du 10/46, installé et un jeu de rechange FENDER de 11-50, ce qui semble vouloir dire, que ce chère Johnny Marr, utilise davantage du gros tirant que des tirants fin. J'ai d'ailleurs enlevé le 10/46 d'origine pour du 10-50, plus proche d'un 11-48 ou 11-50, ce qui donne effectivement bien plus de corps à la guitare, d'épaisseur en terme de son. Deuxièmement, on peut largement aller jusqu'à du 11-48/ 11-50, mais cependant attention à la Mi Grave, qui risque d'être souvent un poil désaccordée, et de temps en temps sauté de son alignement du fait du radius manche court, arrondie, certes mais court, si on joue debout avec ce type de tirant.

3. Le Son:

Que dire...Je vais plutôt décrire le son avec cette image, métaphore, et qui fut également la première chose qui a retenue mon attention, qui a motivé mon achat: On s'éloigne pour moi des Jaguars habituelles Américan Vintage ou 50ème anniversaire, on est davantage proche d'une stratocaster, du début des années 60, fin 50, dont les micros auraient perdu de leur brillance avec l'usure des bobines, voir même d'une Telecaster de ces même années avec le côté clinquant "country" dans les aigues, tout en ayant du twang, assez rock’n’roll. En gros elle se rapproche davantage d'une GRETSCH équipé de micro De Armond à l'ancienne, qu'une Fender proprement dite. Allez voir la Gretsch G 6128 Georges Harrison, on en est très proche, mais ce n'est pas une rickenbacker, elle est chaleureuse, avec de la puissance.

Le Son de cet instrument possède énormément de basse, des aigues, à la fois doux et assez clinquant sur certaines positions avec le sélecteur horizontale. De plus le fait d'ajouter des médiums avec l'interrupteur horizontale (situé en haut) en fait une "arme" parfaite dans un amplis de type FENDER lampe avec uniquement les contrôles Bass/aigue, qui rétablie de par sa conception, l'équilibre dans les médium/aigues, la rendant ainsi nettement plus ronde, et fuzzy en terme de sonorité, qu'elle ne le saurait sur un autre ampli, de marques concurrentes VOX, Orange, ou Marshall.

J'ai effectué plusieurs essais, sur plusieurs amplis, VOX COMBO, ORANGE COMBO, MARSHALL 2 corps, ce qui en résulte c'est que l'alliance parfaite avec cet instrument, c'est sans nul doute FENDER. Par ailleurs, j'ai également effectué un essai avec MESABOOGIE, il y'a les même défauts qu'avec ORANGE ou MARSHALL, beaucoup trop de basse, des aigues, pas assez présent, certes doux, mais trop doux. VOX le mariage est intéressant, mais il faut monter le volume de l'ampli, on est proche, en mode double avec le système de couplage des micros de la guitare, d'un son à la NEIL YOUNG, période RAGGED GLORY, un côté GRETSCH encore une fois, je trouve. A voir donc, VOX + une préamp en guise de pédale d’effet, pour aider un peu l'instrument, le tour est joué.

En son clair, avec le mode simple single coil (interrupteur verticale position haute), le son est plutôt telecasterien, à l'ancienne. J'ai dû faire relever le micro manche, qui était réglé trop bas par Fender, ce qui donnait un micro davantage Jazzy, swing, que blues ou rock. Depuis le problème est résolu, plus de basse, et de brillance dans les aigues, plus de patate, en mode single coil.

En son crunch, avec le mode double (interrupteur verticale position basse), le son est proche d'une bonne Gretsch de style G6118, avec De Armond' qu'une GIBSON, donc très rock'n'roll, surtout en jouant avec le vibrato, c'est pas mal, vous allez vous faire plaisir je pense, étant donnée que le vibrato tient correctement l'accord, en revanche ce n'est pas un floyd rose, mais ce n'est pas plus un bigsby Gretsch, tendance aux déssaccordages fréquent.

Il est également possible d'ajouter plus ou moins de médium à votre son, ce qui est super intéressant, voir même essentiel, si on veut donner davantage d'épaisseur à un solo, avoir une saturation naturelle, sans utiliser d'overdrive ou de préamp, si vous jouez FENDER ou VOX, avec l'interrupteur horizontale, de droite (on coupe les médiums), à gauche (on enclenche les médiums), bref comme une FENDER MUSTANG, ou une GRETSCH.

