24/07/2012

La Patrie Concert CW : l'avis de Anonyme

« Très bonne guitare, polyvalente. »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Je ne reviendrai pas sur l'ensemble des caractéristiques techniques de ce bel instrument.
Sinon que dans cette gamme de prix (je ne me souviens plus exactement combien je l'ai payée car j'avais pris un flycase avec...), c'est vraiment très satisfaisant.
Belle lutherie, finition impeccable, sobre, efficace.
Idem pour la partie électronique.

Excellente prise en main, sonorités légèrement feutrées à sec (pan coupé), son puissant, rond et chaleureux une fois branché à un ampli. Bon accès aux aigus.
Elle est souvent présentée comme une guitare "hybride", permettant d'évoluer dans des styles différents, voire inattendus pour des cordes en nylon.
Latin, jazz, rock, je l'ai aussi utilisé avec de grosses distos, à l'époque je n'avais pas de gratte électrique sous la main, le résultat est assez bluffant!!

Toutefois, il y a deux détails que je voudrais signaler:

-Le premier est au niveau du vernis de la table, car contrairement à ce qu'on peut lire ça et là, et à moins que je ne sois tombé sur une exception, je trouve qu'il n'est pas super résistant quant aux différentes agressions qu'il peut subir.
Il marque très facilement, et j'ai eu l'occasion de lui faire une trace significative avec un coup de médiator mal placé. Je précise que chui pas un bûcheron, et que j'ai même plutôt tendance à faire vachement attention à mon matos. Ma "La Patrie" n'est que rarement sortie de ma piaule.
En comparaison, j'ai une classique de fabrication artisanale española, + de 10 ans de service, parfois dans des conditions un peu extrêmes (beaucoup trimballée, voyage en sac à dos, à la roots...), c'est sûr qu'avec le temps et les situations, elle a prit des pets, mais au niveau du vernis de la table, à part les micro-rayures propres aux guitares qui ne servent pas qu'à décorer, je peux dire qu'elle est nickel, pas plus de traces que ça.
J'ai fait le test, en exerçant une pression avec l'ongle du pouce, on sent tout de suite la différence entre les deux instrus. Sur la La Patrie, il ne s'en faudrait de pas beaucoup pour la marquer, on sent une certaine souplesse/fragilité du vernis, tandis que sur l'espagnole c'est bien dur, ça ne bronche pas.

-Le second point, c'est au niveau du compartiment de la pile.
Je trouve que ce n'est pas le plus pratique, et surtout solide, des boitiers qu'on trouve aujourd'hui sur le marché. Surtout le petit capot qui sert à ouvrir et fermer le compartiment. Il est très fragile, et n'est maintenu au boitier que par 2 petites pattes en plastiques.
J'ai eu la mauvaise joie d'en casser une des deux lors d'un remplacement de la pile.
Encore une fois, chui pas un bourrin, mais le truc m'est resté dans les doigts.
Du coup j'en ai profité pour le réparer et le consolider.
En fait, j'ai recollé la patte, puis j'ai percé dans l'axe au niveau des ergots qui viennent s'emboiter sur le compartiment, là j'ai remis le capot en position sur le boitier (démonté hors de la guitare bien sur) et y ai fait passé un petit axe métallique récupéré dans un stock de composants démontés de vieux appareils électroniques (ça pourrait ressembler un peu aux axes qui servent à fixer les bracelets des montres).

Du coup maintenant c'est bien solide.
Et puis, on n'a pas besoin d'y accéder souvent car l'électronique épurée de cette guitare assure une longue autonomie.

Voilà pour ce qui est de ma petite expérience.
Malgré tout, j'adore cette guitare, et la recommande vivement à tous ceux qui cherchent un instrument de qualité, de noble fabrication, tenant compte des aspects humains et environnementaux de notre époque , et cela sans trop se ruiner.
Mister Godin et ses potes ont "tout" compris.
La qualité de leurs instruments en témoigne!
Respect.
:)

UTILISATION

...

SONORITÉS

...

AVIS GLOBAL

...