timsha 08/07/2013

RME Audio Fireface 800 : l'avis de timsha

« bonne pioche »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Je cherchais une interface pro ou semi-pro pour produire un CD et me lancer dans le traitement du son. Des amis musiciens cherchaient un ingé-son sans être trop exigeant. Passionné depuis de nombreuses années par l'écoute HiFi, je voulais une interface "universelle", pouvant servir de DAC pour l'écoute 2.1, 5.1, 7.1, la prise et le travail du son. Ayant un budget limité, j'ai cherché presque 2 mois les meilleurs rapports qualité/prix pour quelque-chose pouvant se rapprocher le plus possible d'une qualité pro, avec au moins 8 entrées 8 sorties analogiques, au moins 4 préamp 'droits' et fonctionnels et une connectique FireWire plus stable et plus rapide que l'usb à l'époque.

Pas de budget pour la console, ni pour les préamplis, il fallait pouvoir simuler tout ça en direct dans Logic. J'ai eu le coup de coeur pour cette interface après avoir lu les nombreux commentaires sur le net et le dossier de test Audiofanzine.
Un classique SM58 pour la voix, deux AKG perception 170 et un perception 120 pour la batterie (revendus depuis parceque... hmmm... bcp trop loin d'une qualité pro), guitare et basse prises en sortie ligne des amplis.

Config MacBookPro en FireWire 8goRam 750GoHD, LogicPro9 et Harrison MixBus.
Ecoutes Focal Solo6be + caisson Focal Cube2 (pas très pro le caisson, mais dans ma pièce de 12m2 traitée artisanalement ça le fait).

Je l'utilise pour :

- écoute de référence. Avec Audirvana et mes écoutes, ça enterre bien des chaînes audiophiles plus coûteuses, j'ai revendu la mienne sans aucun regrets.
Attention, la gestion du volume d'écoute par le driver est 100% numérique, sans dithering et on perds de la dynamique et des détails en l'utilisant, mieux vaut lui adjoindre un simple potard genre TC-VolumePilot ou un vrai contrôleur de monitoring.

- Prise de son, alors là, c'est une tuerie, on capte ce qui entre avec le caractère des micros et le jeu des artistes, c'est un peu 'froid' disent certains, mais je dirai plutôt précis, les détails et la dynamique sont bien là et la coloration peut se faire en amont ou en aval. Jamais eu de pb de gain, les potards sont linéaires, (tout n'est pas dans le dernier millimètre). Possibilités de routage de tout vers tout (avec les câbles ad-hoc on y branche 5 casques sans pb avec pour chacun un mix différent). Possibilités d'extension avec 2 entrées 2 sorties ADAT, SPDIF et synchronisation WorldClock maître ou esclave. Tout y est.

- Sonorisation : oui, je sonorise quelques concerts et je l'embarque toujours, sa latence est quasi nulle entre les entrées et les sorties, ce qui en fait une super DI avec découplage de masse entre les entrées/sorties (adieux les buzz dans bien des cas, excellent contrôle de niveau, entrées universelles symétriques/asymétriques, +4dbu ou niveau ligne, c'est top) et je rajoute 5 préamps de qualité à ma petite A&H Z10FX (dont 4 XLR avec alims fantômes indépendantes).
Petit plus à préciser, il y a bien 8 pistes d'entrées analogiques, mais on peut y connecter jusqu'à 17 sources.
l'entrée 1 existe en façade avec Haute impédance, réglage de gain, limiteur et simulateur d'HP débrayables, mais elle est aussi présente sur la face arrière, on peut y brancher 2 jack qui seront prémixés, le réglage de gain n'affectant que l'entrée façade.
L'entrée 7 est en XLR ET jack à l'avant (avec réglage de gain) et reprise en jack à l'arrière, ont peut donc y prémixer 3 sources.
Idem pour la 8.
Les entrées 9 et 10 ne sont qu'en face mais permettent elles aussi de prémixer le jack et l'XLR (le réglage de gain s'applique aux deux simultanément).
Ces fonctionnalités de prémixage sont expliquées dans le manuel et ne constituent pas une bidouille, le driver permet d'activer ou non la prise simultanée avant/arrière).
Tous les jack sont universels et acceptent du symétrique ou de l'asymétrique avec détection auto du jack utilisé.

UTILISATION

Driver très stables chez moi (sur OsX, pas essayé sur Windows), jamais un plantage en quelques centaines (voir milliers) d'heure d'utilisation. Drivers mis à jour régulièrement pour s'adapter aux mises à jour systèmes. De la bombe.
Seul point noir, les deux entrées FW800 sont fragiles et ont tendance à se déssouder sur une utilisation intensive. A force de montage/démontage elles se sont barrées, j'ai réussi à les ressouder non sans mal, mais elles se sont barrées à nouveau et je n'utilise plus que le FW400 en attendant de remettre les mains dans le cambouis.

MISE EN OEUVRE

Tout s'est déroulé sans problèmes. Quelques heures pour comprendre la souplesse des réglages, surtout en mode Matrice, le mode feedback où les sorties peuvent être renvoyées sur les entrées (en interne et sans câblage) et de l'encodeur/décodeur M/S intégré. Après, c'est un régal.
Manuel difficile à trouver en Français, j'ai acheté d'occase avec manuel anglais/allemand, et j'ai fini par trouver la version française en PDF.

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis 5 ans, ayant besoin de compresseurs et DSP à faible latence dans ma partie sonorisation, j'aimerai passer à la FireFace UFX, pour garder la même souplesse/qualité.
C'est un peu cher mais je n'ai jamais eu l'impression d'avoir été volé par RME, la qualité est au rendez-vous.