Celestion Vintage 30
+
Celestion Vintage 30

Vintage 30, Haut-parleur guitare de la marque Celestion appartenant à la série Classic.

Le Taz 08/06/2018

Celestion Vintage 30 : l'avis de Le Taz

« Pas très vintage, mais diablement efficace ! »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Je fais partie de ceux qui ont détesté ce hp, avant de l'essayer dans les bonnes conditions : rodés et avec les bons amplis. Il faut bien prendre en compte qu'il s'agit d'un des best-sellers de Celestion, son modèle le plus vendu et proposé par divers constructeurs. De fait, il est souvent joué et essayé dans des cabs et combos neufs, et par conséquent pas rodé (ou mal rodé), expliquant que beaucoup trouvent ses aigus très agressifs. Ce ressenti est renforcé par la particularité de ce modèle qui développe un bosse marquée dans les hauts-mediums qui se révèlera être son point fort. Il faut donc que le bon HP soit dans le bon cab (et avec le bon ampli). D'où les différences d'appréciations radicalement différentes selon que le joue dans 2x12 Harley Benton ou un Orange PPC212.

Histoire de compliquer le tout, le V30 étant le best seller, on colle son nom sur quatre modèles ou plutôt quatre variantes au total, certaines grosses marques commandant ainsi des V30 avec des specs légèrement différents. Du plus bright au plus dark : V30 Marshall, V30 Standard, V30 Orange, V30 Mesa. J'ai eu l'occasion de jouer sur les 3 premiers et d'associer un V30 standard et un Orange, suffisamment différents pour être très complémentaires.

La particularité des V30 est donc cette bosse dans les mediums, qui n'est pas la même que celle de la légende maison, le Greenback. Je trouve personnellement qu'ils s'associent très mal à des amplis qui ont déjà des haut-mediums agressifs, genre Plexi Hot Rod (Splawn, Friedman, Ceriatone Yeti, etc.). J'y suis venu après avoir récupéré un stack Cornford (tête + 1x12) et apprécié d'avoir un rendu très différent de mes G12-65. Plus moderne globalement (contrairement à son nom), favorisant la grosse disto, le gros son, le lead, peut-être un peu moins flatteur ou "Marshall" sur les crunch qu'un G12-65 ou un Greenback, mais beaucoup plus efficace en clean, développant de belles basses.

Cette bosse permet aussi de réveiller ou révéler certains drive. Moi qui pensais qu'on ne pouvait joué le Peavey Classic 30 qu'avec ses HP de série (franchement affreux dans les g12-65 par exemple), j'ai pris une baffe en lui connectant un bon V30 rodé. Le clean prend encore plus d'ampleur, le grain du drive est tout simplement magnifié, il devient chantant, l'association parfaite (c'est d'ailleurs ce que met Peavey poru ses Classic 20 aujourd'hui). C'est sans doute avec cet ampli que j'ai entendu le bénéfice le plus notable apporté par ce HP.

Si sa bosse ne se mariera pas avec tous les amplis (parfait avec mes Cornford, moyen avec mon Brunetti, trop agressif sur des plexi-like en crunch), il permettra à votre son de toujours sortir du mix en toute circonstance, sans jamais avoir besoin de forcer les réglages d'égalisation ou de volume, un phare dans la tempête.

On peut ne pas aimer son grain qui n'a pas grand chose de "vintage", le trouver trop moderne pour certains drive, ne pas arriver à l'associer comme on le souhaiterait à certains drive, il n'en reste pas moins que son rang de best-seller est justifié, c'est un des rares hp aussi bon en clean qu'en grosse disto et qui vous assure un placement dans le mix quelles que soient les conditions. Ce n'est pas mon HP de prédilection, par pour le grain et les sons que j'emploie, mais c'est un HP que je suis ravi d'avoir appris à connaître et que je croiserai sûrement à nouveau un jour.