Trace Elliot ELF Ultra Compact Bass Amplifier
+
Trace Elliot ELF Ultra Compact Bass Amplifier

ELF Ultra Compact Bass Amplifier, Tête d'ampli Basse de la marque Trace Elliot appartenant à la série ELF.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
Aztec Soviet 03/05/2019

Trace Elliot ELF Ultra Compact Bass Amplifier : l'avis de Aztec Soviet

« Simplissime, minuscule mais efficace »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Je cherchais soit un combo soit une tête + cab' de moins de 10 kilos, d'une puissance d'environ 130-160 watts pour remplacer mon MarkBass CMD-121p.
Après avoir essayé un Phil Jones, dont j'ai aimé le son mais suis resté plus que sceptique sur la puissance réelle, un Fender Rumble dont le son ne m'a qu'à moitié convaincu, je me suis tourné vers cette tête Trace Elliot et son baffle de 10". Il existe aussi un cab' de 2x8" sous 8 ohms, semble t-il de qualité un peu supérieure.

La bestiole:
Tête classe D. Puissance de 200 watts sous 4 ohms, 130 sous 8 ohms. Donc 130 watts avec le BassBox 110 Trace Elliot.
730 grammes, tient large dans la poche d'un manteau. La tête est fournie avec une housse dans laquelle tiennent aussi les câbles, c'est bien ça.
Les réglages. On ne peut plus simple. Basse, medium, aigu. Un gain, un volume.
Une prise casque, une sortie DI... on s'arrête là.
La sortie HP se fait par jack 6,35 et le cab comporte 2 entrées Speakon.

Je l'utilise avec 3 basses passives, toutes montées en filets plats.
-Une PB Japonaise, plutôt agressive, niveau de sortie élevé.
-Une PJ St Blues, niveau de sortie moyen, micros Hepcat 60's.
-Une JB NoName, niveau de sortie un peu faible, assez soft, micros Hepcat 60's.

Première impression. Un peu moins bon que le MarkBass... 170 watts de moins, un cab' de 10 contre un 12 mais... 270 balles de moins. Et pourtant je trouve le son du TE plus attachant, j'sais pas, il a un charme que je n'ai jamais trouvé chez MB.
Très bonne surprise. Un joli son, un grain intéressant.
L'absence de divers filtres, genre VLE-VPF, Shape, Contour, Bright, Boost etc etc pourra en rebuter certains. Le son de la basse, point barre. Son but n'est pas de transformer une mémère vintage en basse ultra moderne par des artifices ou vice-versa. Y'a pas non plus de boucles d'allers et retours d'effet machin-chose. Là c'est Plug'n'Play. Et ça marche très bien.

Parmi les qualités de cette tête, même si elle ne manque pas de couleur, de grain, elle respecte parfaitement les qualités et particularités de chacune de mes basses.
Je peux jouer de la tonalité, la différence se fait entendre de suite, sans pour autant être obligé de corriger l'égalisation pour cause de son devenu baveux ou mal défini.
A très bas volume, le son est on ne peut plus anodin, bien défini mais banal... mais dés qu'on commence à jouer au Spinal Tap des banlieues elle se révèle pleine de caractère cette petite tête. Un joli grain. C'est pas exceptionnel, hein, c'est du 130w et cab' de 10" mais c'est assez flatteur... et on a du plaisir à jouer.

L'égalisation. Très bonne surprise. Efficace. Et surtout on peut l'utiliser à fond, elle est très progressive. Il m'arrive, pas en répète quand même, de mettre les mediums à 0 et basse et aigu à fond, ça reste propre (avec une légère compression), soit un peu moins qu'avec une égalisation plus classique mais ça reste vraiment bon. Contrairement au MarkBass où j'avais l'impression que passé 14h on passait à la bouillie synthétique... La plupart du temps, en répète, je laisse tout à midi.
Cette égalisation au top me permet de transformer ma douce JB en méchante Mémère, un bon coup de basse, un peu de medium en plus et c'est parti mon kiki...
Inversement avec la PB assez agressive, la tonalité un peu fermée, je pousse un peu les medium et hop, le tour est joué, elle se radoucit.
Première conclusion, l'absence de filtres est assez bien compensée par une égalisation très bien pensée et efficace.

Allons en répète, rejoindre les copains et copines pour s'amuser un peu. Partir en répète avec en tout et pour tout 13 kilos de matos, c'est déjà un régal. La tête et les câbles dans la housse de la basse, sur le dos, le cab' dans une main. Répète dans une pièce de 30m2, pas d'isolation phonique, du Blues, des reprises Pop-Rock, parfois on joue aux Punk attardés....