Enfin le sélecteur 4 Positions, qui offre pas mal de possibilité, avec tous ce qui vient d'être évoqué précédemment. Sélecteur manche (beaucoup de basse), deuxième position, (moins de basse, avec un son qui cocotte davantage, comme sur une strate, parfait pour de la Funk, ou des morceaux plus Soul, blues), 3ème position, (plus de médium, et d'aigue, un son plus brillant mais doux), 4ème position (Des aigues, brillant clinquant, et de la brillance). Je trouve l'ensemble du son très équilibré, ni trop de, ni pas assez de...C'est je pense l'un des paramètres de la conception de cet instrument.
A noter également que la seconde position, permet pas mal de nuance, avec un délai, analogique ou non, pour faire des passages d'ambiances sur un morceau rock.

4. Bilan des + et -:

+ : Robustesse, choix des essences, un son fantastique (mais seulement il faut être aficionado, de FENDER ou de VOX selon moi), si on aime le rock, le blues, le grunge, l'indé, le surf bref...Ca respire le Custom, on est un cran au-dessus d'une AM Vintage avec notamment le choix des bois où Fender a était encore plus soigneux.

+ : Confort de manche et légèreté, pas plus de 3kg, un poil plus lourd qu’une FENDER MUSTANG, tous en gardant un ensemble manche et corps, solide, costaud, sans pour autant que l’ensemble soit lourd, que cela vous donne des crampes à l’épaule ou un mal de dos.

+: Elle va prendre de la valeur dans 10 ou 15 ans, ça sera un peu comme certaines première signatures de chez FENDER, comme notamment la J.MASCIS US JAZZMASTER ou la RORY GALLAGHER premier modèle, ou la SRV brazilian wood. C'est un instrument, mais c'est aussi un bel objet qu'on aime regarder, sans la prendre pour la jouer.

+/- : Etant donnée que l'électronique est custom, et pas que au niveau des micros, ce n'est pas de l'électronique de série, donc c'est comme avec certaines voitures étrangères, c'est produit, que s'il y'a commande en face, ça mettra peut-être du temps, avant que la pièce arrive. Fender de ce point de vue, assure ses pièces sur 15 ans et plus. D’autres marques d’électronique, réalise également des équivalents, donc rien de dramatique dans l’immédiat, mais il faudra s’adresser à un magasin de musique, d’où également l’intérêt de l’acheter dans un magasin, pas sur le net.

- : GROS POINT NEGATIF = le case, l’une des fermetures ne ferment pas totalement, pour le prix c’est INADMISSIBLE pour Fender. Donc si comme moi, vous faites des concerts, par conséquent des déplacements, un étui comme celui-ci ça ne le fera pas, vous risquez de mettre en péril la sécurité de votre instrument.

- : L’instrument n’est pas polyvalent avec tous les amplis, donc avant d’acheter un ampli, si c’est votre guitare principale, allez l’essayer avec cette dernière, pour vous faire une idée, ou à moins d’être un aficionado de chez FENDER, ou un amateur de vieux amplis vintage, MAGNETONE, autres marques anciennes, où ce type d’instrument sonne parfaitement.

Je remettrai d’ici quelques semaines un avis complémentaire, surtout pour conforter ou non ce premier avis. Cela reste un instrument avec énormément de possibilité, cela bien qu’il n’est que deux sélecteurs, et un sélecteur 4 positions, c’est d’ailleurs aussi pour cela que je remettrai un avis, plus fouillé, plus détaillé sur le son.

Je ne met que 4 étoiles à ce produit parce que le case FENDER me reste encore en travers de la gorge, pour le prix, ça me fait un peu...Vous m'aurez compris!

MODIFICATION DU 9.05.2015:

Je réitère ce qui a était évoqué avant, en revanche possèdant un delay de type Memory man, ou echoplex, je suis obligé de baisser le potentiomètre aigue, à 10h, car ce type de delay pour le coup amène des aigues supplémentaires avec la Jaguar. En revanche le son est plus sombre, avec un minimum d'aigue, tous à fait cohérant, sans non plus faire perdre de la puissance à l'instrument.

