• J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Niveau d'entrée, à quoi sert le vue mètre ?

 
AuteursMessages

Anonyme

offline
Anonyme
Ce membre n'existe plus
1 Posté le 07/01/2005 à 00:57:10
Hello, j'ai commencé à tester mon SPL Goldmike et j'ai besoin d'un conseil.
J'en ai acheté deux. Avec le premier, pas de problème: je branche dessus deux Oktava MK12 qui sont en overhead sur une batterie et je vois VRAIMENT la différence avec avant (je branchais directement les Oktava sur mon magnéto Roland). Le résultat est excellent avec un son clair et surtout un son mieux défini, moins brouillon et des cymbales présentes SANS ETRE ENVAHISSANTE comme avant et une caisse claire que l'on entend parfaitement. J'ai également testé une chanteuse lyrique (une vraie chanteuse qui est dans les coeurs de radio France...) avec un SM58 branché sur le SPL. Résultat IMPRESSIONNANT +++.
En revanche, je suis déçu par l'amplification de cuivres. Je branche un Electrovoice RE20 pour enregistrer un sax tenor et un Beyer pour enregistrer une trompette dans une configuration de sextet de jazz. Et là, j'ai un problème dans la mesure où si je respecte et tiens compte des vues-mètre (c'est-à-dire en réglant le niveau d'entrée du SPL de telle manière que les vues-mètre n'aillent pas dans le rouge) je me rertouve avec un son de niveau assez faible, peu de dynamique, ce qui fait que je suis à ce moment là obligé de monter le niveau d'entrée du magnéto Roland et j'ai alors un son un peu aigu qui manque de rondeur.
Question: dois-je vraiment tenir compte du vue-mètre du SPL ou puis-je tolérer que les vues-mètre "saturent".
Les cuivres, c'est vraiment pas évident car les variations de niveaux d'une trompette sont énormes entre une ballade sussurée au creux de l'oreille (style Chet Baker ...) et un Funk qui décoiffe (Style Randy Breker...). Je veux pas m'emmerder à régler à chaque fois le niveau d'entrée en fonction du style de morceau que l'on va jouer.
Merci aux pros de m'aider (désolé pour cette question un peu con mais je ne suis pas ingénieur du son et vos conseils m'éviteront 3 heures de test :| )

chimimic

offline
chimimic
13615 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 1 244

2 Posté le 07/01/2005 à 10:33:09
Je ne suis pas spécialiste non plus, mais il me semble que ton problème est justement lié à la grande dynamique des sons joués apr ton cuivre. Tu règles le niveau d'entrée de telle sorte que les crêtes ne provoquent pas de saturation, mais ce réglage ne convient plus pour les sons d'amplitude "normale" (bien plus faible). L'ajustage est moins délicat avec une chanteuse qui possède la maitrise de sa voix et dont la dynamique ne sera donc pas aussi grande...

Pour ce qui est de tenir compte du vu-mètre de niveau d'entrée, peut-être peux-tu essayer d'accepter des dépassements plus fréquents dans un "rouge modéré". C'est le genre de test qui ne coute pas grand chose. Si une saturation audible apparait, estimer si elle est gênante, et la comparer avec ce que tu aurais sans ce préampli...

LoG

offline
LoG
2224 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 265

3 Posté le 07/01/2005 à 10:39:21
Exact chimimique...
le signal à l'entrée ne doit pas saturer si tu veux correctement "l'améliorer" plus tard...

Anonyme

offline
Anonyme
Ce membre n'existe plus
4 Posté le 20/01/2005 à 23:30:00
Bon, j'ai une solution pour contourner ces gandes variations dynamiques des cuivres, c'est de compresser. ça marche mais c'est un peu dommage non ?

chimimic

offline
chimimic
13615 posts au compteur
Modérateur thématique

Score contributif : 1 244

5 Posté le 20/01/2005 à 23:46:06
Oui, la compression de dynamique peut t'aider un peu à résoudre le problème. Perso, je préfère perdre un peu de dynamique (sans abuser de la compression, ratio de 1,5 à 2 au grand max) et gagner sur la qualité globale (un peu moins de risque d'écrêtage et un peu moins de "piano" noyé dans le souffle). Après c'est une question de choix. Il faut finalement prendre ce qui te convient le mieux, ça demande pas mal d'essais...

kravatorf

offline
kravatorf
10076 posts au compteur
Modérateur généraliste

Score contributif : 253

6 Posté le 21/01/2005 à 01:19:33
D'expérience , le gold mike a suffisament de "headroom" et le vu mètre est suffisament imprécis pour que l'on puisse se permettre l'aller dans le rouge assez largement... l'oreille est alors seule juge et un bon nombre d'essais seront nécessaires... compresser à la prise est une bonne idée sur des cuivres... encore une fois, il faudra procéder à de nombreux essais et ne pas trop forcer sur la compression (on peut plus facilement compresser à nouveau lors du mix que l'inverse) et garder un maximum de naturel...

pour les cuivres, des micros qui 'encaissent' la puissance et la dynamique sans "pincer le son" seront vite indispensables ;) (electrovoice RE20, MD421 ...)

nota bene : "s'emmerder à régler à chaque fois les niveaux d'entrée" en fonction du style de la prise s'avère généralement indispensable ;)

Anonyme

offline
Anonyme
Ce membre n'existe plus
7 Posté le 21/01/2005 à 21:42:01
Merci à tous pour vos conseils :clin:

becbunsen

offline
becbunsen
67 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 258

8 Posté le 31/01/2005 à 22:20:41
Le goldmike est pour ca assez agreable a utiliser, je l'utilise sur des overheads, lors de gros break, les aiguilles volent dans tous les sens et pourtant, a la reecoute de l'enregistrement, aucune saturation.
pour le reglage du gain, moi je me fie a l'entrée de ma carte son directement en sortie du goldmike et pour le moment, quelque soit la source, je n'ai pas de mauvaises surprises
Revenir en haut de la page