lse 14/01/2015

Zoom B3 : l'avis de lse

« Rapport prestation/prix épatant »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Pour quel usage et dans quel contexte utilisez-vous ce produit?

J’ai acheté un B3 d’occasion comme une sorte de palette d’échantillon des différents effets disponibles pour basse. Je l'utilise avec une basse passive (une Godin SD4 qui est une sorte de Precision)

C’est un boîtier comportant trois pédales utilisables de façon indépendante et chacune pouvant utiliser n’importe lequel des effets. Utilisables de façon indépendante parce que chacune des pédales a son propre bouton de mise en route au pied. Il y a également un Tuner, un looper et une boite à rythmes.
Un ensemble de trois effets (ou moins) est appelé « patch » dans le langage zoom.
Ces patches peuvent se configurer soit directement sur la pédale, soit en passant par Edit & Share, un logiciel bien fichu (mais pour lequel la lecture du mode d’emploi est indispensable) qui est gratuitement téléchargeable sur le site de Zoom.

Le B3 a toutes les sorties d’un préampli, ; deux jacks (mono/stéréo) une sortie DI en XLR (pre/post) avec ou sans ground lift. L’alimentation peut se faire soit via un adaptateur secteur fourni, soit via 4 piles bâton standard (ça marche aussi avec des piles rechargeables). Une sortie casque en 6,35 (ça c’est bien), une sortie USB pour le raccorder à un ordinateur.
J’utilise un Mac avec Yosemite et je n’ai eu aucun problème de compatibilité, que ce soit avec le logiciel Edit & Share ou en tant que carte son. Le B3 connecté en USB a mon Mac a été reconnu immédiatement comme carte son sans que j’ai eu à faire quoi que ce soit.

A la maison c’est un petit couteau suisse bien fichu (sous réserve d’utiliser Edit&Share), pratique et plutôt performant. La boite a rythmes n’est pas la huitième merveille du monde, certes elle sonne comme une boite des années 90, mais franchement pour faire des gammes ou travailler quelques impros, ça le fait largement. Le fonctionnement sur piles le rend autonome. La fonction de carte son permet de s’enregistrer sans se prendre la tête.

En répète, de façon globale, le son n’est pas mal du tout, ça parasite un peu dans certains cas, mais dans un contexte de répète (ou après s’être promis d’être raisonnable, tout le monde termine en jouant à fond) ça le fait sans souci . Le niveau de sortie est suffisant pour utiliser le B3 comme préamp., le tuner hyper lisible est très pratique.
Tout ce qui ressemble de près ou de loin à une disto est moyen (je suis gentil) mais le reste est bien. En gros pour fignoler le son en répète le B3 est bien. Avantage annexe, pour un petit bidule numérique, il ne dénature pas le son de la basse.

Je ne l’ai pas utilisé en concert, ça doit être jouable sous réserve de bien préparer ses patches, parce que reconfigurer le biniou en live n’est pas envisageable.

Il y a (avis perso, je ne suis pas ingé son) trop de parasites pour en faire un truc réaliste en studio, mais à propos d’être réaliste c’est un bidule a 120 balles neuf… en studio effectivement il vaut mieux utiliser des trucs adaptés.

Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins?

Le plus c’est le prix. Le moins c’est le son dans certains cas (disto) mais c’est histoire de trouver quelque chose à redire.
Ça dépend de ce qu’on veut faire avec, mais certaines fonctions comme l’accordeur bien fichu et super lisible ou le petit looper peuvent justifier son usage a elle seules. J’ai payé le mien d’occasion 60 euros, soit à peine plus que le prix que j’aurais payé une pédale tuner.
Vu le prix délirant d'un préamp (200 balles mini) et de la majorité des pédales (100 balles le bout) le B3 est une vraie aubaine.

Photos liées à cet avis

photo photo