Enfin, donc en terme de son c'est également une excellente guitare de blues rock, c'est pas forcément au style auquel on pense quand on voit ce type d'instrument, vous pouvez faire du Johnny Winter, du Rory Gallagher, c'est pas du gibson, c'est pas tous à fait Fender je trouve, mais c'est bien rock'n'roll, allez-y. Vous placez une preamp de type Xotic, BB ou AC boost, et c'est partie ça envoie pour faire du blues bien gras, voir même une Fuzz, pour faire du MC5 ou les WHO, Queens of the stone age, allez-y c'est aussi faire pour ça, ce genre d'instrument !

Pour terminer, j'ajouterai également que les micros sont ultra silencieux, pour des micros simples c'est vraiment hallucinant, c'est comme un humbucker. C'est rond rock'n'roll, et silencieux, même avec un delay, ou une pédale bruillante, pas un poil de bruit, c'est Johnny Marr, c'est le circuit à l'intérieur qui fait que...je n'en sais pas plus. Je met finalement toutes les étoiles, (j'ai fais mon deuil du case, qui est plus encombrant qu'autre chose, tant pis si une des fermettures est défaillante, cela fait un case de stockage pour une autre pelle!)

MODIFICATION DU SAMEDI 16. 05. 2015:

Après avoir rééquilibré la hauteur des micros, c'est à dire, le micro manche, proche du réglage d'usine des débuts, de Johnny Marr, par conséquent assez bas, et le micro bridge, relevé au maximum avec une très légère hausse du micro pour les bass et une l'orientation au plus bas de ce dernier pour les aigues , on obtient un son parfaitement équilibré, ni trop d'aigue avec un delay de type Echoplex, des bass, et un son encore plus "humbuckerisant", avec le micro manche au plus bas, qui développe, davantage sa puissance en étant au plus bas, et un champ magnétique beaucoup plus précis, et des notes davantage déliées entre elles. Les bass sont plus rondes, moins sourdes (pourtant le micro est au plus bas). L'utilisation du sélecteur des bas médiums, équilibre le tous en terme de fréquences sonore. Bref, un instrument vraiment d'exception, et excellent! Je n'ai désormais plus rien à dire, c'est parfait, avec mon PRINCETON c'est le top! Rock'n'roll les amis! Fans de stratocaster à l'ancienne, ou de vieux son bien sixities fenderien, bien rock'n'roll elle est pour vous, en revanche à éssayer avant suivant votre amplis.

DERNIERE MODIFICATION DU 5.06.2015:

J'ai quelque peu réussi à "réparer" mon case de guitare qui était déconnant sur l'une des fermetures, où j'ai resséré la fermeture grâce à une pince ce qui fait qu'il est désormais utilisable en déplacement, mais en faisant tous de même attention.
J'ai eu la chance et le privilège de pouvoir la comparer à deux de ses grandes soeurs de l'époque 1962 et 1966. Le son est tous simplement identique, à ceci près que la Johnny Marr est un peu plus sombre que ses grandes soeurs, le son est identique, avec nettement plus de fluidité, moins sec (peut-être du à la non usure des bobines sur la J.MARR). Fender avec BAREKNUCKLE ont vraiment réussit un instrument merveilleux, fantastique, identique pour le coup à une série L, mais en mieux! Je peux dire sans me tromper que la Johnnny Marr à le "design" d'un modèle de 1962, et le son d'un modèle de 1966, c'est un instrument qui concentre les meilleurs années de la Jaguar chez Fender, et de l'entreprise Fender.

29 Juin 2015: derniers réglages en date: 10,5/50 (tirant) - J'ai remis le réglage d'usine des micros, en baissant uniquement les aigues du micro chevalet, et le son est parfait. Je joue sur un Princeton reverb. Rock'n'rollement!

17 Aout 2015: Dernier avis:

Sur le plan des réglages micros, j'ai baissé les aigues du micro chevalet au même niveau que les basses du micro manche. J'ai gardé les basses du micro chevalet, et augmenter les aigues du micro manche, ainsi le son est plus que parfaitement équilibré. Cependant j'ai constaté deux soucis sur cet instrument:

- : la fragilité du vernis sur la partie légèrement incurvée en arrière de la façade avant, il y'a un phénomène d'opacité qui se créer avec les frottements du bras. De plus le vernis sur la façade arrière, est fragile également, le moindre frottement avec un tissus, occasionne des rayures. En revanche il garde sa brillance.

