Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
< Tous les avis Jasper Synth Jasper
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Jasper Synth Jasper
Photos
1/45
Jasper Synth Jasper
revega revega

« La méchante piqûre! »

Publié le 31/01/21 à 10:19
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Tout public
Le Jasper en quelques mots est un clone très fidèle du EDP WASP sorti fin des années 70’s. Pour mieux comprendre l’intérêt que ce projet DIY propose il faut impérativement regarder du côté de son model donc le Wasp. Synthétiseur made in Britain sorti en 1978 par Electronic Dream Plant l’appareil avait la particularité d’être peu cher (199£), performant dans sa palette sonore (deux Osc, filtre, modulation, haut parleur, clavier) léger et bien sûr facile d’utilisation.
Son ou plutôt ses problèmes étaient liés à son ‘touch keyboard’ très sensible à l’humidité et à son architecture plastique très/trop fragile. Une chute et vlam! coque fissurée voir cassée. Avec le temps, soit plus de 43 ans au compteur, il est bien difficile d’en trouver un en très bon état.
Il est à noter que le Wasp fut un des premiers hybrides avec deux DCO (Digital Oxford Oscillators) signature que l’on retrouvera, filiation oblige, sur le OSC Oscar et les Novations Peak.
Je n’ai jamais eu de Wasp mais j’en ai vu passer et sa tronche de jouet plastique jaune ne laissait personne indifférent. Il y a longtemps et j’ai eu tout le loisir d’en triturer un et, sans appel, on retrouve vraiment le son et les sensations avec ce Jasper. Dur, brute, méchant, indomptable, singulier et par moment, inquiétant. Le son qui s’en dégage est unique et nous replonge dans les années industrielles de Throbbing Gristle/Chris Carter, Thomas Leer/Robert Rental (l’album 'The Bridge' porte sa signature), évidemment The Normal en live, les barges de Whitehouse, Add’n to X ou Devo dont l’un des membres râlait sur le fait que le sythé jouait tout seul sur scène quand il y avait de l’humidité dans l’aire (problème avec les contacteurs).

Le Jasper est donc le premier clone de ce synthétiseur mais avec une contrainte, faut se le fabriquer tout seul. Bon pas de panique, on en trouve assez souvent déjà monté en vente sur le web.
Rien qu’au niveau des codes couleurs, du design et du logo (une guêpe) il faut reconnaitre que la filiation est bien là. Sa fabrication requiert de vraies connaissances en électronique que je n’ai pas trop. Donc je vais pas mentir j’ai acheté le mien déjà monté, on en trouve entre 400 et 700 € en fonction des finitions (coffrage, midi, hp). J’ai simplement installé le Mdi et construit un ‘case’ en bois pour lui donner une meilleur tête (ça le rapproche donc de la série Wasp Special) Ca fait du boulot mais voilà, ça change du tout venant et des sempiternelles nouveautés parfumées dans leur boiboite prête à l’emploi.
Visuellement on est sur un format plus compact voir minimaliste pour les exemplaires les plus ‘nus’ La carte électronique intégrée avec le clavier plus le capot avec les commandes/potards forment une version légère prête à l’emploi. Pas mal du tout même dans le plus simple appareil.
Vis à vis de l’original il ya de l’amélioration. Déjà le clavier sensitif est de meilleur qualité et ça se sent, il y a un mixeur pour les deux OSC une entrée 'audio in' et l’implémentation d’un ‘Hold’ transforme la machine en ‘drone synth’ bien féroce . Pour finir le filtre commutable à un 'notch' en plus (pas super important mais bon) et l’on a la possibilité d’intégrer une prise Midi in. Ensuite compte tenu de sa fabrication récente et de ses circuits on n’a moins de crainte quant à sa résistance dans le temps. Et autre point intéressant on peut connecter le Jasper à un autre Jasper voir à un vrai Wasp via les connections Links déjà présentes sur les modèles originaux.
Le clavier est très agréable et laisser son doigt parcourir ses notes de dans tous les sens transforme l'approche que l'on peut avoir sur d'autres appareils. Ca 'blip' en cascade et en y additionnant la fonction 'repeater' on se surprend à penser à certaine séquences typé 'West Coast'.
Seul hic mais sûrement contournable, les sorties audio sont en jack 3,5 (après rien n’empêche de le changer mais ça oblige à quelque contraintes technique que je vais sûrement réaliser).
Le son est très très vivant. Instable parfois agressif, brut, rétro et souvent inquiétant. Il est limité dans ses modulations mais on peut le tordre dans tous les sens via les enveloppes dont une se transforme en ‘repeater’ (la note tourne en boucle) via le potard de Decay et on modifie la vitesse via l’attack (comme un LFO). La seconde enveloppe contrôle le filtre avec le même principe de ‘note repeat’ via le potard ‘delay/repeat’. Bref déjà avec ça le Jasper se montre intrigant et joueur. Si en plus on commence à trifouiller la partie ‘control OSC’ qui fonctionne comme un lfo avec 4 formes d’ondes dont le ‘noise’ on arrive à quelque chose de singulier et de pas mal du tout. Sans parler du filtre bien incisif
A vous de lui coller un effet typé delay ou reverb et alors là ça devient encore plus intéressant.
Alors certes il va pas révolutionner votre set si vous êtes accroc aux dernière technos mais son approche et ce qui en ressort ne laisse pas insensible. C’est vivant et méchant voilà le résumé que j’en ferai.

Vis à vis du ‘Wasp’ de Behringer. Ce dernier se présente déjà sans le clavier et dans un format plus compact (comme tous leur desktops, logique industrielle capitaliste oblige) et nettement moins sexy. C’est déjà pas tout à fait pareil car le clavier sensitif est un élément très important dans le jeux de ce synthétiseur (imaginez un stylophone sans son clavier). Sur la forme on est dans un esprit similaire sur le fond pas du tout. Surtout, si on y regarde bien on voit assez vite que le ‘Bwasp’ est une copie du… Jasper! Un comble tout de même. Les améliorations de la version DIY sont exactement les mêmes que Behringer a copié sans vergogne (comme d'habitude en fait). Toujours pas gênée la marque Made in China lui colle un ‘deluxe’ sur le capot . Où est le rapport avec un vrai clavier Wasp boisé ‘Deluxe’ de chez EDP? Aucun! Au niveau son ça s’en rapproche pas mal mais bon, est ce suffisant? Pour moi non, donc pour un peu plus cher le Jasper nous ramène à la VRAIE expérience du WASP.

Petite démo (pas de moi) qui illustre parfaitement bien le son du Jasper:



Verdict: A l’heure ou les machines les plus sophistiquées dégringolent à une allure vertigineuse sur le marché saturé des synthétiseurs, une ‘piqûre’ de rappel n’est pas de trop. Le Jasper nous remémore la singularité de certains appareils un peu négligés mais au son si particulier . Ce que l’on peut se dire c’est que le méchant bougre à de quoi piquer méchamment.
Enjoy!

Photos liées à cet avis

  • photo
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.