Tous les avis sur Keith McMillen Instruments SoftStep

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.0( 4/5 sur 2 avis )
 2 avis100 %
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
C'est-un-ange22/06/2012

L'avis de C'est-un-ange"Noyade dans les infinies possibilités mais c'est bon !"

Keith McMillen Instruments SoftStep
Je m'amuse avec ce pédalier depuis un petit mois. Je découvre les possibilités au fur et à mesure et je pense qu'il va me falloir une ou deux vies supplémentaires pour espérer maîtriser l'engin !
La manufacture paraît solide. Attention au port usb que l'on a toujours envie d'enfoncer plus que de raison... Pour les grands pieds (personnellement je fais du 47), un travail de précision (du gros orteil surtout...) pour les effets utilisant la pression et la rotation sera nécessaire. Le on/off est gérable aisément.
Je le conseille à tous ceux qui ont besoin d'un pédalier usb et qui n'ont pas peur de plonger dans un océan de paramètres paramétrables !
jules_th20/09/2011

L'avis de jules_th"dur à maîtriser sans connaissances - mais très efficace"

Keith McMillen Instruments SoftStep
Bon, je me lance, peut-être mon expérience (restreinte) servira-t-elle à quelqu'un.

Pédalier midi, branché en USB, mais pour une description fine voir le site, je ne vais pas remplacer la notice, ceci dit la notice est amusante, quand on déballe le carton on trouve 2 pages, en anglais, quand même, tout le reste (logiciels, démos, manuel (pardon, manual)...) est à télécharger sur internet. En anglais, toujours.

Dans le carton on trouve donc le pédalier et un câble USB de 5m de long. Ah oui, et un câble pour brancher en jack une pédale d'expression.

Pourquoi le SoftStep ? Je cherchais un pédalier qui me permette de piloter des effets sur Ableton Live, que j'utilise avec ma guitare électrique pour des raisons de légèreté et d'effets "dans les coins", et ce pédalier m'a attiré.

Les 10 pédales ne font pas que du on-off, et ça c'est la grosse spécialité du SoftStep : on peut appuyer verticalement et avoir un genre de pédale d'expression, mais aussi horizontalement, voire même il semblerait qu'on puisse en tournant le pied dessus faire comme si pilotait un potar du pied. Y a plein d'utilisations possibles. On peut aussi paramétrer la vitesse de réaction de l’effet pour que ça évolue plus vite au pied, ou plus lentement. Je n’ai pas encore testé ça.

Première remarque : le risque de toucher la pédale du bas quand on joue avec celle au dessus : il existe. J'aurais tendance à réserver les mouvements verticaux aux pédales du bas. Et les horizontaux à celles du haut. Ca se gère, je n'ai pas encore assez d'expérience pour critiquer. Mais je ne fais que du 42 en pointure...

Et la programmation? Alors ça...

Je ne suis pas un spécialiste, très loin de là, du monde midi, et j'avoue que la programmation ne m'est pas simple du tout.

En fait je m'en suis sorti grâce aux exemples qui sont donnés (effects Ableton Live for guitar), à une ou deux vidéos "tutoriels" sur le site de Keith machin, et puis un peu de bol. La gestion des ports midi est peut-être logique, mais pour moi ça représente du chinois complet. Alors penser à programmer en laissant le port midi 1 sur "contrôle" dans la page midi d'Ableton, puis après la programmation, penser à le déconnecter sinon les effets restent bloqués sur off... Je ne sais pas comment j'ai fait, mais j'ai réussi à programmer mes effets. Je vais tâcher de continuer à étudier la question.

Il me reste d'énormes lacunes. Par exemple, il y a un mode (standalone) qui permet apparemment de se passer d'avoir à lancer en parallèle le logiciel du Softstep : je n'ai pas compris comment ça marche.
Il y a un éditeur "simple" : je n'ai pas réussi à l'utiliser...

Un spécialiste du monde MIDI trouvera peut-être tout ça trivial. Un besogneux comme moi mesure toute l’étendue de ses insuffisances. Mais bon, sur cette usine à gaz faut savoir être patient. Je ne l’ai que depuis une semaine, mais j’ai déjà (inconscient ou courageux ?) fait 2 concerts avec.

Un gag : le pédalier s’est déconnecté aux balances. Il m’a fallu du temps (et une bonne dose de panique) pour comprendre que c’était le câble USB qui était naze. Naze il est encore. Mauvaise série, disons, je ne veux pas tout de suite incriminer l’usine à gaz si sa porte d’entrée déconne.

Voilà, avec tout ce que ce truc permet, je pense qu’il serait malséant de lui mettre une mauvaise note. Mais avec tout ce que je ne comprends pas et que le manuel laisse de côté, au niveau de l’apprentissage y a de gros progrès à faire. Sans compter que mon anglais, sans être mauvais, n'arrive pas à la cheville du jargon utilisé...

Finalement je le garde et j’ai bien l’intention d’en comprendre davantage sur son fonctionnement.

------------------------------------------------------------------------------------

MISE À JOUR fin mars 2012 :

Même si je ne l'ai pas poussé dans ses retranchements depuis septembre dernier, je constate que je m'habitue à son fonctionnement, j'ai même réussi à comprendre le fonctionnement Stand Alone (mais là c'est moi que je note, pas le Soft Step...).
Ce pédalier reste incroyable par ses possibilités. Je le passe de 7 à 8.