-: Le condensateur en polypropylène situé sur la tonalité est a remplacer selon moi, car bien que j'ai enfin trouvé l'équilibre avec mes micros, il y'a ponctuellement des fréquences aigues intempestives (certes beaucoup moins présent que sur une Jaguar normal ou même une telecaster standard), sur certaines des positions. Le remplacement du condensateur pour un 22nf de type oilpaper, afin de pouvoir utiliser toute la puissance de l'instrument, sans avoir toujours à jouer sur la tonalité, pour pouvoir baisser les aigus, sur certains passages.

En conclusion de toutes les guitares que j'ai eu (SG, Telecaster, Demi caisse, Fender mustang Made In Japan), elle reste celle que je vais garder pendant un certain temps, voir peut-être jusque la fin je ne sais pas. C'est ma reine avec ma demi-caisse Epiphone des années 90. J'ai fais récemment l'acquisition d'une magnifique Les Paul série limité, cette Jaguar à toute la finesse que Gibson n'aura jamais. Elle est quasi-parfaite, pas besoin de changer les micros, ni même les potentiomètres, seul problème le condensateur fender standard en polypropylène qui augmente considérablement les aigues, la fragilité du vernis (mais qui est différent d'un vernis gibson), qui se "vintagabilise" au fur et à mesure de l'utilisation, surtout si vous jouez beaucoup, que vous jouez!

Avis final Dimanche 15 Novembre 2015:

J'ai fais l'acquisition d'une magnifique Rickenbacker 330 au coloris limité "ruby red" (j'ai mis un avis sur ce site), je dirais que ce sont deux instruments complémentaires, et différent, mais qui ont un point commun, ce sont des instruments pour des explorateurs, à la recherche de quelque chose d'autres que proposerait FENDER ou GIBSON, GRETSCH. Ce sont deux instruments que je garderai.
Vince de Borderouge12/02/2015

L'avis de Vince de Borderouge"La Jag-caster de mes rêves! Le nouveau standard de la Jaguar?"

Fender Johnny Marr Jaguar
Avec quel ampli l'utilisez vous?
Un 65' Deluxe Reverb, un duo fabuleux, sachant que le Deluxe Reverb est l'ampli favori de Johnny Marr.

Pour quel style de musique et de jeux?
Pop, Rock, Indie Rock, Surf music, rock psychédélique, funk...Le couteau suisse de mes rêves.
Elle convient à tout type de jeux de guitare, tant que l'on évite le style bûcheron, où là il conviendra d'investir dans un Mastery bridge pour l'upgrader.

Avis sur l'instrument:
Une impression de très grande qualité se dégage dès la première vue de l'instrument. On est dans du haut de gamme US. Cela se sent! Immédiatement!
Cette guitare qui a nécessité plusieurs années de travail entre les ingénieurs et luthiers de chez Fender et Johnny Marr justifie vraiment la notion galvaudée de signature. Ce travail est évident dès la prise en main de l'instrument et nécessite vraiment d'être détaillé:
Le manche tout d'abord. Il est custom, inspiré par une jaguar de 65 possédée par Johnny Marr. Pour faire simple, c'est le meilleur manche sur lequel j'ai joué. Manche érable, épaisse touche très sombre et dense de palissandre (on croirait avoir de l'ébène), profil asymétrique, vernis tournant vers l'orange, frettes vintages qui ne conviendront pas à tout le monde (moi j'adore), diapason court (très agréable), 22 cases.
Le corps ensuite. Aulne, forme légèrement modifié par rapport à une jaguar 65 american vintage. Découpe stomacale. Peinture urethane et non nitrocellulosique appliquée de manière très fine. Magnifique en Olympic White, elle semble plus sensible aux chocs, éraflures que la moyenne des guitares Fender.
L'électronique. Elle est, elle aussi, totalement custom. Sélecteur 4 positions de telecaster avec une position micros en série absolument fantastique ( j'y reviendrais). 2 switchs dont un pour la position micros en série, jouant un rôle de filtre bright/mat. Simples, facilement utilisables et donnant beaucoup de versatilité à cette guitare.
Pontets de mustang (upgrade fréquente évitant de faire sauter les cordes lors d'attaques franches). Les miens ont été modifiés avec l'ajout de pontets GraphTech en tusq (modif géniale apportant beaucoup d'harmoniques et un sustain absolument impressionnant).
Système de chevalet-vibrato, dit Stay Trem, très précis, permettant de garder en place la tige vibrato clipsable et conservant bien l'accordage même en open tuning. Une réussite.
Enfin, last but not least, 2 micros Bare Knuckle conçus specialement pour cette guitare et d'une fantastique qualité.

