Steinberg UR22
+
Steinberg UR22

UR22, Interface audionumérique USB de la marque Steinberg appartenant à la série UR.

pagamini 02/02/2017

Steinberg UR22 : l'avis de pagamini

« Correct »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Avec quelle configuration, quels logiciels et dans quel contexte utilisez-vous cette interface?
mac os x.11, logic pro
acoustique, électro
Qu'en est-il de la stabilité et de la latence?
J'ai eu pas mal de problèmes de stabilité, l'interface générait des bruits parasites régulièrement. Ceci était dû à l'alimentation usb trop faible. Sauf que sur ce modèle il n'y a pas de possibilité d'alimentation externe.
J'ai trouvé la solution en achetant un câble usb qui permet, en plus du branchement à l'ordinateur, un branchement à une autre source de courant via usb.
Une fois ce problème corrigé, plus de problème à signaler, même s'il subsistait toujours l'angoisse du bruit parasite.
La latence est pas mal, sans plus.

L’interface et ses drivers sont-ils ergonomiques?
Rien à dire, c'est très simple. Le bouton permettant en sortie de mixer plus ou moins le signal provenant du DAW ou des entrées est bien pensé. J'aurais aimé 6 sorties pour faire du surround, mais on ne va pas trop faire la fine bouche.

Qu’en est-il de la qualité des convertisseurs et des préamplis (souffle, réserve de gain, etc.)?
J'utilise un oktava avec 2 têtes différentes, et ce micro a besoin d'une bonne réserve de gain. Avec d'autres interfaces situées dans la même gamme de prix (focusrite, M-audio, ...), j'avais besoin de monter le gain, ce qui faisait apparaître un certain souffle. Ici, on a vraiment une bonne réserve de gain, peu de souffle à déplorer, c'est appréciable !
Par contre, au niveau de la sonorité, c'est froid, dur (une légère distorsion dans les aigus ?). Pour moi qui recherche de la rondeur dans le son, c'est rapé. Sur ce plan, je préfère largement la focusrite.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?
Le plus : la réserve de gain, le son propre, le boitier est en métal (ça ne semble pas être le cas de la MKII), ça respire la solidité.

Les moins : l'alimentation uniquement usb, on comprend l'apparition du modèle MKII (mais on peut se débrouiller avec un câble adapté).
C'est froid, c'est dur. Pour de l'acoustique, j'ai passé mon chemin. Elle fera le bonheur d'un autre.