Deltank 01/10/2018

Kawai MP7 SE : l'avis de Deltank

« Super piano clavier maitre à découvrir »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Je cherchais un clavier maitre MIDI 88 notes toucher piano, avec à minima des sons de pianos et d’orgues, et des contrôles MIDI en façade. L'offre en 2018 est surtout adressée par les grands du clavier/synthétiseur, avec soit du haut de gamme assez cher (plus de 2000€), soit des produits trop typés vintage ou scène.

En cherchant chez les spécialistes du piano, j'ai découvert la gamme de claviers maitres « MP » chez Kawai, et plus particulièrement le MP7SE, successeur du MP7.

J’ai pu le tester chez JMusique. Ce fût une bonne surprise, et je l’ai acheté peu de temps après.

La finition des flancs en bois laqué noir, souligné par le logo de la marque au-dessus du clavier, lui donne un vrai look de piano acoustique, et le châssis en métal noir rassure quant à la robustesse de l’instrument (confirmé par ses 22 kilos lors du déballage).https://medias.audiofanzine.com/images/normal/kawai-mp7-se-2145014.jpg

Le clavier 88 notes toucher marteau à mécanisme Kawai 3ème génération (Action Responsive Hammer III) et toucher ivoire est très réaliste. On sent une vraie réponse sous les doigts, qui varie selon le style de jeu, ce qui est très agréable. On a tellement la sensation de jouer sur un véritable instrument acoustique, qu’on oublie qu’on est sur un piano numérique. De nombreuses courbes de toucher sont disponibles, ainsi que des courbes personnalisées, ce qui est pratique pour adapter la vitesse de réponse du clavier au type d’instrument joué (orgue ou synthé par exemple).

La face avant est bien fournie, avec 4 faders pour contrôler les zones du claviers maitres mais aussi les drawbars des sons d’orgues, de nombreux boutons de commandes dont 2 paramétrables, 4 potentiomètres pour l’édition en temps réelle et les messages MIDI, et les classiques molettes de pitch-bend et modulation. L’écran peut paraitre un peu petit, mais à l’usage on s’y fait, et on peut le régler en lumière et contraste. La prise USB pour périphériques de stockage (clé USB) est en façade, ainsi que la prise casque, ce qui est très pratique.
https://medias.audiofanzine.com/images/normal/kawai-mp7-se-2145016.jpg

En face arrière, il y a une entrée ligne avec commande de niveau en face avant. Elle est mixée sur la sortie du MP7SE, ce qui permet d’y connecter un expandeur et d’avoir le son des deux machines sur une seule sortie. Pour le MIDI, on dispose de prises MIDI et USB, utilisable simultanément. Pratique pour être connecté à la fois à une DAW et à un expandeur MIDI. Niveau connexion, il y a également de quoi raccorder différentes pédales, de la triple spéciale piano à la switch assignable en MIDI.
https://medias.audiofanzine.com/images/normal/kawai-mp7-se-2145019.jpg

Si l’on n’est pas novice en la matière, on comprend vite le rôle des zones et boutons de la façade, le MP7SE est assez intuitif. Reste que s’il on avait l’habitude du workflow/logique d’une autre grande marque de clavier, il faudra comme toujours un temps d’adaptation.

La partie clavier maitre est assez complète, avec 4 zones entièrement configurables et combinables interne et/ou externe, avec contrôle direct en façade (niveaux, mutes, split, etc…). Les commandes de la façade sont assignables en MIDI (fader, switch, molettes…), pour faire du MIDI CC ou commander des changements de banques. On dispose de 250 mémoires de configuration pour rappeler tous les réglages d’un coup, ce qui est énorme je trouve, mais très confortable.

En complément, vous pouvez visiter le site Web Kawai du MP7se, où toutes les fonctionnalités sont détaillées : Site Web MP7SE

Niveau son, on a droit à toute la palette des pianos de concert haut de gamme Kawai (c’est leur métier historique), qui sonnent très bien, ainsi que des sons de piano électriques variés, et aussi des sons d’orgues avec simulation des drawbars, modifiable en temps réel avec les faders de la façade. Il y a aussi des sons de synthés, cordes, vents, basses, guitare, etc... assez réussi dans l’ensemble, sauf les guitares, comme d’habitude sur les claviers. Les sons sont éditables en live avec les 4 potentiomètres de la façade (filtres, enveloppes, LFO…), en particulier les sons de pianos avec le mode « Virtual Technician » qui permet de modifier jusqu’à l’ouverture du couvercle d’un piano à queue par exemple (j’avoue ne pas être allé jusque-là, les 32 sons de pianos étant déjà assez variés). Le tout est sauvegardable dans 256 mémoires user, de quoi voir venir.

Pour donner vie à tous ses sons, le MP7SE dispose d'une réverbe éditable globale avec dosage indépendant par zone, d’une partie multi-effets par zones, assez complète et éditable, avec des chorus, délais, flanger…, mais aussi des simulations de cabine Leslie et simulations d’amplis. A noter que c’est la zone principale (MAIN) qui dispose de toute la panoplie d’effets, dont la Leslie et les simulations d’amplis, le nombres étant réduit sur les 3 autres zones. Il y a en plus un égaliseur paramétrique 4 bandes global, activable en façade, pour ajuster le son général.

Le classique métronome et son lancinant « Tic-Tac » est complété par un accompagnement rythmique de batterie avec 100 variations de style et sonorités, bien plus sympa pour parfaire sa précision de jeu ou improviser au clavier.

Une écoute valant mieux qu'un long discours, voici le liens vers les démos audio Kawai du MP7SE (sons, effets, et rythmes de batterie) : Démonstrations audio MP7SE

Le MP7SE abrite un mini lecteur/enregistreur MIDI et audio, un peu rudimentaire, mais qui peut dépanner pour sauver une idée lors d’un moment d’inspiration, le tout stocké en SMF, WAVE ou MP3 directement sur clé USB. Petit plus intéressant, on peut gérer les commandes de transport d'une DAW ou d'un séquenceur externe directement depuis le MP7SE, car les boutons du séquenceur interne émettent en MMC vers les sorties MIDI (Play, Stop, Rec, etc...).

En conclusion, le MP7SE est une très bonne synthèse entre piano numérique et clavier maitre MIDI, avec un très bon rapport qualité prix vu le tarif auquel il est proposé (1300€). Son prix est sans doute lié à sa place d’outsider, et il est assez dommage qu’il soit si peu connu, contrairement aux classiques du genre de Roland ou Clavia.

Je vous invite vivement à le tester pour vous faire une idée.