Sonorité:
Là, on est dans du haut de gamme et ça se sent. Dès les premières utilisations, on comprend bien la différence entre une très bonne guitare et une grande guitare. Pour moi, cette Jaguar est une grande guitare et mérite sans aucun doute sa réputation.
A vide, non branchée, tout d'abord cette guitare sonne divinement. Avec un sustain stupéfiant et des harmoniques qui explosent de partout.
Au niveau des différentes positions de micros, nous sommes en face d'une vraie machine à son clairs qui ne pardonne pas les approximations. Un condensé de jaguar, telecaster, stratocaster et rickenbacker. La palette sonore majorée par les filtres est énorme. En position manche on est tantôt sur une jaguar, tantôt sur une strat. En position micros en parallèle, là on est sur une telecaster avec un superbe twang ou une jaguar. La position bridge, pas très agressive renvoie plutôt à une rickenbacker ou une strat. Un vrai couteau suisse.
La vraie surprise est générée par la position de micros en série. Une claque! Avec le filtre dédié, on arrive même a se rapprocher du son d'une Les Paul. Avec un niveau de sortie plus important et un grain totalement humbucker.
Enfin, last but not least, cette Johnny Marr Jaguar prend très bien les différentes pédales proposées.

En conclusion,
Les plus: tous les éléments custom de cette guitare déjà décrits, un case de toute beauté, et les goodies fournis (sangle en cuir sentant fort le cuir, câble fourni).
Les moins: la peinture à mon avis très sensible aux impacts, les frettes vintages qui éventuellement ne plairont pas à tout le monde.

Trouvée comme par miracle dans un état immaculé en occasion, je ne suis pas près de la laisser filer.
La meilleure guitare que j'ai eu le plaisir de jouer à ce jour! La guitare de ma vie?

There is a light that never goes out...





Manunux02/01/2015

L'avis de Manunux"Celle que je garde."

Fender Johnny Marr Jaguar
Caractéristiques :
De la jaguar, on garde:
- un diapason court
- le profil asymétrique
- vibrato flottant
- 1 volume, 1 tonalité
- mécaniques vintage
Mais c'est une signature, qui, une fois n'est pas coutume, a son intérêt... Donc on gagne :
- un sélecteur 4 positions (micros en série, micros grave, micros en parallèle, micro aigüe)
- insert de tige vibrato qui évite que ça pendouille
- pontets de Mustang, qui évitent que les cordes ne sautent ou ne cassent
- 2 filtres passe-haut (1 pour la 1ère position du sélecteur, l'autre pour toutes les positions)
- un manche custom, reproduisant un manche façonné par des heures et des heures de jeux
- micros Bare Knuckle, spécialement et exclusivement conçu pour le Dame

Utilisation :
Si je résume : pour moi, c'est parfait.
Le manche est un modèle de confort :
- radius parfait, hors shrederies endiablées, pour tout type de jeux, accords en bas de manche compris
- le diapason court est décidément très agréables et ne dépaysera pas les amateurs de Gibson
La forme du corps est pour moi la plus confortable que j'ai pu pratiquer.
Les filtres passe-haut sont vraiment escellents, permettant de passer d'un son plein de rondeurs grassouillettes, à un son sec comme un coup de trique, cristallin.
Le sélecteur 4 positions est tout simplement génial : adieu les fastidieux slide-switch des jaguar standard, inutilisables en live (en tout cas pour les gens qui comme moi, on des doigts en knackie quand il y a plus de 10 personnes dans le public...)
La guitare tient très bien l'accord (montage en 11-52 en ce qui me concerne) et le vibrato est l'un des plus agréables que je connaisse (avec le Duesenberg, qui dans un autre genre, est d'une précision et d'une douceur supérieures au Bigsby dont il s'inspire).
A noter cependant : vernis ultra-ultra fragile ! Si vous frôlez quoi que ce soit de plus dure qu'un chamallow, pas la peine de vous demander s'il y a un éclat....