Ma première impression positive, avec la PB, fut pour la diffusion, la projection du son. Les 140 watts sont bien présents, je ne suis pas obligé de pousser le volume et le gain à fond. Je me colle près du batteur, à côté des enceintes de sono, l'ampli à 4 mètres devant, pas de problème, on m'entend parfaitement, batteur compris et j'en parle même pas quand je joue au mediator. La PB a un niveau de sortie très costaud, à vouloir trop monter le son on perd en précision, ça devient un peu baveux. Je compense en jouant sur l'égalisation ou en fermant un peu la tonalité.

La PB St Blues... finalement celle qui s'en sort le mieux. Micros Hepcat 60's. Elle garde toute ses qualités même à un volume assez conséquent.

Avec la JB, les micros étant moins puissants il suffit de jouer sur tous les potards y compris l'égalisation pour monter le volume sans perdre en précision.
Ça encaisse bien, reste toujours parfaitement bien défini, précis. Très bonne surprise. Mais attention... si on souhaite garder le côté très soft des Hepcat'60's c'est raté. Une montée du volume et de l'égalisation donne à cette JB un côté beaucoup plus rentre dedans. Pour du Jazz très cool ou de l'acoustique ça va pas le faire si vous jouez dans une grande salle ou que vous voulez aussi vous faire entendre avec un ou plusieurs cuivres... ou faites jouer la DI.

Je suis conquis par ce petit duo. Efficacité, légèreté, simplicité. J'ai un vrai plaisir à l'utiliser, autant en répète qu'à la maison (la voisine du dessous m'en a parlé pas plus tard que la semaine dernière...).
Sur ce coup là, Trace Elliot-Peavey (TE est une filiale de Peavey) donne vraiment l'impression d'avoir lancé un produit farpaitement pensé, réfléchi, pas un truc lancé à la va-vite.

Pour un usage "domestique" ou petite scène, dans des genres Pop-Rock-Blues-Acoustique-Jazz voire Hard Rock 70's (pourvu que le gratteux se sente pas obligé de foutre son Bugera loupiotesque à fond façon touta11) il est très bon...

Aux éventuels grincheux qui diraient que ça vaut pas une tête à loupiote de 300 watts et 45 kilos avec un cab' 12x12 de 735 kilos, je dis c'est vrai, z'avez raison... sauf que là le duo TE tient dans ma Twingo... :-D

J'assume complètement les 5 étoiles, et pas seulement pour le poids. Aussi pour la qualité de fabrication, le rendu sonore, la polyvalence, l'efficacité de l'égalisation... elle est trop sommaire cette tête ? Je le savais avant de l'acheter mais je ne demandais pas plus, donc ça ne justifie pas d'ôter une étoile.

Dans cette catégorie, y'a de la concurrence, MarkBass, Gallien-Krueger, TC Electronics et j'en passe. Si ce genre de matos vous convient, tentez le TE.

Ma conclusion est la même que pour l'avis du cab'.
Cette tête ne peut pas tout faire, n'est pas pour tous les usages du fait de sa puissance et de la taille de son cab'. Mais ce qu'ils peuvent faire ils le font très bien et procurent un vrai plaisir de jouer, tant à la maison qu'en répète.

Edit:
Le cab n'a pas de tweeter, certains trouvent donc qu'il n'est pas forcément très à l'aise dans le très haut du spectre... d'autres qu'il est pas terrible dans les infra-basses et donc qu'en décolleuse à papier peint ou en arracheur de slip panthère il ne fait pas l'affaire, qu'il est "bien mais pas top". Merci commissaire Bialès.

Edit2:
TE a sorti le duo ELF-cab' en combo. Légèrement plus puissant, 160w pour 8,3 kilos.
Avec une sortie HP si des fois vous voudriez le compléter avec un autre 10" voire le 2x8".600 Euros-marks en neuf chez qui vous savez.

Edit3:
Lu sur TalkBass, pas mal d'avis très positifs sur la qualité de la DI.

Edit4:
J'utilise régulièrement le duo TE avec une EBS ValveDrive (ancien modèle sans la DI). Pas pour l'overdrive, je mets le gain de la pédale entre le 1/4 et la 1/2 selon les basses, en mode "modern". Ça donne un peu plus d'épaisseur, de "vintage", de gras.