Lexicon PCM 91
+
Lexicon PCM 91

PCM 91, Processeur de réverbération de la marque Lexicon appartenant à la série PCM.

blackle 01/09/2010

Lexicon PCM 91 : l'avis de blackle

« Parfois complexe mais toujours de grande qualité. »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Elle ne sait faire qu'une seule chose, réverbérer. La PCM 91 a été conçue pour produire des réverbérations et des ambiances de qualités. Elle utilise deux processeurs DSP, appelés par Lexicon "Lexichip2", son architecture est similaire au modèle 300. Toutes les deux sont les descendantes directes de la célèbre 480L.
En entrées elle dispose de deux prise combo (XLR/TRS) symétriques, pour les sorties, également symétriques, deux prises XLR ont été prévues. Elle propose également des entrées/sorties numériques aux formats AES/EBU et S/PDIF.
La conversion analogique/numérique s'effectue sur une quantification de 24 bits, tandis que la conversion numérique/analogique est elle sur 20 bits. La fréquence d'échantillonnage de travail est sélectionnable au choix : 44.1kHz/48 kHz.
L'implémentation MIDI quant à elle est très complète et permet une multitude de possibilités de commandes et de contrôles en tous genre. Il faut également ajouter à ces possibilités, les commandes internes, ainsi que les suiveurs d'enveloppe et les deux LFO hautement paramétrables..

Contrairement à la PCM 81, la PCM 91 est une réverbe pure sucre et disposant d'une partie des algorithmes présents dans les modèles 480L et 300: RandomHall, Ambience, Concert Hall, Ritch Plate, Chamber/Room, etc.. ainsi qu'une dizaine d'algorithmes de double réverbération, 6 en dual mono et 4 en cascade. Elle possède 19 algorithmes et 450 programmes. Comme dit plus haut, pas du tout multieffet elle permettra cependant de moduler via LFO et/ou les suiveurs d'enveloppe internes les délais et échos, ainsi que bien entendu les réverbérations, pour reproduire des effets spéciaux particulièrement impressionnants. Attention toutefois de ne pas se perdre dans les réglages, ça va très vite vu l'abondance de paramètres éditables.

UTILISATION

En bonne Lexicon qu'elle est, une période d'adaptation et de compréhension est nécessaire. Ceci posé grâce à la fonction "Soft Row", qui offre un accès rapide à dix paramètres, ceux que l'auteur d'un preset a jugé les plus importants, sont immédiatement accessibles via la première page d'édition. Cette fonction "Soft Row" représente un moyen de "présélectionner" un nombre réduit de réglages permettant de modifier finement les valeurs les plus importantes d'un programme de réverbération donné. Ensuite vient un autre niveau de programmation qui est beaucoup plus complexe, mais aussi bien plus intéressant, puisqu'il permet d'agir directement au cœur des algorithmes de réverbérations, ce qui confère à la machine une souplesse d'utilisation supplémentaire.
Tout comme comme les PCM 80/81 et dans de moindre proportions le MPX 1, elle est également équipée d'une recherche par mots-clé, qui permet de trier tous ses programmes selon des critère tels que « Vocal » « Drum », « PA », « Small », etc. Autant de particularités "qu'on-n'a-jamais-le-temps-de-faire" en séance. C'est très appréciable!
Le manuel (en anglais) est très très bien fait..

QUALITÉ SONORE

Cette réverbe est très proche niveau qualités du modèle 300 qui elle même est assez proche d'une 480..
Les différents programmes de réverbérations proposés sont tous plus beaux les uns que les autres, il est difficile d'obtenir quelque chose de « pas terrible », en revanche comme dit plus haut, il faut bien maitriser les différents paramètres constituants le son même de chaque programme.
D'une redoutable beauté, le son son de cette réverbération navigue entre la finesse, la précision et le naturel. Essayez entre autre le preset dénommé « Mythology », sur certaines sources analogiques c'est impressionnant de beauté. Redoutable également, les générateurs d'ambiance constitués de délais et autres pré-délais, un compresseur/expandeur et un système de modulation et de raccordement de ces différentes fonctions, permettent d'obtenir des résultats encore plus spectaculaires.

AVIS GLOBAL

Une excellente machine, bien conçue. Les réverbérations avec ou sans écho restent d'un naturel étonnant. Malgré le potentiel créatif de cette Lexicon elle demeure facile d'utilisation pour peu que l'on ne s'aventure pas trop loin dans l'édition sans avoir au préalable bien pigé son fonctionnement. Cette bécane est capable de générer des espaces et des ambiances incroyables de finesse et de délié..


-Avis d'une musicienne:

Cette PCM 91 est au antipodes de ma première réverbération Yamaha REV 500 pour ne pas la nommer. A vrai dire avant que mon mari ne m'achète cette Lexicon, je n'étais pas du tout consciente des différences de qualités pourtant fondamentales entre un appareil pro et un autre. Et puis quand on est musicien la qualité professionnel est souvent quelque chose d'abstrait, de vague, de je ne sais pas quoi.. du genre « tant que ça fait de la réverbération c'est bien.. ». Oui mais voilà, une fois qu'on a utilisé ces appareils qui sont conçus pour un usage réellement professionnel, il est impossible de retourner en arrière. On se rend compte quasi immédiatement que le fossé est grand. Très très grand même.

En revanche pour une musicienne comme moi j'avoue bien volontiers que si je n'avais pas été accompagnée de mon mari m'apportant tout son soutien technique (que de patience il a avec moi), il est clair que j'aurais probablement abandonnée, vu la complexité à apprendre et surtout comprendre les connaissances nécessaires des paramètres constitutifs d'une réverbération. J'ai passé beaucoup de temps et d'énergie à comprendre pourquoi un paramètre précis était capable de changer radicalement la perception d'un programme en apparence simple. Je me suis tour à tour sentie nunuche, pas trop bête, et finalement assez fière de moi en définitive. Mais honnêtement que ça été dur car je ne suis pas du tout technicienne de formation, mais je n'ai absolument rien lâché! C'était la seule manière de comprendre parfaitement ce qu'elle pouvait m'apporter. Maintenant avec quelques années de recul cela valait vraiment le coup. Et puis de toutes façons même si je suis blonde, j'aime bien comprendre se que je fais :)
Encore aujourd'hui à force de travailler avec, je suis de plus en plus "amoureuse" de cet extraordinaire appareil, et j'apprécie toujours au quotidien les possibilités de contrôles de l'extraordinaire « Dynamic Patching », imaginez-vous, 143 sources de modulations possible, dont 127 contrôles midi, LFO et suiveurs d'enveloppe (au nombre de deux), peuvent contrôler dynamiquement n'importe quel paramètre. De plus ces contrôles ne sont pas nécessairement linéaires, mais peuvent agir selon des courbes de programmables sur huit points! Vous avez vu? je fais ma fière là ! voire même ma grosse crâneuse ! car je maîtrise "beaucoup" mieux les patchs dynamiques et le MIDI que mon mari et toc! (héhé!!).


Sarah, une musicienne qui maintenant aime bien faire sa crâneuse devant son mari :)


=> Avis édité le 8 décembre 2013.

Photos liées à cet avis

photo photo