Sonorités :
Les micros sont vraiment super particuliers. Définis et crades... "Cradinis" ? Il faut bien choisir son ampli : avec mon Orange Rocker 30 (sans tonalité ni équa sur le clean) c'était un peu raide. En revanche, dans mon Bassman 59 ltd, puis mon Vintage sound Amp, clone de luxe de Fender Deluxe reverb, c'est un rêve !
Sur le bon ampli, donc, c'est vraiment, vraiment chouette, ça perce toujours le mix, en clair comme en crunch, un peu comme une telecaster. C'est toujours défini (attention aux pains) ce qui raviera les amateurs de rythmiques punchies, comme de mélodies délicates
Et, me direz-vous peut-être, quand vient le moment d'exprimer sa sensibilité à grands coups de Doc Martins coquées sur pédales de Fuzz et autres distorsions à niveau de gain déraisonnable ? Et bien, elle se régale toujours ! C'est "cradini", comme...ben, comme une jaguar.
Toutes les positions sont sympas. La première a du mordant et une épaisseur pas si éloignée d'un double. Le micro grave a de la rondeur et de la définition. l'interposition est stratoïde en diable (mais sympa). L'aigüe est vicieux et bien bright, idéal pour les arpèges étoffés comme les rythmiques stoniennes cradingues.
La guitare ne pardonne rien et je dirais que globalement, c'est un instrument qu'il faut dompter. Elle a un sacré caractère ! Rien n'est flatteur (là encore, ça rappelle certaines telecaster) et elle ne déploie vraiment son charme qu'en groupe. Seul, chez soi, on peut trouver ça un peu raide, puis, dans le mix, on se demande comment on a fait sans.

Avis global:
Elle m'a donné du mal, on s'est pas mal bagarré et maintenant, je ne peux m'en défaire. Je conserve toujours une autre électrique qui me sert de guitare "de roulement", celle que je vends/échange tous les ans car c'est mon plaisir de changer, essayer, bref, faire joujou (de Duesenberg, à Gibson Firebird, de telecaster Fender, à Gibson ES-339, en passant par Les Paul...) mais la Johnny Marr est la seule que je garderai, bien après qu'elle soit passé du côté vintage de la force.
En ce qui me concerne, si j'avais conçu ma guitare, elle serait identique à celle-ci.
Megajp27/10/2014

L'avis de Megajp"incredibly good taste"

Fender Johnny Marr Jaguar
Le chanteur de mon groupe se l'est payée, je l' ai testée une bonne heure après la répet'. J'ai essayé plusieurs (vrais) jaguars et notamment quelques-une de 1965 dont celle-ci découle. Alors... je n'aime toujours pas les Jag, étant plutôt soliste à grande mimines mais comme Johnny Marr est un de mes guitaristes préférés, je n'ai pu refreindre cette envie de me prendre pour le guitariste des smiths de la grande époque. Etonnant tout de même car dans les eighties this charming man jouait plutôt sur Rick 330 ou Gibson 345 en studio et sur Strato/Les Paul en concert... bon c'est pas une smith signature non plus...

