Whole Sounds 1954 Baldwin parlor grand
+
Whole Sounds 1954 Baldwin parlor grand

1954 Baldwin parlor grand, Samples de Piano de la marque Whole Sounds.

Comparateur de prix
Petites annonces
Forums
xabilon 30/08/2020

Whole Sounds 1954 Baldwin parlor grand : l'avis de xabilon

« Un petit piano discret, mais avec du caractère. »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
La marque Baldwin est rarement (voire pas du tout) représentée dans les librairies de pianos virtuels, truffée de Steinways, Yamahas, Bösendorfers... ici Dan McKinney a samplé son propre piano Baldwin Parlor Grand Model 'R' de 1954 (donc fabriqué aux USA).

Cette banque de samples ne fonctionne pas avec Kontakt, c'est une banque pour le lecteur UVI Workstation (gratuit), et protégée par iLok (mais une clé iLok n'est pas nécessaire).

L'interface est toufue, pas facile de s'y retrouver au premier abord, surtout au niveau des réverbs qui ne sont pas conventionnelles (Air et Wood ?). D'après le site de WholeSounds :
« The "Air" control provides a breathy string resonance, while "Wood" adds more clunk, more deep physical presence. »

On a un réglage des différents bruits de pédale et touches, résonances sympathiques, réponse dynamique MIDI et poyphonie, ainsi que des effets (EQ et compression, que je n'utilise pas). Le sampling a été fait selon quatre perpectives et micros différents, qui peuvent être mixés entre eux :
- Close directement au-dessus des cordes
- Mid sur le côté couvercle ouvert
- Mono à la place des oreilles du pianiste
- Far dans une chambre adjacente porte ouverte

À noter qu'on peut avoir les micros sur des sorties différentes de l'UVI Workstation, mais dans ce cas on a aussi tous les bruits (pédale, touches, résonances...) sur des sorties séparées...

Comment ça sonne ? On sent bien que c'est un vieux piano qui a vécu, si vous cherchez un son parfait, clair et immaculé, ou à accompagner un orchestre symphonique, passez votre chemin, c'est pas fait pour ; en revanche il est bien à sa place dans des styles plus "roots", folk indé ou lo-fi, et a indéniablement un caractère qu'on ne trouve pas dans d'autres banques de piano.

Bien que ce soit un piano à queue, il sonne presque comme un piano droit, tant et si bien qu'il manque un peu de profondeur dans les basses, mais on entend bien les marteaux dans les aigus, avec des cordes pas parfaitement accordées qui donnent un charme tout intimiste :)

Il n'a que 8 couches de vélocité, le jeu un peu nuancé en solo se révèle vite légèrement "raide", mais en piano d'accompagnement au milieu d'autres instruments il passe très bien.

Voilà, c'est un piano attachant pour son côté imparfait (et du coup peut-être plus "réaliste"), et qui convient à des styles cherchant plus l'authenticité que la perfection. Son faible nombre de couches de vélocité et son manque de graves en font, à mon avis, plutôt un instrument d'accompagnement.