Celle-ci est une Jag modifiée, what difference does it make ? le circuit électronique est complétement revu, avec une 4eme position dite "humbucker", étrange dénomination pour deux micros Bare Knuckle simple bobinage. Le circuit du "haut" qu'on accrochait souvent avec le mediator est définitivement viré au profit de deux petits switchs, des filtres dont l'action semble ridiculement efficace... bon ça a le mérite de garder le look "Jaguar" à cette guitare. Du coup on est d'avantage dans une architecture Telecaster Baja avec son switch 4 position. Perso je préfère, car la config habituelle (avec ses deux circuits de micros indépendant) est très piégeuse en concert, voilà donc un défaut de la Jag gommé par le divin mancunien. Les micros élaborés par Tim de chez Bare Knuckle sont nettement meilleurs que les micros US traditionnels, à la fois plus fins et gardant une rondeur sympathique, sur les specs des micros de 1963... le bridge est moins agressif qu'une strat ou qu'une Télé, le micro manche est crémeux mais manque de grave et de peps à mon gout. La position intermédiaire est bien "cocotante" , comme Fender sait le faire. Jusque là rien de nouveau, alors how soon is now ? L’association des deux en série est une TUERIE, autant en son clair avec une résurrection des basses comme sur une strat et un growl ( les gretschmen comprendront) qu'on peut atténuer avec le filtre passe bas (vous savez les deux petits switchs qui servaient à rien), qu 'en son saturé ou on a l'impression d'avoir une Gibson dans les paluches.Yeaaah, Humbucker, je viens de comprendre...
Passons à la ferraille: les mécaniques sont superbes,look vintage,fines et précises, le trémolo a été modifié je-ne-sais-pas-comment, tant et si bien qu'on peut passer en OPEN de MI (pour le headmaster Ritual par exemple) sans avoir a ré-accorder les cordes qui n'ont pas bougé. La tige du vibrato a elle aussi été modifiée pour ne plus faire "ploc" lorsqu'elle retombe sur le jack. J'ai bien trituré le vibrato dans tous les sens, la guitare garde l'accord, même en Open...chapeau !!! Les pontets sont magnifiques, ce sont ceux de la Mustang ai-je lu quelque part, l'impression générale est très bonne, ça respire la fiabilité et la précision: une arme de sniper !
Finissons par le bois, corps en Aulne pour un maximum de légèreté, manche en érable qui virera doucement à l'orange avec le temps, touche en palissandre pour un rendu plus doux, c'est du classique chez Fender , on sait d'avance comment ca vieillira, encore un fois l'impression de qualité se dégage, finitions impeccables, there is a light that never goes out. Le manche est étroit et rond -malheureusement comme toutes les jag'- mais celui-ci parait encore plus fin que d'habitude, plus actuel. Le chanfrein sur la caisse est plus prononcé, façon STRAT, la guitare est donc plus confortable qu'une Jag classique. La peinture verte pailletée est magnifique (sherwood green! sérieux le johnny il a pris le melon, il se prend pour Robin de Bois maintenant). Avec l' expérience du vintage on sait que les plus beaux bois sont réservés aux sunburst et autre vernis nitrocellulosiques, je trouve dommage que pour une série "haut de gamme" Johnny Fuckin Marr n'ait pas choisi une finition avec le bois visible dont on sait qu' à la longue ce sont ces modèles qui prendront le plus de valeur... ca viendra peut-être.

Some girls are bigger than others? je dis oui! cette série Johnny Marr est une belle réussite qui gomme les défauts et garde la signature sonore subtile et rafinée de la Jaguar ( Merci les Bareknuckle). Le prix semble élevé mais une fois dans tes bras tu as le sentiment d'avoir une handsome devil, les amateurs de Jag vous diront qu'elle est redoutablement efficace et comme elle est livrée dans un superbe étui avec un jeu de corde en supp' alors please, please let me take what I want. On peut regretter le marketing fender, ils ont commencé par la blanche( le prototype s'appelait white on white ), puis la orange, et maintenant la verte... de qui se moque t-on? gageons que l'année prochaine ils la sortiront en bleu, ou en rouge...tu parles de série limitée Mr fender, ou c'est pour des clients limités ? et puis des micros bobinés à la main sur des séries Fender... big mouth strikes again. M' enfin , fermons les yeux sur ce business hypocrite, cette gratte est une des meilleures Jag qui existe, taillée pour la scene elle rugit comme nulle autre, dans des mains expertes Morrissey pourrait dire : "you have incredibly good taste !!!"
young barracudas21/11/2012

L'avis de young barracudas"Un coup de coeur"

Fender Johnny Marr Jaguar
Depuis septembre 2012.

J'ai également essayé une jaguar 50ème anniversaire en burgundy mist

Les + : la polyvalence, les micros Bare Knuckle , les contrôles, le profil du manche,l'ergonomie générale, l’étui magnifique.
Les - : rien. ( Pour pinailler, le verni du manche )

Excellent, les spécificités de ce modèle sont très cohérentes et c'est un vrai plaisir d'avoir un sélecteur de micros pertinent (4 positions) et des filtres efficaces, un vibrato très bien réglé, un chevalet avec des cordes qui tiennent en place. bref une super guitare.